Christophe Denis : C’est vraiment le basket que je veux voir

by Geoffrey Charpille | Posted on samedi, novembre 24th, 2012

Sur les réactions après ce match :

Je suis ravi mais mesuré. Après une victoire, je suis toujours très ravi. Mais je suis mesuré car j’ai appris en très peu de temps avec cette équipe-là à rester mesuré. Je pense que l’ambition c’est bien beau de le crier haut et fort en début de saison, mais qu’à un moment il faut savoir aussi mettre un peu le pied sur la pédale de frein et se concentrer pour l’EuroChallenge dès mardi. C’est la raison pour laquelle je suis mesuré. On a vécu en très peu de temps des désillusions difficilement explicables. On va savourer ces moments-là. C’est la première fois cette année que l’on contrôle autant le match de bout en bout. Même si à un moment donné, ils sont revenus à -3 dans le troisième quart. On n’est donc pas encore capable de faire 40 minutes de très, très haut niveau. Il nous reste du temps pour travailler. Le match de ce soir (hier) est un match contrôlé. C’est bien, on a été intelligent, on a été sous contrôle tout en dictant le jeu à notre adversaire : on a beaucoup couru, on a défendu tout terrain. Ce soir, c’est vraiment le basket que je veux voir, même si je reste persuadé que l’on peut être meilleur.

Sur les choix tactiques :

On voulait vraiment contrôler Alexis Ajinça avec les positions intérieures. On voulait couper la relation entre lui et Jeff Greer même si il a quand même reçu 2 ou 3 ballons qu’il a exploité et marqué. Quand on s’est rendu compte qu’ils étaient juste en rotation, il fallait l’attaquer le plus possible, lui faire provoquer des fautes pour forcer Vincent à rentrer dans les rotations. Même si à un moment donné, Vincent a joué small ball avec Ricardo en 5, on a eu quelques problèmes. Mais quand on réussit à tuer l’axe qu’on voulait tuer et qu’on arrive à contrôler le jeu sur pick’n’roll avec Ajinça, ça devient forcément plus facile.

Sur les autres joueurs :

Ils ont joué avec beaucoup d’investissement, de concentration, d’application. C’est ça qui m’a plus. Jawad (Williams) et Sean (May) ont fait un travail formidable sur Ricardo (Greer) et Alexis (Ajinça). On a limité leur rayonnement en tant que point de fixation.

Le rôle des extérieurs :

On avait fait le pari de laisser Andrew (Albicy) sur Fitch (Gerald) car c’est un joueur qui joue beaucoup balle en main et surtout sur des drives. Il faut mieux avoir Andrew en défense sur lui qu’Antoine qui a parfois tendance à se laisser un peu déborder sur les situations de 1 contre 1.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA