Euroleague – quarts de finale (2)

by Calouet | Posted on vendredi, mars 23rd, 2012

Panathinaikos Athens ‘ Maccabi TelAviv : 92 ‘ 94 (OT)

Dès le début du match, on sentait que le Club Nation n’allait pas se laisser piétiner comme lors du premier round, joué en début de semaine. Le Maccabi, bien emmené par ses extérieurs US Devin Smith et Keith Langford (respectivement 15 pts, 9 rbds et 17 pts, 4 pds, 3 steals), mais aussi par un Sofoklis Schortsianitis efficace en attaque sur ses courts temps de jeu (8 pts à 4/4, en 9 minutes’ mais aussi 5 fautes !), a su plier dans un premier sous la supériorité du Pana, pour finalement refaire surface en seconde mi-temps, avec un Yogev Ohayon étonnant (15 pts, 5 rbds, 5 pds)’ En face, les cadres habituels faisaient le taf : Dimitris Diamantidis (12 pts, 5 rbds, 6 pds et un contre crucial pour arracher la prolongation), Mike Batiste (énorme avec ses 29 d’évaluation : 16 pts, 9 rbds, 6 pds), Kostas Kaimakoglou (20 pts) ou l’éternel Saras Jasikevicius (15 pts, 4 pds et quelques pick and roll d’école avec Batiste)’ Enfin tout ça, c’était sans compter sur l’impact de David Blu (ex-thental), qui avait plutôt fait dans la sobriété durant le temps réglementaire, pour prendre feu à trois points dans le temps additionnel, et régler le compte des Grecs avec deux missiles dans les deux dernières minutes ! Au final, l’ancien manceau compile 16 pts, 3 rbds, mais surtout il permet aux siens de rêver à l’exploit, avec ces deux matches qui arrivent à domicile la semaine prochaine.

Regal Barcelona – Unics Kazan : 66 ‘ 63

Faute d’avoir réussi à décrocher les Russes plus tôt dans le match, les catalans se sont fait peur jusque au bout, et la dernière tentative lointaine d’un Henry Domercant une nouvelle fois bien muselé (2 petits points pour le serial shooteur) par Pete Mickeal (12 pts, 4 rbds, 4 int, 10/10 aux lancers dont deux pour la gagne à la fin)’ Cette série ne sera pas aussi simple que le simple examen des rosters pouvait le laisser croire, et Kazan se tient visiblement prêt à punir toute saute de concentration Barcelonaise. Juan Carlos Navarro (18 pts) et Erazem Lorbek (14 pts) ont dû s’employer face à l’efficace défense Russe. En face, si le carton du costaud Nathan Jawai (21 pts, 10 rbds) n’est pas une surprise vu le premier match, la performance de l’ex NBAer Bostjan Nachbar, plutôt en galère cette saison, l’est beaucoup plus, et ressemble assez à une résurrection : 16 pts, 5 rbds, 7 fautes provoquées ; voilà peut-être le facteur X, le piment de cette série’

CSKA Moscou ‘ Gescrap Bizkaia Bilbao : 79 -60

Même si on ‘ tout le monde – leur prévoyait l’enfer, et une élimination rapide, les Basques se sont battus comme’ des Basques, et ont accroché l’ogre de Russie jusqu’au dernier quart-temps (21-8 pour le CSKA), obligeant le Tsar Andrei Kirilenko à sortir un gros match, imité en cela par son compère de la mène Milos Teodosic, les deux cumulant 58 d’évaluation sur ce match : 20 pts, 12 rbds, 2 contres pour AK47, et 18 pts, 7 rbds, 9 pds pour Teodosic ! A noter, côté espagnol, les 10 passes décisives d’Alex Mumbru… Coach Kazlaukas n’a pas pu faire tourner son effectif comme à l’accoutumée, face au superbe effort collectif et défensif de Bilbao, dont il n’est désormais pas incongru de croire qu’ils vont remporter un match dans cette série. Voilà déjà une victoire ! Enfin pour ça, il faudra quand même régler le problème du rebond, remporté 45-30 ce soir par l’armada Russe’

Montepaschi Sienna ‘ Olympiacos Piraeus : 81 – 80

Humiliés face à leur public lors de la première rencontre, les Italiens n’ont cette fois pas laissé filer leur proie, dans ce match plutôt bien maitrisé, prenant l’avantage en fin de premier quart, pour ne plus le perdre’ Bo McCalebb a été en vue ce soir (21 pts et l’interception qui fait mal à une seconde de la fin) tout comme Ksistov Lavrinovic, au fort impact statistique (18 pts, 6 rbds). En face, Vassilis Spanoulis (7 pts à 2/7) a été bien mieux tenu qu’au premier match, et n’est jamais parvenu à desserrer l’étau de la défense de Sienne’ Il s’en est quand même fallu de peu que Georgios « l’imprimeur » Printezis (13 pts) et Kyle « Barracuda » Hines (9 pts, mais un fort impact sur la fin) ne fassent à nouveau basculer le money-time, mais force est restée à Sienne, malgré plusieurs échecs aux lancers quand il aurait fallu tuer la bête’ Cette série est désormais à 1-1, et reste vraiment très ouverte ! Sienne devra soigner le rebond, pour aller plus loin, car ce soir c’est du 38 à 24 pour Olympiacos (et 74 à 52 sur les deux premières rencontres)’

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA