Pro B: Orchies vient à bout de Poitiers.

by Laurent Jeannas | Posted on samedi, novembre 16th, 2013

Après avoir renoué avec la victoire, mardi dernier, face à Rouen, Orchies était de nouveau à la maison ce samedi, pour affronter une équipe de Poitiers bien en deçà des prévisions d’avant saison, surtout s’agissant d’un relégué de Pro A, mais qui venait de reprendre quelques couleurs face à Nantes.

Les choses démarrèrent très vite, plutôt à l’avantage des locaux (5-3, 2éme), mais le début de la rencontre s’avérait plutôt équilibré (6-6, 4éme).

Les défenses prenaient en fait le pas sur les attaques, avant qu’un trois points de PETROVIC ne vienne enflammer un peu les débats (13-10, 7éme).

INGRAM répondait à PETROVIC, suivi par THINON à deux reprises, et Poitiers créait le premier écart de la partie (13-19, 9éme), finalement réduit par ROWLAND au terme du premier quart temps (15-19, 10éme).

Par maladresse, Orchies manquait le coche et ne parvenait pas à égaliser, et INGRAM, encore lui, permît à Poitiers de repartir de plus belle (17-24, 12éme).

VERBEKE à trois points, et Orchies réduisit la marque, mais Poitiers veillait par GUILLARD (20-26, 14éme).

En fait, aucune des deux équipes n’arrivait vraiment à s’imposer, et si Poitiers faisait la course en tête, l’écart restait stable, les maladresses se succédant d’un côté et de l’autre.

Un trois points de BROCHERAY redonna alors des couleurs aux Orchésiens (25-26, 17éme), au point que ceux-ci reprirent l’avantage à 1mn32 du terme de la première période (29-28, 19éme), un écart que les locaux parvinrent finalement à conserver jusqu’à la pause (32-31, 20éme) : tout restait possible dans ce match.

Poitiers reprît pied au plancher par GREER et INGRAM (32-39, 23éme), ce qui obligea une nouvelle fois Orchies à courir après le score.

Le souci, c’est que cette fois, les hommes de Rudy NELHOMME n’entendaient pas se faire rejoindre, et l’écart augmentait pour les visiteurs (35-45, 26éme).

ROWLAND entama alors un one man show qui ramena les locaux à quatre unités (41-45, 27éme), mais il y avait toujours un Poitevin pour marquer le panier qu’il fallait, avant qu’un panier au buzzer de Xavier GAILLOU ne soit là pour entretenir l’espoir, à l’entame du dernier quart temps (48-51, 30éme).

VERBEKE confirma ce fol espoir en égalisant dès la reprise (51-51, 31éme), avant qu’EVTIMOV ne redonne l’avantage à ses troupes (55-53, 33éme), faisant planer un doux sentiment dans les esprits des 4500 spectateurs présents.

SOUCHU a trois points vînt éteindre ses pensées positives (55-59, 34éme), et Orchies devait repartir une nouvelle fois à l’assaut.

Ils furent un peu aidés par l’accumulation de fautes côté Poitevin, ce qui les amena sur la ligne des lancers pour une nouvelle égalité (59-59, 36éme), mais sans qu’ils ne parviennent à prendre l’avantage encore une fois (61-61, 37éme).

Ce fut fait par TACCOEN (63-62, 38éme), et la fin de match promettait énormément au niveau de l’émotion.
1mn42 à jouer : deux lancers de WRIGHT et deux points d’avance pour Orchies (65-63), suivi d’une interception et de deux points de GAILLOU : Orchies comptait quatre longueurs d’avance et il restait 53 secondes à jouer (67-63).

GREER fait un lancer sur deux pour Poitiers et sur la possession Orchésienne, balle mise en touche et conservée par les locaux : trois points d’avance et il reste…..19 secondes de jeu (67-64).

Sur la remise en jeu, ROWLAND met un shoot impossible et porte l’avantage des locaux à cinq points et 17 secondes à jouer (69-64).

GREER met deux points avec faute derrière pour gagner du temps et ROWLAND va aux lancers….et fait deux sur deux : il reste 7 secondes de jeu et Orchies tient sa victoire, la dernière possession Poitevine n’y changeant plus rien, malgré un trois points de SOUCHU (71-69, score final).

La détermination Orchésienne avait finalement eu raison de la volonté Poitevine, ces derniers ayant finalement raté l’occasion de tuer le match en milieu de troisième quart temps, quand ils ont compté jusque dix longueurs d’avance.

Pour Rudy NELHOMME, le coach de Poitiers: « On a manqué de concentration quand on avait dix points d’avance dans le troisième quart temps, et quand on remet une équipe dans le jeu, surtout chez elle, c’est plus facile pour elle de faire la bascule et gagner le match. On manque encore de confiance, mais on va se remettre au boulot pour exister dans ce championnat, à commencer par le match de la semaine prochaine, face au leader. »

Du côté de Philippee NAMYST, le coach Orchésien: « Ce qui est intéressant, c’est qu’on a fait un match consistant, un vrai match d’équipe et c’est très rassurant. On commence à tirer bénéfice du travail qu’on a fait depuis quelques temps. Maintenant, il nous faut poursuivre dans la foulée avec Saint Vallier et Lille. Si on peut gagner ces deux matches là, on se repositionnera de manière plus confortable, et on pourra envisager des choses intéressantes. »

ORCHIES – POITIERS 71-69
(15-19, 32-31, 48-51)

ORCHIES: 20/61 aux shoots dont 6/18 à 3Pts, 25/34 aux LF, 19 fautes, 46 rebonds (PETROVIC, 9), 6 interceptions, 5 balles perdues et 11 passes décisives (ROWLAND, 5).
ROWLAND 18, GAILLOU 14, WRIGHT 13, VERVEKE 9, TACCOEN 8, BROCHERAY 3, PETROVIC 3, EVTIMOV 3, DOUCOURE 0, THALIEN 0 – DNP: SIEGWARTH et NOEL.

POITIERS: 26/67 aux shoots dont 11/27 à 3Pts, 6/12 aux LF, 24 fautes, 42 rebonds (GUILLARD, 11), 7 balles perdues et 10 passes décisives (INGRAM, 6)
SOUCHU 20, GREER 13, EKPERIGIN 8, THINON 6, HARLEY 5, GUILLARD 5, MENDY 2, FALL 0 – DNP: JOUMARD

(Photo: Dejuan WRIGHT et Orchies se sont battus jusqu’au bout pour battre Poitiers – Crédit Photo: Betty MORETTI)

Tags
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA