Euroleague Top16 (j3)

by Calouet | Posted on jeudi, février 2nd, 2012

Unics Kazan ‘ EA7 Milano : 59 ‘ 44

Les Italiens, déjà pas bien fringants dans ce Top16, ont cette fois été ridiculisés par des Russes qui, une fois n’est pas coutume, ont cuit leur adversaire à l’étouffée, ne concédant que 27 points dans les trois premiers quarts temps ! Comme à l’accoutumée Henry Domercant s’est particulièrement distingué avec ses 16 pts, 5 rbds et 7 fautes provoquées. Il a bien été aidé par le rendement exceptionnel de Vladimir Veremeenko au rebond (11 rebonds en 17 minutes, mais aussi 1/8 aux tirs) et la partie très sobre de l’arrière Petr Samoylenko (12 pts à 5/7, 4 passes). Broyés dans la peinture (31 prises à 46), maintenus à moins de 30% de réussite globale, les coéquipiers de Nicolo Melli (17 pts) ont touché le fond, et restent capots pour l’instant (0v-3d)’

Real Madrid ‘ Gescrap Bizkaia Bilbao : 89 ‘ 73

Deuxième succès pour les Madrilènes, qui devaient impérativement se réveiller cette semaine après la déconvenue face à Sienne’ Menant 50-36 à la pause, ils n’ont jamais vraiment tremblé, se reposant sur un duo de Sergios impeccables à la mène, entre le dynamique Sergio Llull (8 pts, 3 rbds, 6 pds) et le très adroit Sergio Rodriguez (20 pts à 100%, 7 passes)’ En comparaison, la paire d’en face, Aaron Jackson et Raul Lopez ‘ pas des manches pourtant ‘ n’a pas existé, cumulant péniblement 7 pts, 1 rbd et 2 passes’ Comme en plus les joueurs du Real ont dominé le rebond (40 à 29) et n’ont rien gâché sur la ligne (18/22), la partie était injouable pour les Basques, malgré l’impact habituel du gominé Marko Banic (18 pts à 80%, 6 rbds). Chez les vainqueurs on soulignera aussi la belle tenue à l’intérieur d’Ante Tomic (15 pts, 7 rbds) et du jeune géant ‘ 2m20 ‘ Mirza Begic (12 pts, 5 rbds)’

Olympiacos Piraeus ‘ Anadolu Efes : 83 ‘ 65

La victoire était impérative pour Vassilis Spanoulis (18 pts, 4 pds) et ses copains, défaits à deux reprises sur les premières journées. Les voilà qui reviennent à égalité avec leurs visiteurs du soir, dans un groupe évidemment dominé par le CSKA . Alors que le match se tenait (53-53 après trois quart temps), les Grecs se sont détachés grâce notamment à l’adresse du buzzer-beater de la semaine passée, le shooteur Kostas Sloukas, auteur de 15 points en seulement 17 minutes, puis des paniers importants de Martynas Gecevicius (6 pts, 4 rbds) et Spanoulis. A noter enfin chez les vainqueurs que la greffe Ronald Dorsey ‘ un sacré morceau ‘ semble prendre (10 pts, 5 rbds, 3 blocks). En face, Stanko Barac a fait ce qu’il a pu pour la tenir (la baraque), avec 14 pts, 8 rbds, 7 fautes provoquées)’

CSKA Moscou ‘ Galatasaray Medical Park : 85 ‘ 70

Un match relativement tranquille pour les Russes ‘ qui en doutait vraiment ‘ ‘ marqué par la belle performance individuelle du pivot Nenad Krstic (20 pts, 9 rbds, 31 d’évaluation), qui n’a guère d’équivalent à son poste dans le contexte européen’ Courageux, les Turcs n’étaient menés que de 7 points à la mi-temps, mais les fautes et l’adresse adverse (dont un remarquable 24/26 aux lancers !) ont fini par faire baisser pavillon à Furkan Aldemir (11 pts, 9 rbds) et Jamon Lucas (15 pts, 5 rbds, 5 pds, 3 balles volées). Et Andrei Kirilenko, me direz-vous ‘ Il a été discret, sobre mais efficace avec 9 pts, 6 rbds, 3 contres et une évaluation finale de 19, quand même. A noter que le score à l’évaluation est sans appel : 113 à 55 pour Moscou, aie.


Fenerbahce Ulker ‘ Panathinaikos : 56 ‘ 77

A la faveur d’un premier quart temps parfaitement maîtrisé (9-24), les visiteurs sont venus chercher une victoire aussi nette qu’importante, face à leur adversaire principal pour la qualification, derrière Kazan. Dans le sillage de l’intérieur US Mike Batiste (15 pts, 5 rbds, 3 pds) et du power Kostas Kaimakoglou, hyper adroit (19 pts, 4/6 de loin, 5 rbds), le Pana s’est rapidement détaché, profitant ensuite de l’abattage à l’aile de Romain Sato (12 pt à 100%, 10 rbds) pour résister aux assauts de Kaya Peker (12 pts) ou Curtis Jerrells (11 pts). Une fois de plus, la bataille du rebond aura été déterminante (38-26 pour les Grecs). A noter enfin le non match de deux leaders habituels pour Ulker, Bojan Bogdanovic (3 pts à 1/6) et Emir Preldzic (3 pts à 1/5) qui cumulent un sympa -2 d’évaluation ce soir’


Bennet Cantu ‘ Maccabi Electra Tel Aviv : 82 -74

Décidément durs à cuire à domicile, les joueurs de Cantu ont confirmé leurs bonnes dispositions actuelles, avec un second succès dans ce Top 16, qui les met désormais en bonne position , en embuscade derrière le Barça. Dominateurs, les Italiens n’ont pas une seule fois laissé le Maccabi mener au score, sans pour autant jamais parvenir à creuser un écart, ne serait-ce que de dix points. Bien que bousculée au rebond (32-25 pour le Maccabi), l’équipe de Cantu a su faire preuve de sa force collective habituelle, totalisant 19 passes décisives pour simplement huit pertes de balles’ A ce petit jeu, Vladimir Micov a été royal avec 17 pts et 9 passes’ On notera aussi l’adresse de Gianluca Basile (14 pts), ou le bon match de Giorgi Shermadini dans la peinture (13 pts, 5 rbds, 3 int, 2 ctr)’ Pour le Club Nation, Keith Langford (16 pts) et surtout Richard Hendrix (15 pts, 7 rbds, 3 contres, pour 27 d’évaluation) se sont mis en évidence, sans succès.

Regal Barcelona ‘ Zalgiris Kaunas : 94 ‘ 80

Les catalans avaient impressionné par leur défense la semaine dernière en Israël ; ce soir ils ont fait parler la poudre contre Kaunas, au cours d’une seconde période remportée 52-37, alors qu’il étaient jusque là accrochés par Sonny Weems (17 pts) et consorts. Une fois de plus, « Le Tim Duncan d’Youroleague » (copyright George Eddy), aka Erazem Lorbek, a fait parler sa science offensive et ses fondamentaux d’école, pour ruiner la défense Balte : 19 pts (70%), 5 rbds, 6 fautes provoquées et 27 d’évaluation’ Il a bien été secondé par Juanca Navarro (16 pts) et Marcellino Huertas (14 pts, 6 pds), entre autres. Avec ce troisième succès, le Barça caracole en tête du groupe H, tandis que Kaunas se traîne en queue de peloton, toujours fanny.


Unicaja Malaga ‘ Montepaschi Sienna : 68 – 91

Voilà un résultat qui pourrait bien dessiner définitivement les contours du groupe F, Sienne se retrouvant maintenant à 3v-0d, l’inverse du bilan de sa victime du jour, qui aura bien du mal à revenir dans la course aux play-offs’ Adroits de loin (10/19 à trois points), sérieux et appliqués en défense, les Italiens se sont baladés, à l’image de David Moss (20 pts, 7 rbds), Ksistov Lavrinovic (18 pts en 16 minutes), Bo McCalebb (13 pts, 3 passes) ou David Andersen (15 pts, 6 rbds)’ En face, il n’y a guère eu que Joel Freeland (15 pts, 9 rbds) et Luka Zoric (11 pts, 7 rbds, 3 pds) pour tenir tête aux visiteurs. Une curiosité enfin, dans ce match, les stats de l’intérieur Shawn Stonerook : 0 pts, 4 rbds, 3 d’évaluation, en 29 minutes ! Minable ‘ En apparence, car avec lui sur le terrain, Luka Zoric en a bavé et son équipe a passé +23 au score, ce qui fait de lui le joueur le plus « rentable » du match’

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA