Mondial : Présentation du Groupe C

by Spirit | Posted on vendredi, août 27th, 2010

Chine :

Bob Donewald a finalement trouvé qu’il était difficile de changer cette équipe Chinois. Le coach américain a pris en main cette équipe en Mai à la suite de la défaite de l’équipe au championnat d’Asie à Tian jing. C’est le troisième coach étrange pour cette équipe Chinoise en six ans. Mais comparé à Del Harris et Jonas Kazlauskas, c’est la première fois pour Donewald qu’il coach une équipe Nationale.

Parce que Yao Ming est absent pour la seconde année consécutive, Donewald a du reconstruire toute l’équipe pour travailler sur l’attaque. Cela a bien fonctionné avec son équipe de Shanghai en CBA. Pour ce championnat, il pourra conter sur les valeurs sur que sont Yi jian lian et Wang zhi zhi. Yi Jian lian est le meilleur marqueur de l’équipe depuis 2009, malgré ses transferts des Milwauke Bucks aux New jersey Nets, puis aux Washington Wizards. Avec un coach personnel américain, Yi Jian Lian a beaucoup progressé spécialment au post bas. Il sera le leader de cette équipe dans la raquette.

A l’arrière, Donewald ne peut pas compter sur Zhu fang yu, le meilleur shooter et meilleur défendeur Chinois des 5 dernières années car il revient juste d’une blessure au doigt. En matches amicaux, Donewald a utilisé Liu wei, Sun yue et Wang Shi Peng sur les postes arrières.

Après avoir accroché la troisième place de la Coupe Continental Stankovic à Liu zhou, La Chine a joué à New York à la mi-Août et s’est inclinée par trois fois contre dont Puerto rico et surtout contre les Etats-Unis 51-98. Il y a quatre ans, la Chine était allé jusqu’en huitième avec Yao Ming. Il sera beaucoup plus difficile de faire autant.

L’effectif :

Meneurs : Wei Liu, Ailun Guo, Shulong Yu
Extérieurs : Lipeng Jin, Yue Sun, Shipeng Wang, Li Yi, Peng Zhou
Intérieurs : Jianlian Yi, Xiaoxu Li, Zhizhi Wang, Zhengdong Tang, Jinhui Ding, Zhaoxu Zhang, Wei Su
Coach : Bob Donewald

Côte d’Ivoire :

L’ex coach Dijonnais veut croire aux chances de Eléphants qui sont plus là pour préparer « leur » CAN 2011 à domicile que pour faire un résultat. Le résultat, il faudra le faire contre la Chine pour éventuellement jouer un huitième de finale.

Battu lors des trois derniers matchs à Villeurbanne, les potes à Pape Amagou ont cependant montré de l’agressivité et du c’ur. De nombreux joueurs pratiquent en France comme les arrière Amagou et Diabaté, deux Choraliens, mais aussi les ailiers Issife N’Diaye (Strasbourgeois), Namori Meite (Evreux, Pro B) ou encore Didier Tapé (Rodez, N2). Mohamed Koné et Brice Assié sont là pour tenir la raquette et assume parfaitement leur boulot. C’est athlétique, mais un peu brouillon. Avec une grosse défense, ils peuvent embêter du monde.

L’effectif :

Meneurs : Pape-Philippe Amagou, Souleyman Diabaté
Extérieurs : Stéphane Konaté, Charles-Néo Abouo, Issife Soumahoro, Ismaël N’Diaye
Intérieurs : Jonathan Kale, Namori Meite, Didier Tapé, Hervé Lamizana, Brice Assié, Mohamed Koné
Coach : Randoald Dessarzin

Particularité : En deux participations au Championnat du Monde, les Eléphants n’ont pas gagné un match (0-12).

Grèce :

Tout comme la Serbie, il se pourrait que suite à la bagarre entre ses deux équipes, certains joueurs soient suspendus. Ca devient peu probable à 24h du début de la compétition.

Quoiqu’il en soit, la Grèce, dernière médaillée Européenne en 2009, doit encore se passer des services du grand Theodoros Papaloukas. Il n’empêche que cette équipe a gardé toutes ses valeurs collectives, sa rudesse physique, et son talent. Spanoulis mène le jeu et plante des flèche quand sa va mal, Zizis, Perperoglou et Vassilopoulos sur les ailes sont très polyvalents, Fotsis, Printezis Bourousis et Schortsanitis (Légère blessé mercredi soir contre les EtatsUnis) font de leur raquette un endroit hostiles à tout étranger. De plus, on sait les Grecs malins, rusés, parfois même truqueurs. On devrait pouvoir en constater les effets au fur et à mesure de la compétition qui pourrait être longue pour eux. Au moins, si les Français les jouent, se sera en huitième de finale, et ils n’auront pas de question à se poser.

L’effectif :

Meneurs : Dimitris Diamantidis, Vassilis Spanoulis, Nick Calathes
Extérieurs : Nikos Zizis, Kostas Vasiliadis, Stratos Perperoglou, Kostas Papanikolaou, Panagiotis Vassilopoulos, Kostas Keimakoglou
Intérieurs : Antonis Fotsis, Giorgos Printezis, Kostas Tsartsaris, Loukas Mavrokefalidis, Sofoklis Schortsanitis, Yannis Bourousis
Coach : Jonas Kazlauskas

Russie :

Décevant la saison dernière après son titre de Champion d’Europe en 2007, la Russie est orphelin de son cluch player américain J.R Holden, de l’autre américain naturalisé Kelly McCarty, blessé et de son joueur emblématique NBA Andrei Kirilenko. Reste tout de même du monde même si Kryapa est légèrement blessé, ce qui contraint David Blatt a envisagé de l’économiser contre le Pérou.

Les présents ‘ Ponkrashov tient le poste un avec brio. Zozulin, Monya sur les ailes. Le géant surprise de l’Euro 2009, Mozgov a progressé, Kaun et Zhulanenko seront là pour l’épauler dans le secteur intérieur. On connaît le savoir faire de Blatt, ce qui nous permet de dire que la Russie ne devra pas être sous-estimée. Qu’on se le dise’

L’effectif :

Meneurs : Sergei Bykov, Anton Ponkrashov, Dmitry Khvostov
Extérieurs : Vitaly Fridzon, Alexey Zozulin, Sergei Monya, Viktor Kryapa
Intérieurs : Nikita Kurbanov, Andrei Vorontsevich, Timofey Mozgov, Sasha Kaun, Alexey Zhukanenko
Coach : David Blatt

Porto Rico :

Vous avez dit petit pays ‘ Mais là, bas le basket est roi. Et son équipe Nationale est l’idole du peuple. C’est pourquoi tout le monde est présent dans cette sélection ce qui peut faire un valeur challengeur.

Tout le monde connaît le très talentueux meneur des Heat, Arroyo. Son back up n’est autre le le Mavs Jose Juan Barea. Sur les ailes, les expérimentés Dalmau, Lee et Ayuso, la terreur de la Pro A, Vassallo. Dessous, Balkman de Denvers soutenu pas l’inusable Santiago et le petit jeune Peavy. Cette équipe sait défendre fort et offensivement, ils sont nombreux à pouvoir faire la différence. Les Portoricains pourraient bien en surprendre plus d’un.

L’effectif :

Meneurs : Carlos Arroyo, Jose Juan Barea, Filiberto Rivera
Extérieurs : Christian Dalmau, Elias Ayuso, AD. Vassallo, Carmelo Lee
Intérieurs : Renaldo Balkman, Ricardo Sanchez, Daniel Santiago, PJ Ramos
Coach : Manuel Cintron

Turquie :

Ils préparent ses championnats du Monde depuis tellement longtemps qu’on ne les sent finalement plus du tout prêt. Mais attention. Tout d’abord, ils ne sont que trois à ne pas jouer à Istanbul, et surtout, on sait que le public Turc peut renverser des montagnes.

Seul manque à l’appel, Mehmet Okur qui s’est déchiré le tendon d’Achille. Tunceri et Arslan tiendront les rênes de l’équipe, pendant que Onan, Turkoglu et Ilyasova seront sur les ailes, et Savas, Asik et Erden sont tous à plus de 2.10m pour contrôler la raquette. Alors, la Turquie devrait sans problème passer en huitième, après, si l’osmose et là, le public donnera son coup de pouce au moins autant que lors du championnat d’Europe 2001.

L’effectif :

Meneurs : Kerem Tunceri, Ender Arslan
Extérieurs : Evren Buker, Sinan Guler, Omer Onan, Cenk Akyol, Hibayet Turkoglu
Intérieurs : Ersen Ilyasova, Kerem Gonlum, Cevher Ozer, Semih Erden, Oguz Savas, Omer Asik, Fatih Slokar
Coach : Boscia Tanjevic

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA