JO de Pékin : Quarts de Finale du Tournoi Masculin

by Antoine | Posted on mercredi, août 20th, 2008

Espagne 72 – 59 Croatie

Il n’a pas fallu longtemps aux espagnols pour briser les espoirs Croates. Après 5 minutes de jeu, l’Espagne menait 10 – 1 et continuait à conforter son avance. Les Croates ont été surclassés dans tous les compartiments du jeu et n’ont pas su développé le jeu collectif qu’on leur a connu.

Les Espagnols se sont donc bien repris après leurs 2 derniers matchs difficiles avec un très bon Gasol (20 points à 8 sur 11, 10 rebonds, 3 contres en 26 minutes). Reyes a une nouvelle fois convaincu après son excellent match contre les USA et Calderon a retrouvé du poil de la bête (10 points dont 2 sur 2 à 3 points). Il reste encore quelques ombres au tableau, à corriger avant les demis : un pourcentage aux lancers francs trop bas : 64%, un navarro une nouvelle fois transparent (1 assist 1 turnover en 10 minutes) et Jimenez qui allume à 3 points (0/6) qui aurait peut-être dû faire de meilleurs choix.

Lithuanie 94 – 68 Chine

La Lithuanie a mis un bon quart-temps à se mettre en jambe, mais une fois lancée, elle a vraiment étouffé les pauvres chinois. Transparent quand la Chine menait, Yao Ming s’est repris (il fini avec 19 points et 7 rebonds) mais il a vraiment été mis en pièce par la boîte des lithuaniens (prise à 2 et parfois prise à 3). Cette fois-çi, il n’a pas pu trouvé des arrières décallés efficaces à 3 points, Zhu, Liu & Sun, pourtant très adroits depuis le début du tournoi se sont contentés d’un 3 sur 14 à distance. Les 2 armes offensives chinoises enrayées, on ne voit pas comment la Chine pouvait battre une grande équipe Lithuanienne.

Surtout que les européens nous ont montré un visage vraiment séduisant, 66% de réussite à 2 points, 42 à 3 points, 100% aux lancers, 31 rebonds, 15 assists et 12 steals. Ne jetez rien ! Jasikevicius a été proprement incroyable avec 23 points en 24 minutes (dont 5 sur 6 à distance !), 6 assists et 3 interceptions. Comme d’habitude, Kleiza Kaukenas & Siskauskas ont été des lieutenants fidèles.

Bref, si la Lithuanie montre le même visage en demies, elle pourrait partir favorite face à l’Espagne. Un match passionant à venir !

USA 116 – 85 Australie

Comme la Lithuanie, les USA ont mis un quart-temps à se chauffer et ensuite ils ont semés les Aussies en route. La faute à un Kobe Bryant enfin retrouvé, impérial, qui a fait plaisir à voir. Il a trouvé sa distance à 3 points (1 bon mètre derrière la ligne FIBA) et ça a payé : 25 points et 5 rebonds en 26 minutes. Bien sûr, James a fait encore un super boulot (16 points, 9 rebonds, 4 interceptions et 3 passes), et on peut dire que tous les autres ont tenu leur rang, si ce n’est Wade qui a eu un petit coup de moins bien. Une nouvelle réussite collective, un match appliqué, certainement le meilleur match des USA avec celui qui les a opposés à l’Espagne.

Il faut dire aussi que sans Bogut (blessé dans le 2è quart temps), les options étaient réduites. Comme d’habitude Mills et Newley ont planté, bien secondés par Ingles & Saville, mais il leur manquait trop d’impact à l’intérieur avec la sortie de leur homme fort. Et ça c’est vu… les américains ont pris autant de rebonds offensifs que les australiens de rebonds défensifs, un comble. Malgré cela, les océaniens ont livré une belle bataille, avec, surtout, une bonne circulation de balle qui a réduit les nombreuses interceptions habituelles des américains (11 turnovers seulement pour les australiens). Les USA était trop fort (surtout avec 41% à 3 points :p) et l’Australie peut sortir la tête haute de ce tournoi.

Petit bémol pour les USA : 58% sur la ligne des lancers à 18 sur 31, c’est déjà ridicule pour une équipe de 4è division luxembourgeoise, alors pour une équipe composée de telles stars…

Argentine 80 – 78 Grèce

Qualité, tension, tout est dans ce match. Quel régal de voir enfin un match au couteau entre deux équipes de talent ! Les grecs, complètement transfigurés (mis à part le pauvre Diamantidis qui passe encore une fois à côté de son match) ont réalisé un gros match et ont rendu coup pour coup aux argentins. Si les grecs ont dominés l’intérieur en "éteignant" complètement Scola et Oberto (qui n’a jamais été très lumineux offensivement ceci étant), leur zone n’a pas été assez aggressive sur les shooters extérieurs sud-américains. Et pour preuve, ces derniers ont fusillés les grecs à 14 sur 32 (!) à 3 points, dont 6 sur 13 pour Ginobili et 5 sur 8 pour Delfino. Ces 2 joueurs ont vraiment été les hommes du match et ont porté leur équipe sur leurs épaules (24 points pour Ginobili, 23 pour Delfino). Scola a fait un petit match (11 points), Nocioni discret mais précieux par son énergie (12 points) et Prigoioni a été une terreur défensive (7 points, 6 rebonds, 5 interceptions). Ne cherchez pas d’autres joueurs, Oberto n’a pas scoré et mis à part Delfino, les remplaçants ont joué au total 14 minutes pour 3 points. Vous vous rappelez quand je parlais de bouillotes ‘ : )

Côté grec, la vérité est venue d’ailleurs. Spanoulis discret, Papaloukas inexistant, Diamantidis fantomatique, ce sont quasi exclusivement les intérieurs qui ont scoré : Bourousis 12 points, Tsartsaris 13, et surtout Fotsis 17 points et 10 rebonds. Heureusement que les "seconds couteaux" était opérationnels pour la Grèce, mais malheureusement cela ne leur a pas servi à grand chose. On peut parler de "déroute" dans le tournoi olympique pour cette équipe grecque qui nous a déjà montré beaucoup mieux, alors que les joueurs en eux-mêmes n’ont pas beaucoup changé…

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA