Euroleague J5 : Nancy revient sur terre, Moscou continue de survoler

by Calouet | Posted on jeudi, novembre 17th, 2011

CSKA Moscou ‘ Unicaja Malaga : 77-66

Un score en trompe-l »il, puisque les Espagnols ont compté jusqu’à 23 points de débours vers la fin du troisième quart’ Les joueurs de Jonas Kazlauskas ont une nouvelle fois étouffé leur adversaire, à l’image d’un Andrei Kirilenko qui a réussi l’incroyable exploit de cumuler une énorme évaluation de 39, en ne shootant que trois fois ! Il termine à 17 pts (12/13 aux lancers !), 9 rbds, 2 pds, 6 ints et 3 contres’ Grosses perfs aussi du meneur Milos Teodosic (19 pts, 4 pds) et du grand Nenad Krstic (12 pts, 7 rbds). Du côté de Malaga, marque bien répartie entre Joel Freeland (14 pts), l’ex-nancéien Tremmel Darden (13 pts), Kristaps Valters (13 pts) et Earl Rowland (12 pts). Les Russes son désormais à 5 victoires en autant de matches tandis que Malaga pointe à 3v-2d et conserve de grandes chances de rallier le Top 16.

Olympiakos le Pirée ‘ SLUC Nancy : 91-78

La belle victoire sur Vitoria avait fait naître des espoirs un peu fous aux supporters français avant ce match, mais force est de constater que Nancy n’a pas pesé très lourd ce soir en Grèce, malgré un match courageux et de nombreux rapprochés (encore -7 à la 35ème)’ La faute à’ beaucoup de choses ! Les Grecs ont fait 22 passes décisives quand les Lorrains se contentaient de six offrandes, gâchaient la moitié de leurs lancers et se faisaient laminer aux rebonds (37 à 27). Une flambée (neuf points en deux minutes) de l’impeccable Vassilis Spanoulis (26 pts et 6 passes) au troisième quart aura sans doute été le tournant d’un match au cours duquel le réveil du balèze Lazaros Papadopoulos aura également été majeur : 6 pts, 9 rbds et 7 pds en 20 minutes ! Autre problème insoluble pour les Nancéiens, la bonne ‘ rugueuse – défense conjuguée de Markos Pelekanos et Kostas Papanikolaou sur Nicolas Batum, l’ailier français devant se contenter de 9 points, 6 rbds et 3 balles volées (14 d’éval, lui qui tournait à presque 30 sur les quatre premiers matches)… Le banc nancéien a globalement déçu à l’image de la doublette arrière Kenny Grant et Pape-Philippe Amagou, qui cumulent un terrible -9 d’éval à eux deux’ Au final, les efforts d’Adrien Moerman (20 pts, 6 rbds), John Linehan (17 pts) et Jamal Shuler (15 pts) sont restés vains, face à la profondeur de banc adverse.

Fenerbahce Ulker ‘ Bennet Cantu : 85-83 (P)

Gros match entre deux prétendants crédibles au Top 16, finalement emporté après prolongation par les Turcs, qui peuvent notamment remercier Thabo Sefolosha (14 pts, 7 rbds), auteur d’une action à trois points cruciale dans la dernière minute de l’overtime… En face, « Il Cardinale » Nicolas Mazzarino (12 pts) avait pourtant arraché la prolongation d’un maître tir à trois points, dans le corner, à dix secondes du terme du temps réglementaire. Dans ce match très intense, la marque Turque est restée très répartie avec six joueurs en double figure (et Omer Onan top-scoreur à 18 pts), tout comme chez les Italiens (huit joueurs compris entre 8 et 12 points marqués !).

KK Zagreb ‘ Zalgiris Kaunas : 80-78

Première victoire en Euroleague de l’histoire du club Croate, qui relève enfin la tête, et enfonce un peu plus le Zalgiris (les Lituaniens pointent désormais à 1v-4d), au terme d’une dernière minute surtout marquée par la tension et de nombreux points laissés en route de part et d’autre. Malgré un four de balles perdues (21 turnovers en tout), les joueurs de Zagreb s’en sortent par leur adresse supérieure, à l’image de Krunoslav Simon (22 pts à 8/13, 4 rbds, 3 pds), et du surprenant intérieur Josh Heytvelt (17 pts, 11 rbds). Du côté de Kaunas, performance énorme mais vaine de Paulius Jankunas (24 pts, 11 rbds, 2 ints, 9 fautes provoquées, pour 38 d’évaluation).

Caja Laboral Vitoria ‘ Bizkaia Bilbao : 84-89

Superbe opposition fratricide entre les deux clubs basques engagés dans cette Euroleague, avec de vraies chances de rallier le tour suivant pour chacune de ces équipes. Les joueurs de Bilbao se relancent totalement dans ce groupe, en dominant leurs rivaux sur la base d’une adresse générale exceptionnelle : 61% à deux points, 57% à trois points et 85% aux lancers ! C’est principalement Kostas Vasiliadis qui a fait sauter le verrou adverse, avec ses 21 pts (3/3 à trois points et une présence remarquable en fin de match), bien aidé des intérieurs Alex Mumbru (14 pts) et D’Or Fischer (10 pts, 7 rbds)’ Pour Vitoria, Mirza Teletovic a sorti ses statistiques habituelles (26 pts mais à 7/16, 8 rbds) et Pablo Prigioni a été irréprochable (17 pts, 4 pds, 3 ints), tandis que Kevin Séraphin restait assez discret (9 pts, 6 rds) et Thomas Heurtel anecdotique (3 minutes jouées).

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA