Euroleague ‘ 3ème journée : Le Pana est tombé !

by Antoine Billat | Posted on vendredi, novembre 6th, 2009

Groupe A

Zalgiris Kaunas – Regal FC Barcelona : 70-77

Barcelone a encore vaincu, mais Barcelone s’est fait peur. Vaillant et entreprenant contre une des tops teams Européennes, Kaunas montre cette année qu’ils ne sont pas une équipe à négliger.

Sans son Navarro national, le club Barcelonais n’a pas réussi à décrocher Zalgiris au cours de la première mi-temps (38-41). Le coup de collier est venu dans le 3ème quart-temps grâce à un Pete Mickeal en forme optimal (22pts, 4rbds). Mais Kaunas a montré une véritable force du caractère pour revenir à -2 à 2 minutes de la fin par l’intermédiaire de Mirza Begic (20pts, 7rbds, 3ctr) et Travis Watson (12pts, 10rbds), au physique et de Marcus Brown (17pts), en finesse. Les efforts des 3 compères ont toutefois été insuffisant, Lorbek tuant dans l’œuf la révolte lituanienne dans les derniers instants du match (11pts, 4rbds).

Si le shoot de Ricky Rubio continu de faire rager (1/5), on ne peut que féliciter sa qualité de passe et sa grosse défense, à la base de la victoire catalane ce jeudi (8pts, 6rbds, 5pds). Terrence Morris a lui renouvelé sa belle performance du Cibona Zagreb (13pts, 5rbds, 2ctr).

Fenerbahce Ulker – Cibona Zagreb : 67-62

Poussif mais vainqueur, voilà la philosophie de Fenerbahce Ulker depuis le début de saison. Une semaine après sa victoire à l’arraché contre Villeurbanne, les Turques remettent le couvert contre le Cibona Zagreb.

Piqué au vif par un début de match manqué (11-18 dans le 1er quart), Fenerbahce a placé un 16-0 dévastateur dans le second quart-temps. Grâce à une nette domination dans la raquette (40-27 au rebond), initiée par un solide Oguz Savas (14pts, 10rbds), les turques ont pu définitivement prendre l’avantage dans le 3ème quart (17-11). Jamont Gordon (15pts, 5rbds, 6pds) et Antoinio Graves (14pts, 3rbds, 3pds) ont bien essayé de renverser la rencontre dans les derniers instants, en vain.

Groupe B

Olympiacos – Lietuvos Rytas : 97-73

La surprenante défaite contre Malaga n’est plus qu’un lointain souvenir, L’Olympiacos a repris son destin en main en matant les lituaniens de Rytas.

7 minutes de rodage (10-9) et les grecs ont pris leur envol. 52-31 à la mi-temps, 75-50 à la fin du 3ème, la déferlante offensive du Pirée a parlé. L’Olympiacos commence vraiment à développer un jeu collectif convainquant (25 passes) sans négliger les qualités individuelles de ses joueurs. Childress (18pts, 3pds) et Kleiza (20pts, 6rbds) se sont rebiffé après leur match très moyen contre Malaga, Papaloukas a encore dirigé les reds de mains de maitre (7pts, 4int, 4pds) tandis que Beverley (6pts, 5rbds, 4int) et Teodosic (12pts, 4pds) sont venus apporter de l’eau au moulin. Petit point noir dans le collectif grec, le nouveau non match de Von Wafer qui s’obstine dans des actions individuels sans vraiment de réussite. Côté Lituaniens, mise à part un 8-0 dans le courant du 3ème quart, ils n’auront pas existé et seul Jomantas (15pts, 3rbds, 3pds) et Bjelica (16pts) peuvent se vanter d’avoir surnagé.

Unicaja Malaga – Efes Pilsen : 93-88 OT

Quel paradoxe cette équipe de Malaga. On ne cessera de le répéter mais comment une équipe qui enchaine les défaites en championnat peut-elle journée après journée accumuler les victoires contre les plus grosses teams sur la scène Européenne ‘ Le mystère de l’Unicaja Malaga reste entier, peut être est-ce la magie de l’Euroleague qui transcende les joueurs.

Avec sa solide paire d’intérieur, Freeland (15pts, 9rbds) – Archibald (12pts, 8rbds) et une parfaite distribution du jeu par Omar Cook (13pts, 3rbds, 10pds), Malaga pensait avoir fait le plus dur en prenant 14point d’avance en début de seconde mi-temps. Loin d’être résigner, Pilsen et son shooteur Bootsy Thornton (19pts, 6rbds, 3pds) ont placé un 13-0 en fin de 3ème quart-temps pour rééquilibrer le scoring. La marque se stabilisa finalement à 73-73 alors que Kaya Peker, très bon au demeurant (17pts, 7rbds, 3int), ratait deux lancers francs qui auraient pu être décisif. Direction, les prolongations.

Après un départ équilibré et offensif, les Andalous ont pris le dessus, les deux 3 points de Berni Rodriguez (13pts) et Taquan Dean (17pts, 5rbds, 3pds) venant mettre fin au débat.

Groupe C

Maccabi Tel Aviv – CSKA Moscou : 71-54

Le grand CSKA n’est plus. Dans ce classique des derniers final four, les joueurs Russes ont déchanté se faisant dominer de la tête et des épaules.

Les Trajan Langdon, J.R Holden et autre Siskauskas ne sont décidément pas en grande forme. Pas un seul de ces 3 joueurs à plus de 10 d’éval sur ce match, aberrant quand on connait leur passé glorieux avec le CSKA. Pris à la gorge d’entré (10-0 après 5 minutes), les moscovites n’ont pas su se ressaisir. Avec 25 points de retard à la mi-temps, l’espoir était encore permis quand on se souvient de la final de l’an passé et ce retour improbable contre la Pana, mais ce CSKA là avait les joueurs pour revenir, celui d’aujourd’hui n’a rien montré ou juste de quoi grappiller quelques points pour le point-average. Chez les Israéliens, Lasme (14pts, 6rbds), Eidson (16pts, 4int) et Lampe (15pts, 5rbds) ont tenu la baraque d’un bout à l’autre du match…on ne peut pas en dire autant de tout le monde.

Ljubljana – Caja Laboral : 76-82

Laborieux, voilà le mot qui résume bien la victoire de la Caja Laboral sur le parquet de Ljubljana.

Après avoir pourtant réalisé une 1ère mi-temps sereine (32-43), Vitoria a péché par facilité, relançant les slovènes dans le match (-4 après 30min). Le dernier quart-temps laissa place à une véritable bataille de tranché où chaque point a valu de l’or. Matt Walsh a tout donné pour emmener Ljubljana à la victoire (27pts, 6rbds), réussissant même à placer les siens en tête à 4 minutes de la fin (67-65). Les espagnols n’ont cependant pas craqué malgré la fin de mach tendu et c’est Tiago Splitter (11pts, 7rbds) sur un contre puis Marcelinho Huertas (21pts, 3rbds) qui offrit définitivement la victoire aux basques.

Maroussi BC – Lottomatica Roma : 71-83

La Lottomatica enchaine ! 3 victoires de suite et les Italiens se retrouvent en tête du groupe C. Qui l’eu crut ‘

Privé de deux joueurs d’importance en la personne de Luigi Datome et Luca Vitali, la Roma n’a pas connu pour autant d’énormes difficultés afin de se débarrasser de Maroussi. Il aura suffit d’un 1er quart-temps de haute intensité pour clore l’affaire (17-27). En dépit de leur bonne volonté, les grecs ne se sont jamais remis à flot. Ibrahim Jaaber (14pts, 4rbds, 7pds), André Hutson (13pts, 2ctr) et Kennedy Wilson (16pts, 3rbds) ont mené les troupes Italiennes avec brio alors qu’en face Jamon Lucas (15pts, 4rbds, 4int) et l’incontournable Mavroeidis (7rbds, 6rbds) ont tant bien que mal tenté de sauvé le navire.

Groupe D

Real Madrid – Panathinaikos : 80-70

La méthode Messina commence à prendre forme du côté de Madrid. Battus d’entré contre Khimki, les madrilènes sont montés en puissance contre l’Asseco Prokom Gdynia et ont aujourd’hui atteint le graal en faisant tomber le Champion d’Europe.

Toujours sans Batiste et Jasikevicius, le Panathinaikos a su rentrer dans son match comme il le fallait (12-21 après 10minutes), Pekovic (22pts, 7rbds) et Nicholas (16pts) répondant tous deux présents sur le parquet. On s’attendait alors au tarif habituel, la bonne gifle des verts d’Obradovic mais s’était sans compter sur le revirement qui allait suivre. La défense se resserrant comme une tenaille sur les joueurs du Pana dans le 2ème quart-temps, le Real a pu remonter doucement mais surement au score. Spanoulis habituel scoreur numéro 1 des grecs s’est retrouvé amorphe face à cette muraille (4pts). En effet c’est bien à de la défense made in CSKA Moscou, directement importée de Russie par le coach Messina à laquelle on a assisté. Devant à la mi-temps (34-28), le club de la capitale n’a ensuite plus été inquiété. Au rang des honneurs on notera la nouvelle belle perf’ de Lavrinovic (15pts, 5rbds, 2ctr) ainsi que celle de ses ceux coéquipiers, Kaukenas (17pts, 3rbds, 3pds) et Llul (12pts, 4rbds, 4pds).

Si une défaite est toujours préjudiciable, les supporters du Pana n’ont pas à s’en faire, Spanoulis et consort ont une fâcheuse tendance à se préserver dans les 1er tours avant de lâcher les chevaux dans le final.

BC Khimki – EWE Baskets Oldenburg : 77-72

Après son revers dans les grandes largeurs contre le Pana, le Khimki Moscou repart de l’avant en remportant son duel face aux néophytes d’Oldenburg.

Avec un 24-9 dans le premier quart-temps, les russes pensaient avoir fait le plus dur, s’était mal connaitre la volonté sans faille des allemands qui, contrairement à nos clubs français et leur mental friable, ont su trouver les ressources pour revenir. C’est ainsi que le carton du 2ème quart-temps (12-33), dont a grandement contribué le trio Je’Kel Foster (17pts, 6pds) – Majstorovic (14pts, 5rbds) – Joshua Carter (13pts, 5rbds), a ramené l’EWE au contact du Khimki, leur permettant même de repasser devant à la mi-temps (36-42). Les Russes se sont néanmoins montrés solide, n’abdiquant pas face à ce revirement de situation et Jankunas (23pts, 7rbds) bien suppléé par Fridzon (12pts, 4pds) pris les choses en mains pour mener les siens à la victoire.

Asseco Prokom Gdynia – AJ Milano : 88-83

Les débuts en demi-teinte de l’Asseco Prokom sont désormais oubliés. Avec sa victoire contre Milan, le club Polonais se relance dans la course à la qualification.

Les Italiens ont eu beau démarrer en trombe la rencontre (16-25, dans le 1er quart-temps), ils n’ont pas tenu la cadence très longtemps. Dès le début du 2ème quart la physionomie du match a totalement changé, les polonais prenant le contrôle du jeu. Alors que David Logan plantait à 3pts (23pts, 6rbds), Pape Sow ratissait dans la raquette (15pts, 10rbds, 2ctr). La méthode a été payante puisque Gdynia rentrait aux vestiaires avec 4 points d’avance, écart qui ne bougera quasiment pas jusqu’à la fin du match en dépit des offensives répétées de Morris Finley (25pts) et Petravicius (2àpts, 5rbds).

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA