Euroleague J7 (jeudi) : Le Real et la Montepaschi se qualifient pour le Top 16.

by Calouet | Posted on jeudi, décembre 1st, 2011

Unics Kazan ‘ Galatasaray MP : 72-61

Kazan a fait un pas décisif vers le top 16, et pointe désormais à 5v-2d dans ce groupe D, pour ce qui est la toute première apparition en Euroleague du club ! Après une première mi-temps très serrée, l’écart s’est peu à peu créé dans le troisième quart, sous les efforts notamment du meneur Terrell Lyday (17 pts à 60%) et du serial scoreur Henry Domercant (13 pts)’ A souligner également l’apport de Vladimir Veremeenko (12 pts, 7 rbds) in the paint, et Lynn Greer à l’arrière (12 pts, 4 pds). Du côté des vaincus, pas grand-chose à espérer avec 18 balles perdues et un vilain 38% de réussite globale’ Seul Jaka Lakovic a quelque peu surnagé en attaque (12 pts, 3 rbds)’ Galatasaray (3v-4d) devrait toutefois passer ce premier tour, tant Gdynia et Ljubjana semblent loin au classement.

Olimpija Ljubjana ‘ Montepaschi Sienna : 57-63

Les Slovènes ont raté le coche de peu, dans ce qui était quasiment pour eux le match de la dernière chance, la faute notamment à une maladresse crasse à longue portée (2/19 à trois points, avec de nombreux échecs sur la fin)’ La belle partie du pivot Damir Markota (10 pts, 15 rbds, 5 pds) n’aura pas suffi, face au Italiens, qui avancent jusqu’au top 16 avec ce succès à l’extérieur. Chez les vainqueurs, on retiendra les 16 pts de Bo Mac Calebb, les 14 pts d’Igor Rakocevic et les 10 pts (avec 8 rbds) de David Andersen.

Fenerbahce Ulker ‘ Olympiacos le Pirée : 86-70

Grâce à un dernier quart temps de feu (remporté 27-14), le Fener fait une avancée majeure vers tour suivant, en empochant sa quatrième victoire tout en reprenant le point-average à sa victime du jour. Les héros turcs se nomment Roko Ukic (16 pts) et surtout Curtis Jerrels (17 pts, 5 passes, pour une évaluation finale de 24). Chez les Grecs, Kyle Hines (14 pts, 7 rbds) et Kalin Lucas (13 pts) n’ont pas démérité. Un rebond mal maîtrisé (36-28 pour les locaux) et un excès de balles perdues, surtout sur la fin, sont les raisons principales de la défaite pour Olympiakos, qui devra cravacher jusqu’au bout pour arracher une place qualificative : défaite interdite pour la réception de Vitoria la semaine prochaine.

Bennet Cantu ‘ Caja Laboral Vitoria : 71-68

Gianluca Basile (18 pts, 6/9 à trois points) a fait exploser la défense espagnole sou une pluie de bombes à trois point en seconde période, lui qui à 36 ans n’avait pas été aussi rayonnant depuis longtemps en Euroleague. Il a bien été aidé dans son exercice de sniper par le meneur tonsuré Nicola Mazzarino, impeccable avec14 pts (3/3 de loin). A signaler aussi le rendement intérieur de Denis Marconato (8 pts et 10 rbds, en 20 minutes)’ Hélas pour les Italiens, ils ont laissé filer le point-average, après avoir compté plus de vingt points d’avance au plus fort de la tempête Basile, cédant le dernier quart-temps 19-32 à Mirza Teletovic (24 pts) et Nemanja Bjelica (11 pts, 4 ballons volés)’ Ce groupe A ‘ celui du SLUC Nancy ‘ est encore incroyablement ouvert, avec cette défaite du leader, puisque toutes les équipes ont trois ou quatre victoires, et chacun peut à la fois trembler et espérer !

Asseco Prokom Gdynia ‘ Regal Barcelona : 45-76

Valeureux et accrocheurs en début de partie (14-14 à la fin du premier quart), les Polonais ont ensuite explosé en vol, face à la puissance, le talent, la longueur de banc qui caractérisent le Barça’ La troisième période, en particulier, fait pitié, puisque remportée 23-4 par les Blaugrana ! Rebonds, adresse, ratio passes-turnovers, toutes les statistiques sont à sens unique, et on retiendra principalement chez les vainqueurs la nouvelle grosse performance d’Erazem Lorbek (15 pts à 75%, 8 rbds, 25 d’éval) et de Victor Sada, pas souvent à pareille fête en attaque (17 pts,3/3 de loin, 20 d’évaluation)’ Le différentiel d’évaluation donne une bonne image de l’écart entre ces deux équipes au bilan victoires-défaites inversé : 102 à 21 ! Un gouffre. Le suspense est presque mort désormais, dans le groupe D, et le classement évoluera peu.

Partizan Belgrade ‘ Maccabi Electra : 74-71

Le mano a mano Milan Macvan ‘ Sofoklis Schortsianitis a tourné à l’avantage du Serbe, qui totalise 22 pts, 8 rbds, tandis que son corpulent adversaire s’est effondré en seconde période (10 pts, tous en 1ère mi-temps, 5 rbds). Le Partizan a assuré sa victoire aux lancers francs sur la fin, là même où son adversaire a pêché ce soir (13/21 pour le Maccabi). On retiendra chez les vainqueurs, outre Macvan, les 17 pts de Nikola Pekovic et les 15 pts, 4 pds de Vladimir Lucic. Avec cette victoire cruciale, les joueurs de Belgrade sont désormais bien placés pour jouer la 4ème voire la 3ème place du groupe C, tandis que le Maccabi devra lutter pour rester leader.

EA7 Milano ‘ Real Madrid : 65-72

Auteurs de multiples rapprochés tout le long d’un match globalement dominé par le Real, sur des rushes d’Omar Cook (8 pts) ou Danilo Gallinari (13 pts) notamment, les Italiens n’ont jamais été capables de passer devant, et la maîtrise de Sergio Rodriguez dans le money time ‘ 5 pts d’affilée dans la dernière minute, 19 pts en tout ‘ a fait la différence’ A noter également pour les Madrilènes le double-double de l’espoir « Espagnol » Nikola Mirotic (11 pts, 10 rbds, notre photo, source euroleague.net). Comme souvent dans cette compétition, le rebond (38-30 pour Madrid) et les lancers francs ont fait la différence dans ce match. Ce résultat, conjugué aux victoires d’Anadolu Efes et du Partizan, condamne presque Milan, tandis que le Real est désormais qualifié pour la suite.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA