Euroleague ‘ 7ème journée : L’impossible n’est pas Nancéen

by Antoine Billat | Posted on lundi, décembre 15th, 2008

Groupe A

Air Avellino – Maccabi Tel Aviv : 72-86

Air Avellino réalise une très mauvaise opération en se faisant défaire à domicile par le Maccabi mais le véritable perdant de ce match c’est Le Mans qui était conditionné par la victoire des locaux pour poursuivre son parcours en Euroleague. Place maintenant au championnat pour les Sarthois. Pour en revenir au match, Air Avellino aura tenu tête au Maccabi durant le premier quart-temps (23-24). Ensuite, les Israéliens ont commencé à s’échapper (40-48 à la mi-temps) avant de creuser l’écart au fil des minutes. Fisher a une nouvelle fois fait parler son talent du côté de Tel Aviv (17pts à 7/7, 10rbds) bien accompagné dans la raquette par Eliyahu (18pts, 10rbds) et par le « vieux » Marcus Brown sur les extérieurs (26pts, 5rbds). En face Travis Best (17pts, 3pds) a fait de son mieux pour combler la transparence de Chris Warren (5pts à 2/10, 4 pertes de balle).

Groupe B

SLUC Nancy – Asseco Prokom Sopot : 78-70

Nancy était pratiquement dos au mur avant d’affronter Sopot. Défait de 29 points à l’aller, les lorrains se devait de gagner et si possible combler l’écart. La première partie du contrat est rempli mais les hommes de Monschau se sont faits quelques frayeurs. La première mi-temps fut largement à l’avantage des Nancéens (44-36) qui ont même porté l’écart à 13 points dans le 3ème quart-temps avant de connaitre un passage à vide. Logan (22pts, 5rbds, 4pds) et Ewing (17pts, 5pds) en ont profité pour faire parler la poudre derrière la ligne extérieure et ramener les leurs à la mène à l’entame du 4ème quart-temps (56-57 à la 31ème). C’était toutefois sans compter sur les ressources des couguars et d’un Michel Morandais en forme (18pts, 5rbds), qui ont repris les devants pour finalement s’imposer de 8 pts. Les Nancéens ont vraiment montré une motivation et une combativité sans faille en témoigne le nombre de shoot (73 ! dont 33 à 3pts) et la domination au rebond (45 vs 35, merci Cyril Julian (13pts, 14rbds, 5int)). Reste maintenant à montrer le même visage la semaine prochaine face au « Pana », en attendant Nancy revient à hauteur de Sopot en vu de la qualif.

Panathinaikos – Regal FC Barcelona : 76-87

Match de haut niveau entre deux équipes en pleines formes et qui restent sur une belle série de victoire (4 pour le Pana, 3 pour le Barça). Le Athéniens avaient l’occasion d’empocher leur qualification pour le Top 16 mais Barcelone ne l’a pas entendu pas de cette oreille et tout comme au match aller, se sont bien les Catalans qui sont sortis vainqueur de la rencontre. Suite à un 7-0 dans le premier quart-temps, Barcelone a pu prendre une avance suffisamment conséquente pour gérer leur match de la plus belle des manières (38-49 dès la mi-temps). Dominateur collectivement (23pds contre 12), les Blaugrana ont aussi su faire la différence à 3 points au moment opportun. Comme la semaine passée c’est David Andersen qui a été le grand artisan de la victoire Barcelonaise (22pts, 9rbds), bien alimenté par le polyvalent Gianluca Basile (16pts, 4rbds 5pds). Le Panathinaikos n’a lui pu réellement compter que sur l’apport de Mike Batiste (21pts, 7rbds), trop peu pour gagner.

Groupe C

Badalona – Lottomatica Roma : 97-93

Alors que la surprenante équipe du Lottomatica Roma restait sur une série de 5 victoires consécutives, Badalona est venu couper leur élan s’imposant d’un rien dans un match des plus équilibré où le score aurait pu basculer pour l’un comme pour l’autre. Les deux équipes étaient à égalité à la mi-temps (48-48) mais le 10-0 menait par les catalans en début de 3ème quart-temps est surement le détail qui a fait la différence dans l’obtention de la victoire. Bracey Wright (19pts, 7rbds, 3pds) a parfaitement mené Badalona vers le succès suppléant le jeune Ricky Rubio qui n’a eu qu’un temps de jeu limité (8min pour 3pds). Becirovic a pour sa part fait le métier pour la Roma (14pts, 3rbds, 5pds) tandis qu’Andre Hutson continu d’enchainer les grosses performances (22pts, 8rbds, 30 d’éval). Le club Italien reste co-leader du groupe malgré la défaite alors que Badalona poursuit sa remonté au classement.

Groupe D

Real Madrid – Partizan : 68-67

Décidément les rencontres entre le Real et le Partizan se terminent toujours sur un final haletant. Alors que c’est le Partizan qui avait réalisé le Holdup parfait au match aller, ce sont cette fois les Madrilènes qui ont obtenu les 2 points dans les ultimes minutes après avoir dominé une bonne partie de la rencontre. En effet dès l’entame du match, les Espagnols ont rapidement pris le dessus sur les Serbes (24-9 dans le 1er quart-temps) prenant par la suite une avance qui est montée jusqu’à 18 points. Mais victime d’un relâchement coupable dans le troisième quart-temps, le Real a vu son adversaire remonté en trombe sous l’impulsion du jeune Tripkovic (22pts, 3rbds, 4pds). A quelques secondes de la fin le Partizan était même devant au score, 65-67 avant qu’un ultime 3pts de Marko Tomas, son seul du match soit venu apporter la délivrance pour la maison blanche. Reyes (15pts, 9rbds, 4int) et les siens s’accrochent donc à leur 2ème place et se rapprochent de la qualification.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA