Euroleague J5 (fin) ‘ le Pana et Milan au tapis.

by Calouet | Posted on jeudi, novembre 17th, 2011


Unics Kazan ‘ Olimpija Ljubjana : 81-51

Après vingt premières minutes délicates, Kazan a fait exploser Ljubjana au troisième quart (remporté 22-5) sur une pluie de shoots primés, de Wilkinson (20 pt, 4/5 à trois points, 5 rebonds), Kelly Mac Carthy (6 pts, 5 rbds) et Terrell Lyday, l’homme du match avec ses 22 pts et 7 passes décisives’ Jusque là les Slovènes avaient plutôt bien tenu le choc, dans ce match crucial du groupe D, grâce notamment à l’abattage du grand Ratko Varda (13 pts)’ Au final, Unics Kazan empoche une victoire qui pourrait être décisive pour la quatrième place de cette poule, synonyme de qualification pour le tour suivant, puisque les Russes sont désormais à 3v-2d, laissant leurs visiteurs d’un soir à 1v-4d, et en prime le gouffre de Padirac à remonter au point-average’

Galatasaray MP ‘ Regal Barcelona : 66-70

Les Catalans, toujours invaincus, se sont fait sacrément peur ce soir. Alors qu’ils avaient le match en main, depuis leur magnifique deuxième quart-temps (emporté 25-10), ils ont vu leurs hôtes grignoter peu à peu leur retard et faire un rapproché très net dans les ultimes instants, sur notamment un « panier garni » de l’excellent intérieur Luksa Andric (17 pts), puis un lancer d’un Jaka Lakovic, par ailleurs décevant. Le score était alors de 66-68 avec une trentaine de secondes à jouer, mais Marcelino Huertas (9 pts, 3 rbds, 4 pds) n’a pas tremblé sur la ligne et a assuré un succès important pour son équipe. A Barcelone on retiendra l’apport important de Pete Mikeal (10 pts et 5 rbds), Chuck Eidson (8 pts, 4 rbds, 4 interceptions) et Erazem Lorbek (14 pts). Désormais à 2v-3d, les Turcs devront encore assurer trois succès sans doute, pour éviter toute mauvaise surprise, et un retour de Ljubjana dans la course au Top 16.

Real Madrid ‘ Anadolu Efes : 104-84

Dans le match au sommet du groupe C, la défaite était interdite pour les Madrilènes, déjà défaits deux fois les semaines passées. Jusque là ennuyés par la zone-press demi terrain des Turcs, les joueur du Real ont pris le large en toute fin de première mi-temps, grâce à l’adresse extérieure de Jaycee Carroll (19 pts) et du néo-Espagnol Nikola Mirotic (17 pts), atteignant la pause sur le score favorable de 50 à 36. Dès lors, il n’y eut plus vraiment de match, Carroll poursuivant tranquillement son festival, bien assisté cette fois par l’apport offensif de Carlos Suarez (15 pts, 5 rbds, 3 ints) et la belle gestion de la paire de « Sergios » Llull/Rodriguez (14 passes à eux deux pour simplement 3 bps)’ Au dernier quart-temps, Dusko Savanovic et Ersan Iliasova ont fait leur maximum pour ramener Efes, mais Rudy Fernandez (14 pts) a refermé le couvercle en enchaînant coup sur coup deux tirs lointains et un Alley-hoop magistral, et les trois dernières minutes ont tourné à la curée, les Espagnols assurant pour le coup un écart conséquent sur leur adversaire du jour.

Maccabi Tel Aviv ‘ Spirou Charleroi : 69-59

Largement favoris de ce match, face au repêché Belge, le Maccabi a souffert mille maux dans sa salle, sous les coups de boutoir de la triplette d’arrières US Desmond Mallet, Chris Hill (ex Pro A), Justin Hamilton (39 pts et 19 rbds à eux trois). Maîtrisant plutôt bien le premier acte, les Israéliens ont vu revenir le Spirou en fin de mi-temps, puis se sont fait bousculer à nouveau à la fin de troisième quart (passant de 50-45 à 50-54 en deux minutes)’ Mais une défense retrouvée dans le dernier quart leur a permis de repousser définitivement leurs visiteurs d’un soir, grâce notamment à leur supériorité au rebonds, et aux coups de sifflet arbitraux… Dans ce domaine, les joueurs de Charleroi sont régulièrement déficitaires (27 fautes commises contre 17 au Maccabi) : c’est aussi ça la réalité de l’Euroleague, lorsqu’on n’est pas un club star du Vieux Continent’ On notera le bon match chez les vainqueurs du jeune meneur Yogev Oyahon (8 pts, 8 rbds, 5 pds, 2 steals) et Lior Eliyahu (15 pts).

Montepaschi Sienna ‘ Asseco Prokom Gdynia : 84-73

Là encore le troisième quart aura été décisif, les Italiens étrillant leurs adversaires 33-20, sous le feu d’une pluie de missiles longue portée. A ce petit jeu, Rimantas Kaukenas a été magnifique avec 15 pts (tous en seconde période), 3/3 à trois points, 6 rebonds. Belle partie aussi du pivot David Andersen (10 pts, 9 rbds et 2 contres), David Moss (11 pts) et l’inévitable Bo Mc Calebb (14 pts, 5 assists). En face, malgré l’adresse remarquable d’Oliver Lafayette (16 pts, 4/6 à trois points, 7 passes) et de Donatas Motiejunas (26 points, avec un 4/7 de loin et 9 rebonds), le déficit de points intérieurs et de rebonds (38 à 31 pour Sienne) aura finalement pesé lourd.

EA Milano ‘ Partizan Belgrade : 65-69

Un temps largués à plus de vingt points en deuxième mi-temps (45-24 à la 25ème), et même encore menés 62-47 à la 34ème, les Serbes sont revenus sur les larges épaules de leur duo intérieur Milan Macvan ‘ Nikola Pekovic, pour coiffer à la surprise générale les Italiens dans leur salle, grâce également à l’impact en fin de match du vétéran Dusan Kecman (11 pts et 6 rbds, avec notamment un « 2+1 » décisif dans les dernières secondes). Macvan termine à 18 pts, 11 rbds, tandis que Pekovic émarge à 15 pts, 6 rbds et 8 fautes provoquées. Avec cette victoire sur le fil, le Partizan se relance pour le Top 16 et prend un coup d’avance sur des Milanais qui pourront longtemps regretter leur lamentable fin de match (dernier quart perdu 9-30 !), et leur incurie au rebond (29 prises à 40’).

Brose Bamberg ‘ Panathinaikos : 79-76

Dans leur Stechert Arena, les Allemands ne sont pas bons à prendre, et le Pana en a fait les frais ce soir ! Voilà qui permet à Bamberg de continuer de croire en une possible qualification au Top 16. Ce match très serré s’est joué à rien, peut-être les 45% aux lancers des Grecs, à l’image du meneur Nick Calathes (11 pts, mais 0/4 sur la ligne), tandis que les joueurs Allemands, très appliqués, convertissaient un maximum de points intérieurs et en pénétration (23/37 à deux points, soit 62%). Les efforts de Dimitris Diamantidis (16 pts, 6 pds) ou Kostas Kaimakoglou (13 pts, 3/5 à trois points) sont finalement restés vains face à la grinta de Pedrag Suput (19 pts), Julius Jenkins (13 pts) et la solidité du jeune pivot Tibor Pleiss (9 pts, 9 rbds).

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA