Dossier NBA: Le 5 majeur des sous-estimés

by Julien | Posted on lundi, décembre 3rd, 2007

PG, Mo Williams, Milwaukee Buck

Ses Stats : 15 pts dont 50% à 2pts et 48% à 3pts, 7 passes et 3 rebonds par match pour 18 d’évaluation moyenne.

Maurice Williams entame cette année sa cinquième saison sous les spotlights NBA dont quatre sous l’uniforme des Bucks de Milwaukee. Meneur scoreur plus que distributeur, le n° 25 des Bucks apprend peu à peu à transformer son jeu afin de faire briller Michael Redd ou Andrew Bogut. Pourtant Williams a tout du franchise player. C’est d’ailleurs souvent à lui que revient la charge de porter l’équipe sur ses épaules lorsque Redd est blessé, ce qui est arrivé plus que de raison l’an passé. C’est d’ailleurs grâce à sa capacité à se révéler au grand jour quand on a besoin de lui que le joueur a réussi à enfin décrocher un contrat à la hauteur de son talent, car si tout le monde pensait que les Bucks ne pouvaient vivre sans leur star, « Mo » leur a prouvé le contraire en alignant des performances plus énormes les unes que les autres. Résultat, le front office des Bucks a dû batailler sévèrement l’été dernier pour garder leur meneur. Le Heat de Miami en avait fait sa priorité et aux vues des résultats calamiteux de l’équipe de Dwayne Wade, on se dit que Williams aurait pu apporter son écho. Mais à vrai dire qui connaît Mo Williams ‘ Combien de personnes peuvent savoir que sur 14 rencontres le meneur a atteint ou dépassé 7 fois la barre des 9 passes décisives ‘ Williams n’a que 24 ans et il a, d’ores et déjà, prouvé au staff des Bucks qu’il avait le talent pour s’imposer et le sang froid nécessaire pour rentrer les paniers décisifs. La prochaine étape ‘ Montrer à toutes les autres équipes qu’elles auraient peut-être du sortir les billets l’été dernier pour s’attacher ses services.

SG, Josh Howard, Dallas Mavericks

Ses Stats : 21 pts dont 50% à 2 pts et 30% à 3pts, 7 rebonds et 2 passes par match pour 21 d’évaluation moyenne.

Quand on parle des Mavericks, on pense à Dirk Nowitzki, ce qui est parfaitement logique après tout, on parle aussi d’Avery Johnson et de Mark Cuban… et parfois on évoque le nom de Josh Howard sans vraiment de convictions, sans vraiment savoir pourquoi Josh Howard n’est pas un joueur qui fait rêver les foules. Ce n’est pas un dunker fou ni même un shooteur à trois points capable de déclencher à 10M… non Josh est juste un joueur qui fait le boulot sans trop en faire. L’ailier des Mavs est LE coéquipier modèle et le joueur que tout coach rêve d’avoir. Howard foule les parquets NBA depuis 2003 et, fait assez rare pour être mentionné, augmente ses stats chaque saison : 9 points/match en 2003/04, 13 en 2004-05, 16 en 2005-06, 19 en 2006-07 et 21 cette saison. Chose encore plus rare, le joueur fait de même en play-offs avec 5 pts en 2004, 15 en 2005, 17 en 2006 et 21 la saison passée. Pour lui, la reconnaissance commence à venir puisque les coachs l’ont choisi l’an passé pour faire partie de la sélection Ouest au All Star Game en remplacement de Yao Ming et que Jerry Colangelo l’invite à faire partie du TEAM USA. Des marques de respect évidentes pour un joueur qui s’est imposé comme une évidence dans la meilleure équipe de la ligue lors de la saison 2006-2007. Joueur modeste par excellence, Josh Howard est le complément idéal de Nowitzki, le slasher et le shooter, le défenseur et l’attaquant. L’ailier des Mavericks s’est parfaitement moulé dans le système d’Avery Johnson et partage désormais la marque avec l’allemand. Il partage la marque et le respect de son coach et de ses coéquipiers mais il ne partage toujours pas la lumière qui ferait de lui une des stars de la Ligue. Une question de temps peut-être ‘

SF, Shawn Marion, Phoenix Suns

Ses Stats : 17 points dont 51% à 2 pts et 30% à 3pts, 11 rebonds et 2 passes par match pour 24 d’évaluation moyenne.

Que l’on s’entende bien sur le sujet : Marion est sûrement le joueur le plus reconnu de tous les joueurs cités dans cet article. Quatre fois all-star, régulièrement appelé par le TEAM USA, membre de la All NBA Third Team en 2006 et 2007, Marion ne manque pas de reconnaissance individuelles, nous sommes d’accord sur ce point. Mais lorsque qu’on évoque le succès des Suns de Phoenix, on parle surtout de Steve Nash et d’Amare Stoudemire et peu de Marion. Frustration extrême quand on connaît les performances qu’aligne Matrix tous les soirs. L’ailier des Suns est l’un des joueurs les plus réguliers de la ligue et est capable de véritables prouesses : 17 points, 24 rebonds et 5 interceptions contre Miami, 21 points, 17 rebonds et 5 interceptions contre les Clippers. Voilà donc qui mérite de la considération de la part du front office des Suns et plus largement des fans. Si certains joueurs préfèrent laisser la lumière à leurs coéquipiers, d’autres comme Marion ou Pippen en son temps, aiment être connus et reconnus. C’est d’ailleurs ce qui a failli coûter le départ de Marion à l’intersaison. Pourtant membre d’une des meilleures équipes de la NBA, le joueur a demandé son transfert vers une autre franchise afin de toucher du doigt la renommée et les dollars qu’il mérite vraiment. Les Lakers et les Jazz se sont positionnés un instant avant que Marion ne reprenne ses esprits et regagne le Locker-room des Suns. La foudre n’est pas passée loin mais l’orage reste au dessus de la tête de Steve Kerr, General Manager des Suns. Nul ne sait aujourd’hui si Shawn Marion finira sa carrière dans l’Arizona… la faute à un effectif pléthorique et à des caméras TV qui ne se braquent que trop souvent sur les mêmes joueurs.

PF, Marcus Camby, Denver Nuggets

Ses Stats : 9 points à 48%, 14 rebonds, 3 passes et 3 contres par match pour 24 d’évaluation moyenne.

Onze saisons, un peu moins de 6 000 rebonds et quelques 1 600 contres, Marcus Camby est un défenseur d’exception. Marcus Camby n’a jamais eu le mérite d’être sélectionné à un All Star Game et ce malgré une certaine régularité. Depuis la saison 200-2001 , Marcus Camby prend en moyenne plus de 10 rebonds par saison (hormis lors de sa première saison à Denver où il passa plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain) et contre plus de 2 shoots par match. Si le basket est avant tout un sport d’attaque, personne ne contredira le fait qu’il faut toujours un bon défenseur dans son équipe si l’on veut prétendre au titre. Avec Iverson et Anthony, les Nuggets sont servis en ce qui concerne les attaquants mais, sans le sale boulot effectué sous les panneaux par Camby, nul doute que Denver et ses deux shootings machines auraient plus de mal à remporter autant de matchs. D’autant que le n°23 des Nuggets est capable de se démultiplier sur le terrain à en juger quelques unes de ses performances de cette saison : 12 points, 20 rebonds, 5 passes et 5 contre les Bulls ou 13 points, 12 rebonds, 7 passes et 4 interceptions contre Washington. Sûrement auteur de sa meilleure saison, Camby mériterait largement sa place parmi la sélection de l’Ouest au All Star mais il y a de forte chance que Iverson et Anthony s’y rendent encore sans lui.

C, Chris Kaman, Los Angeles Clippers

Ses Stats : 18 points à 50%, 13.5 rebonds, 2 passes et 2 contres par match pour 25 d’évaluation moyenne.

Kaman est le chef de file des sous estimés, avec son look des plus atypiques, le pivot des Clippers est le joueur le plus efficace de ces 5 joueurs mais aussi celui dont on parle le moins. Brand sur le flanc pour toute la saison… tous les experts annonçaient une saison galère aux Clips et une lottery pick à la prochaine Draft mais personne ne se doutait que le grand blond allait sortir des stats dignes d’Elton Brand justement : 17 points, 14 rebonds, 4 passes et 4 contres contre les Phoenix Suns d’Amare Stoudemire, 21 points, 9 rebonds et 3 contres contre les cavs de Isglauskas, 16 points, 9 rebonds et 3 contres contre les Nuggets de Camby … bref Kaman se nourrit de l’opposition qui lui est offerte pour se transcender. Si les Clippers ne sont pas complètement à la rue cette saison, c’est sûrement dû aux performances cumulées de Kaman et Corey Magette, deux joueurs dont on a plus souvent évoqué le nom dans les possibles transferts. Avec ce début de saison canon, le pivot des Clippers pourrait assez facilement remporter le titre de « Most Improved Player » puisqu’il inscrit 8 points de plus, prend 5 rebonds de plus, donne 1 passe de plus et met 1 contre de plus. Il est indéniable que Kaman est le meilleur joueur de la franchise californienne et tout ça dans le plus grand anonymat. De même qu’il est presque certain que le grand Chris s’effacera de nouveau lorsque sa franchise player retrouvera le chemin des parquets… La vie de basketteur est ainsi faite : il y a les stars et il y a les lieutenants et l’un ne peut fonctionner sans l’autre.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA