L’Italie fait tomber l’Espagne et décroche la troisième place

by H.C. | Posted on lundi, septembre 16th, 2013

Dans cette rencontre décisive pour départager l'Italie et l'Espagne au classement du groupe F, l'Italie a su renverser une situation qui paraissait compromise dans le quatrième quart temps pour s'imposer après prolongation (86-81). L'Italie affrontera la Lituanie en quart de finale et les Espagnols la Serbie.

 

L'Italie, qui n'avait pas remporté le moindre match dans ce second tour, attaque la rencontre tambour battant. Cusin sort deux gros contres sur Fernandez et Llull tandis que Belinelli est dans un bon jour. Les Italiens sont dans la zone à trois points (4/5 en premier quart temps) à l'image de Vitali. Les Espagnols n'affichent pas leur liant offensif habituel. Seule ombre au tableau pour la Squadra Azurra, les trois fautes de Datome (24-12, 10e).

 

Dans le second acte, l'Espagne retrouve un peu de sa superbe. Comme toujours depuis le début du tournoi, ça part de la défense avec une adresse logiquement en baisse pour les Italiens. L'entrée de Rodriguez apporte également du punch en attaque tandis que Gasol n'est plus oublié. L'Espagne recolle avant la pause (37-37, 20e).

 

Dans le troisième quart, Gasol fait son show. Si les tirs extérieurs ne rentrent pas pour San Emeterio et Fernandez, la présence de l'intérieur des Grizzlies suffit à faire un vrai chantier dans la raquette. De l'autre côté du parquet, les Espagnols décident de passer en zone. Une option risquée face à l'équipe la plus adroite à trois points du tournoi. Mais le tir est avant tout une question de rythme et le changement de défense a complétement cassée la mécanique offensive italienne. La Squadra Azzura n'inscrit que 8 petits points en dix minutes et l'Espagne est sur la route de la troisième place de la poule (45-56, 30e).

 

Dans le dernier quart, alors que les Espagnols semblent avoir le match bien en mains, les Italiens réussissent un rush avec Aradori comme moteur. L'Espagne parvient à garder la tête avec Fernandez et Rodriguez mais c'est Datome qui a le dernier mot et qui envoie les deux équipes en prolongation (70-70, 40e).

 

L'over time est à sens unique, l'Italie passant un 10-2 très rapidement avec un Gentile décisif. L'Espagne tente un dernier come back mais les Italiens ne tremblent pas sur la ligne des lancers francs et s'imposent : 86-81.

 

L'Italie termine donc à la troisième place et défiera la Lituanie en quart de finale tandis que l'Espagne, quatrième, affrontera la Serbie.

 

Italie – Espagne : 86-81 (24-12; 37-37 ; 45-56 ; 70-70)

Italie : Aradori 17, Gentile 21, Rosselli, Vitali 3, Poeta, Melli 2, Belinelli 16, Diener, Cusin 4, Datome 11, Magro, Cinciarini 8.

Espagne : Aguilar, Fernandez 4, Rodriguez 18, Rey 2, Calderon 5, Rubio 2, Claver 5, San Emeterio 4, Llull 5, Gasol 32, Gabriel, Mumbru 4.

 

Hubert COZE, à Ljubljana

Tags
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA