Euroleague J9 – Sienne tape le Barça!

by Calouet | Posted on samedi, décembre 17th, 2011

Unics Kazan ‘ Asseco Prokom Gdynia : 68 ‘ 41

Drôle de match, entre deux équipes dont le sort était déjà réglé depuis la dernière journée’ La défense de Kazan a fait souffrir le martyre aux Polonais, qui n’avaient inscrit qu’une misère de 11 points à la mi-temps, après deux quart-temps catastrophiques (19-6, puis 16-5) !!! Ils ont finalement réussi à atteindre 41 points, grâce à un relâchement compréhensif des locaux, qui ont largement ouvert leur banc dans cette partie à sens unique. Les chiffres trahissent largement les faiblesses de Gdynia dans ce match : 43 rebonds à 31 pour Kazan, 25% de réussite aux shoots pour les Polonais (15/60), 86 à 18 à l’évaluation’ De ce score ultra light, on retiendra quand même la performance magistrale d’Henry Domercant, qui a compilé 18 pts (4/5 à trois points) et 8 rebonds (21 d’éval), bien soutenu par Terrell Lyday (12 pts, 4 pds) et Kelly Mc Carthy (10 pts, 3 rbds)’ Kazan a sans doute assuré a minima la troisième place du groupe D, ce qui n’étais pas gagné, loin de là, au départ’

Fenerbahce Ulker Istanbul ‘ Gescrap Biskaia Bilbao : 70 ‘ 80

Bilbao reprend espoir pour le Top16, avec ce succès on the road, devant plus de 11000 supporters turcs’ L’écart final reflète finalement assez mal la mainmise basque sur cette rencontre, ceux-ci comptaient notamment une vingtaine de points d’avance au c’ur du troisième quart, avant que les locaux ne ramènent le score à de moins sévères proportions, notamment sous l’impact d’Emir Preldzic (19 pts, 7 rbds pour l’international Slovène)’ Du côté des vainqueurs, belle performance du lutin Aaron Jackson (11 pts, 6 pds), Roger Grimau (13 pts), Marco Banic (10 pts) mais aussi et surtout du grand D’Or Fisher, qui n’avait plus dominé à l’intérieur ainsi depuis un bail : 16 pts, 10 rbds et 2 contres en 22 petites minutes (24 d’évaluation)’ L’écart au rebond (38 à 26 pour Bilbao) a pesé lourd dans ce match. Avec cet exploit, Bilbao revient à 4v-5d, tandis que le Fener se retrouve à 5v-4d, et pas encore assuré de passer (point average négatif contre leurs tombeurs du soir).


Olympiakos Le Pirée ‘ Bennet Cantu : 86 ‘ 61

Toujours dans le groupe A, Olympiakos prend un option sérieuse sur le Top 16, en revenant à hauteur au classement de Cantu, avec 5v-4d, et avec un point-average ultra favorable. Globalement plus adroits (63% à deux points, contre 46% en face), les Grecs ont assez tranquillement assuré la gagne, face à des Italiens où seul Vladimir Mikov a été vraiment à la à hauteur de ce rendez-vous (17 pts à 7/10)’ Chez les vainqueurs, la marque et l’influence est assez répartie (six joueurs à 10 ou plus d’évaluation), mais c’est sans surprise Vassilis Spanoulis qui a mené la barque avec 22 pts, 5 pds’ Kyle Hines (12 pts, 2 blks), Georgios Printezis (14 pts, 5 rbds) et Lazaros « j’ai un nom à faire le méchant dans Tintin » Papadopoulos (12 pts, 4 rbds) ont fait le métier dans la peinture.

Brose Bamberg Baskets ‘ Zalgiris Kaunas : 68 ‘ 82

Les Allemands pourraient bien se faire chiper la qualification, sur le fil, par leurs tombeurs lituaniens, qui les ont proprement écartés sur les deux confrontations directes, et reviennent à égalité au classement (3v-v6d) de ce groupe B. Comme à l’accoutumée, pour les locaux, le duo intérieur Marcus Slaughter ‘ Anthony Tucker a assuré, cumulant 19 pts, 21 rbds et 35 d’évaluation. Pedrag Suput a ajouté 16 pts, Brian Roberts 13 pts, notamment pour revenir d’une première mi-temps catastrophique, perdue 30-44 par Bamberg’ Mais au quatrième quart, sentant le vent du boulet (60-67 à la 37ème), les Lituaniens ont refermé le couvercle, grâce notamment à un « panier garni » crucial du balèze Robertas Javotkas (7 pts, 10 rbds) et les nerfs aux lancers de Marko Popovic (13 pts, 8/9 sur la ligne). On soulignera aussi chez les vainqueurs, les belles prestations de Sonny Weems (14 pts à 6/8 et 6 rbds), Paulius Jankunas (10 pts, 14 rbds) ou encore Mantas Kalnietis (14 pts, 5 pds).

Maccabi Electra ‘ Anadolu Efes : 96 ‘ 57

Les Israëliens ont marqué les esprits, et se hissent à la deuxième place du groupe C, grâce à ce triomphe à domicile, devant 11000 fous furieux’ Après un premier quart équilibré, le match a basculé, sur l’action notamment de Sofoklis Schortsianitis (17 pts, 5 rbds) et Lior Eliyahu (16 pts, 9 rbds, 6 pds)’ Une fois libérés, les locaux sont devenus irrésistibles, à l’image de Guy Pnini (9 pts, 5 rbds, 4 pds) et surtout d’un David Blu absolument euphorique, auteur de 18 pts en 15 minutes ! De cette magnifique démonstration, on retiendra le différentiel entre les deux équipes à l’évaluation (125-42) et aux rebonds (45-27)’

Montepaschi Sienna ‘ Regal Barcelona : 77 ‘ 74

Incroyable comeback des Italiens, dominés durant trois quart-temps par l’ogre de ce groupe D, encore menés 47-62 à la 31ème, et qui sont revenus du Diable Vauvert pour arracher une victoire de prestige, face à un candidat déclaré au Final Four ! Les deux grands artisans du retour de Sienne sont incontestablement les arrières Igor Rakocevic (21 pts) et Pietro Aradori (20 pts, 4 rbds en sortant du banc) ; pour ce dernier, c’est une révélation, car ce jeune joueur (23 ans tout juste) n’avait jusque là jamais réalisé de performance notable à ce niveau. Du côté du Barça, la grosse performance d’Erazem Lorbek (22 pts, 5 rbds, 29 d’éval) s’avère inutile, tant le grand intérieur Slovène fut discret quand le match se jouait’ Alors qu’ils n’avaient scoré que 47 points en trois quart-temps, les Italiens ont fait exploser la défense blaugrana, avec un dernier quart remporté 30-15. C’est vraiment l’exploit de la soirée !

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA