JO de Pékin : 3ème Journée du Tournoi Masculin

by Antoine | Posted on jeudi, août 14th, 2008

Groupe A

Australie 106 – 68 Iran
Victoire logique qui n’a souffert aucune contestation. Voyez un peu : 19 interceptions pour les « Aussies » et 19 rebonds offensifs ! Newley, Bogut & Mills ont une nouvelle fois été les hommes de la situation pour des Australiens qui ont pu faire souffler tranquillement leur effectif (tous les joueurs disponibles ont marqués). Chez les Iraniens, Ehadadi et Nikkah ont encore une fois montré de belles dispositions.

Lithuanie 86 – 79 Russie
Quoi de plus plaisant qu’une affiche comme celle-ci à regarder. D’un côté les intérieurs costauds et le back-court vif et adroit des lithuaniens à la science tactique incroyablement relayée par leur mentor, j’ai nommé Jaskeviscus. De l’autre, le jeu toujours intelligent des russes qui possèdent peut-être les 2 des joueurs les plus élégants et agréables à voir jouer en Europe, j’ai nommés Holden & Kirilenko. Bref, vous vous en doutez, j’ai adoré voir ce match.

La clef de la victoire lithuanienne vient certainement de deux choses : son impact à l’intérieur dans la première moitié du match, sa réussite extérieure dans la seconde moitié (10 sur 25 à 3 points) La Russie n’a jamais su trouver d’adjoints à Holden (25pts, 5 passes) & Kirilenko (17pts, 6 passes, 6 rebonds, 6 interceptions, 3 contres… mais 53% sur la ligne à 10 sur 19…) capables de faire basculer la rencontre.

Argentine 77 – 53 Croatie
Avec une défense sous le cercle efficace et un backcourt aggressif; l’Argentine a vite pris le match en main. Surtout qu’offensivement, mis à part les figurants (vous savez les 6 qui chauffent les banquettes pour le joueur qui se fait remplacer par Delfino), les systèmes sont bien en places. Leur jeu, basé sur un Ginobili (plus que séduisant en meneur) faisant voler en éclat les défenses pour servir les joueurs démarqués : Delfino au 3 points, Nocioni avec ses moves caractéristiques (feinte au 3 point, entrée de 2m vers le cercle, shoot périphérique), Oberto dessous, et Scola pour rentrer ses petits shots de 5m « à-la-Turiaf ». Une équipe séduisante et complète.

A la mi-temps : 40 à 22 pour l’Argentine. Le jeu argentin s’est ensuite quelque peu altéré. Du fait des fautes d’Oberto & Scola, le coach a dû faire rentrer ses bouillotes, ce qui a ouvert des espaces à l’intérieur pour les croates.

Ginobili termine avec 14 points et 8 passes (toutes dans la première mi-temps quand il jouait meneur, Prigioni prenant la mène pendant la seconde), Scola pointe à 12 unités, Delfino à 15 et Nocioni à 18… rien de bien étonnant en fait. Côté croate, pas un seul joueur à plus de 9 points, 6 passes décisives au total, une réussite aux tir de 33% (!!!) à 18 sur 57. Ils peuvent se consoler en se disant qu’ils ont pris 13 rebonds offensifs, mais quand on loupe autant, c’est bien le minimum non ‘ Comment cette équipe croate à pu battre la Russie et l’Australie et livrer un aussi mauvais match. Un mystère dont seule les équipes des balkans détiennent généralement la réponse

Classement à l’issue de la journée :
1. Lithuanie 3 – 0
2. Argentine 2 – 1
3. Croatie 2 – 1
4. Russie 1 – 2
4. Australie 1 – 2
6. Iran 0 – 3

Groupe B

Allemagne 59 – 72 Espagne
Pas de reélle surprise dans ce match, la profondeur de l’équipe espagnol a su venir a bout des « twin twoers » allemandes sans grande difficulté. Si le début du match était équilibré, les Espagnols ont passé la vitesse supérieure dans les deux derniers quart-temps en prenant l’ascendant dans quasiment tous les compartiments du jeu. Côté allemand, Nowitski est passé a côté de son match en arrosant sans grande efficacité (5/15 dont 1/6 à 3 points), Kaman n’a pas eu beaucoup d’impact offensif. Les « seconds couteaux » que sont Hamann et Greene ont par contre montré une nouvelle fois qu’ils étaient au niveau.

Côté espagnol, les victoires s’enchaînent mais les héros ne se ressemblent pas. Après Fernandez et Gasol, c’est maintenant au tour de Calderon (3 sur 4 à 3 points) et Mumbru (3 sur 3) de s’illustrer. Ils ont, une nouvelle fois, bien réussi à museler les intérieurs adverses (quelle défense de Gasol sur Yao Ming contre la Chine !) et peuvent légtimement espérer décrocher une breloque dans ce tournoi.

Angola 68 – 85 Chine
Yao Ming is back ! Devant le deficit de taille des angolais dans le secteur intérieur, pouvait-il en être autrement ‘ Avec 30 points et 7 rebonds, il signe sa meilleur performence du tournoi, mais n’est-ce pas un peu trop tard ‘

Les artificiers chnois (Sun, Liu & Zhu) n’ont pas eux la réussite de leur dernier match (ils pointent à 7 sur 22 à longue distance) mais tous ont marqués au moins dix points. Le fougueux mais inconstant Yi, à lui aussi scoré 10 unités et capté 11 rebonds. Par contre, en dehors du 5 majeur, c’est la néant absolu dans l’équipe chinois, avec 14 points pour le banc. Côté Angolais, Morais à réalisé une nouvelle belle performance, mais encore une fois leur faillite dans le jeu intérieure leur a été préjudiciable. Se contenter de 19 rebonds (contre 37 pour les chinois) quand on shoot à 43 %, c’est très largement insuffisant dans un tournoi olympique.

USA 92 – 69 Grèce
Quelle tristesse de voir cette équipe grec empruntée (à l’image de son ventripotent pivot Schortsanitis) et impuissante. Avec un Diamantidis fantomatique (0 points, 7 turnovers en 27 minutes), difficile d’imaginer une équipe de Grèce capable de gagner contre les USA. Spanoulis & Paploukas, ont eux, fait leur boulot, en particulier en faisant éclater à chaque pénétration la défense de zone fébrile des américains.

Côté USA, comme lors des 2 premiers matchs, on voit une adresse extérieure assez risible (5/18 avant que les grecs arrêtent de défendre), une mise en place tactique parfois digne des pires matchs de summerleague (1 passe – 1 duel) et une certaine suffisance offensive. A ceci près que leure défense en individuel assez incroyable (15 interceptions, 7 contres) leur permet de scorer énormément en transition, et que la classe naturelle de leur joueurs leur permet de surmonter beaucoup de difficulté.

On aimerait juste qu’il nous gratifie d’un peu plus de jeu collectif, à l’instar de cette jolie période dans le 4è quart-temps avec Williams – Paul – Bosh – Wade et James.

Côté lignes de stats, James et Wade ont été fidèles à eux-mêmes avec respectivement 13 et 17 points (plus 9 rebonds, 11 assists, 8 steals et 3 contres à eux deux), Kobe commence à réajuster la mire (18 points à 7/14) et Bosh (18 points à 7 sur 8) a apporté la présence sous le cercle nécessaire du fait du trop grand nombre de fautes de D12

Classement à l’issue de la journée :
1. USA 3 – 0
2. Espagne 3 – 0
3. Grèce 1 – 2
3. Allemagne 1 – 2
3. Chine 1 – 2
6. Angola 0 – 3

Tags
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA