LFB: Villeneuve tient le choc.

by Laurent Jeannas | Posted on lundi, novembre 4th, 2013

Résultats de la Journée 6 du 02/11/2013

Mondeville Bourges 54 68
Hainaut Basket Montpellier 55 92
Toulouse Arras 51 62
Charleville Villeneuve 66 69
Lyon Angers 77 63
Nantes Rezé Basket Landes 59 70
Tarbes Nice 76 73

Classement

1. Bourges 12Pts 6m
2. Villeneuve 12Pts 6m
3. Lyon 11Pts 6m
4. Montpellier 11Pts 6m
5. Charleville 11Pts 6m
6. Basket Landes 10Pts 6m
7. Arras 9Pts 6m
8. Tarbes 8Pts 6m
9. Mondeville 8Pts 6m
10. Toulouse 7Pts 6m
11. Nantes-Rezé 7Pts 6m
12. Hainaut Basket 7Pts 6m
13. Nice 7Pts 6m
14. Angers 6Pts 6m

Comme annoncé, l’ogre berruyer est allé glaner les deux points de la victoire en terres normandes. Pourtant, le public local est reparti satisfait et peut être rassuré par l’excellente prestation de son équipe en seconde période. Si les joueuses de Valérie GARNIER ont largement dominé les débats tout au long des vingt premières minutes de jeu, c’est Mondeville qui allait pratiquer le meilleur basket et poser de gros problèmes aux partenaires d’Endy MIYEM en seconde mi temps.

Au final, Bourges reste invaincu et peut se concentrer sur l’Euroligue qui se profile à l’horizon tandis que les joueuses de Romain L’HERMITTE auront toute la semaine pour positiver et préparer le capital déplacement à Nice.

Si Bourges est toujours leader, ce n’est plus le cas de Charleville qui a cédé sur ses terres face à l’équipe de Fred DUSART. Pourtant, les Ardennaises, après un chassé-croisé des plus intéressants, avaient pris un léger avantage avant d’aborder le dernier quart-temps. C’est Ambrosia ANDERSON, bien épaulée par Jacinta MONROE et Giedre PAUGAITE, qui menait la danse jusque là. Mais le money-time allait tourner à l’avantage des Nordistes qui trouvaient le salut dans leur jeu extérieur. On avait annoncé la puissance de feu du jeu intérieur de Villeneuve d’Ascq. Cette équipe prouve avec cette performance que l’équilibre entre lignes arrières et centres se met en place. Les semaines passent et confirment les aptitudes de cette équipe à jouer les premiers rôles. Plus qu’un trouble fête, les Villeneuvoises pourraient devenir de véritables candidates au titre.

Montpellier enchaîne les promenades de santé tandis que le Hainaut continue son chemin de croix. Si la différence sur le papier entre les deux équipes est évidente, l’écart de points sur le terrain laisse imaginer une baisse de moral côté ch’ti. On souhaite à Jimmy PLOEGAERTS de trouver la bonne formule pour relancer son groupe après les deux dernières déconvenues. Le futur déplacement à Bourges ne devrait pas trop les rassurer mais la venue de Nice se profile et ce rendez-vous-là ne sera pas à manquer. Valéry DEMORY a du profiter du déplacement pour rendre visite à sa famille et revoir quelques vieux amis d’enfance. Concernant la rencontre, il aura pu faire tourner tout son effectif et rôder son groupe en vue des belles rencontres d’Euroligue qui arrivent à grands pas.

Les Landaises ont joué un bien vilain tour à l’équipe de Manu COEURET. La messe était pratiquement dite à la pause, l’équipe nantaise n’ayant pas su aborder le match par le bon bout. La réaction de seconde mi-temps n’aura pas suffi pour venir créer l’exploit. Car il aurait bien été question d’exploit tant les locales se trouvaient dans l’incapacité de contrer le duo PAGE-EPOUPA. Voilà donc l’équipe chère au président Thierry FRERE dans le dur, ce qui pourrait ne pas s’arranger avec le prochain déplacement à Montpellier.

L’équipe d’Olivier LAFARGUE a encore une fois fait le boulot et reste bien accroché au wagon de tête. Malgré l’absence d’Anaïs LE GLUHER-CANO, le collectif landais a écarté de sa route un concurrent direct aux places d’honneur.

Tarbes s’est fait une belle frayeur mais sort tout de même vainqueur de ce match au terme des prolongations. Ce résultat est le bienvenu et permet aux Tarbaises d’engranger leur deuxième succès de la saison. On oubliera donc l’étroitesse du score pour se satisfaire d’une victoire qui sort les Bigourdanes de la zone rouge.

Les Niçoises ne sont pas passées loin de l’exploit. Une victoire qui aurait reboosté l’équipe de Rachid MEZIANE. Malheureusement et malgré les efforts de Margaux GALLIOU-LOKO, les Azuréennes ont cédé dans le money-time des prolongations. Les deux prochaines journées seront déterminantes et la bonne performance de ce week-end au quai de l’Adour doit donner de l’espoir à cette équipe.

Arras continue de se rassurer. En menant les débats de bout en bout, les joueuses de Marc SILVERT se sortent doucement mais sûrement du mauvais pas du début de saison. Ce nouveau succès éloigne les Arrageoises des profondeurs du classement et doit rassurer le staff et ses dirigeants. Ce n’est pas le cas côté toulousain. Les semaines se suivent et se ressemblent malgré les enveloppes utilisées par Jérôme FOURNIER. Changement de statuts puis changement de joueuses. Rien n’y fait et le résultat reste inchangé. L’inquiétude doit gagner les rives du Canal du Midi et les solutions se faisant rares, il ne reste plus qu’à compter sur le temps et le travail pour que les choses s’améliorent. Le calendrier des partenaires de Kristen MANN n’est pas des plus favorables avec les difficiles déplacements à Basket Landes et à Villeneuve d’Ascq entrecoupés par la réception de Montpellier. L’avenir n’est pas tout rose à Toulouse.

En remportant son match contre les Angevines, Lyon a conforté sa troisième place au classement. Il est vrai que les pronostics étaient largement en sa faveur avant la rencontre mais encore fallait-il le faire. C’est Mélanie PLUST, de retour sur les parquets après une absence due aux décisions fédérales, qui a emmené ses troupes vers un succès qui ne souffre d’aucune contestation. Ce résultat vient confirmer que l’équipe chère au président Nicolas FOREL peut jouer les troubles fête dans un championnat que certains voient déjà se jouer entre les deux leaders actuels. On attend avec impatience le déplacement de la semaine prochaine à Villeneuve d’Ascq.

Une nouvelle fois, les joueuses du Maine-et-Loire repartent avec le sentiment de ne pas être trop loin du niveau tout en mesurant le fossé qui les sépare encore de leur première victoire. La seule constatation qui peut encore rassurer les joueuses du président DE SOUZA, c’est que les quatre équipes qui les devancent au classement n’ont qu’un petit point d’avance au classement.

(Photo: Jovanna RAD et Tarbes se sont imposées face à Nice © Romain CHAIB)

Tags
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA