Euroleague ‘ Final four (demi-finale): Le CSKA, au bout du suspens !

by Antoine Billat | Posted on samedi, mai 2nd, 2009

Regal FC Barcelona – CSKA Moscou : 78-82

Voir la feuille de match

Quel match! Pour cette première demi-finale dans une 02 world en pleine ébullition, les deux équipes se sont dépensées sans compter et au final, c’est avec les trips que le CSKA Moscou s’est imposé. Qui dit match du CSKA dit souvent spectacle réduit au profit d’une grosse défense. Mais ce soir, oubliez vos à priori, la rencontre Barça-Moscou a tenu toutes ses promesses et le spectacle fut bel et bien au rendez-vous. Manière différente mais résultat identique : pour la 4ème fois consécutive ce sont les hommes de Messina qui seront en final de l’Euroleague.

Le démarrage en trombe du barça !

L’entame de la rencontre laissait augurer une déferlante rouge et bleu. Alors que Lakovic plantait la première banderille à 3 pts, Juan Carlos Navarro et David Andersen l’ont rapidement imité pour placer le club Barcelonais en tête après le 1er quart (21-12). En grande difficulté dans un 1er temps face à l’adresse longue distance des espagnols, les moscovites ont su se ressaisir grâce à la hargne du polyvalent Khryapa (9pts, 10rbds, 3int) et l’adresse irréprochable de Trajan Langdon (15pts, 6rbds). En face, Ilyasova, resté inexplicablement sur le banc, et Navarro, limité par les fautes, n’ont pu que constater le retour aux affaires des russes. Tout restait donc à faire au terme de cette 1ère mi-temps de qualité (36-32).

Siskauskas / Andersen, deux hommes pour une grande rencontre!

Le début du second acte fut à nouveau en faveur des Barcelonais. En manque de taille dans la raquette, les russes ont connu des problèmes pour museler Santiago (9pts, 6rbds) et Vazquez, qui avec ses 5 fautes s’est sacrifié pour son équipe. Quant à David Andersen, tant décrié durant les quarts de final, il a su faire taire tous ses détracteurs en continuant le match de mammouth qu’il avait entamé en 1ère mi-temps. De près comme de loin, l’australien a été un attaquant hors pair (24pts à 9/12, 4rbds). Mais alors que la locomotive catalane était revenue sur de bons rails, un homme est venu remettre les choses en ordre dès la fin du 3ème quart-temps, cette homme c’est Ramunas Siskauskas. En rodage jusque là, le lituanien à commencer à supplanter tout le monde en fin de 3ème pour littéralement décrocher les étoiles dans le 4ème quart-temps. Deux 3 points consécutifs de l’artilleur ont permis au CSKA de prendre pour la 1ère fois les devants à la 33ème minute (61-62). Siskauskas a ensuite fini le travail. A 3points, en pénétration ou aux lancers francs, l’ailier fut tout simplement impeccable (29pts à 4/6 à 3pts). En face le pauvre Lakovic, incapable de rentrer un shoot en 2ème mi-temps (13pts, 3rbds, 5pds au final), n’a pu qu’observer les dégâts.

C’est donc sur ce score de 78-92 et au forceps que le CSKA Moscou se qualifie pour la finale de l’Euroleague. Rendez-vous donc dimanche pour la rencontre Moscou-Panathinaikos remake de la finale de 2007.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA