Victoire à l’arraché des USA contre le Brésil !

by Hubert Coze | Posted on mardi, août 31st, 2010

Slovénie ‘ Croatie : 91-84. Enorme match entre deux places fortes du basket européen ! Les Croates, qui paraissaient un peu en-dessous depuis le début de la compétition, ont magnifiquement entamé la rencontre. Adroits de loin et emmenés par le duo Ukic (20 points et 7 passes) ‘ Tomas (17 points et 4 passes), ils ont fait la course en tête, la Slovénie revenant par à-coup (16-18, 20e). Dans le second quart, Tomas et Zoric (8 points et 9 rebonds) ont maintenu leur haut niveau. Mais c’est surtout un collectif plus léché qui a permis à la Croatie de mener de 5 points à la pause (39-44, 20e). En seconde période, les Slovènes ont recollé grâce à une adresse à trois points exceptionnelle. La rencontre s’est même transformée en concours, chaque équipe se rendant coup pour coup à l’image de Popovic (17 points) et Zupan (8 points). Finalement, plus complet et face à une équipe où Tomic n’a pas brillé (4 points), les coéquipiers de Nachbar (14 points, 4 rebonds et 4 passes) ont repris le dessus, malgré tous les efforts de Ukic, pour l’emporter.

Tunisie ‘ Iran : 58-71. Alors qu’après son bon match face au Brésil, la Tunisie partait légèrement favorite, c’est au final l’Iran qui a dominé la rencontre de bout en bout. Certainement émoussés physiquement par leur match de la veille, les Tunisiens ont connu les pires difficultés pour inscrire des points (22-33, 20e). L’Iran a appuyé sur le point faible de leur adversaire à savoir le jeu intérieur. Hadadi (23 points et 13 rebonds) a dominé les débats après un début de rencontre difficile. Kamrany (15 points et 3 rebonds) et Kazemi (14 points et 7 rebonds) ont fait le boulot à l’extérieur et si Mejri (10 points et 9 rebonds) et les siens ont montré qu’ils avaient du caractère pour revenir de moins 20 à moins 4, c’était trop peu, trop tard, l’Iran donnant le coup de rein nécessaire pour l’emporter.

Etats-Unis ‘ Brésil : 70-68. Quelle rencontre ! On a tout eu dans ce match. Le premier quart temps a été assez ouvert avec beaucoup de jeu rapide, forme qu’apprécie particulièrement les deux équipes. Les Brésiliens ont été adroits à trois points d’entrée avec Barbosa (14 points, 4 rebonds et 4 passes). Une belle adresse et un beau jeu collectif qui leur a permis de faire la course en tête pendant toute la première période (22-28, 10e et 43-46, 20e). Changement de décor en seconde mi-temps. Place à la défense et des paniers au compte-goutte. Portés par Durant (27 points et 10 rebonds), les US ont repris l’avantage mais le Brésil n’a pas craqué (61-59, 30e). C’est encore plus vrai dans les dernières minutes avec un match très fermé. Score : 9-9 en dix minutes. Les Brésiliens peuvent avoir des regrets car ils ont eu les shoots de la victoire. Mais la belle adresse de la première mi-temps n’était plus là. Côté US, une fois les contre-attaques coupés, les hommes de coach K ont montré beaucoup de difficultés sur jeu placé. Seul Billups (15 points et 3 passes) a trouvé quelques solutions alors que Odom (8 points et 9 rebonds) tentait en vain de provoquer la 5ème faute de Splitter (13 points et 10 rebonds). Sur la dernière possession, Huertas (8 points, 4 rebonds et 5 passes) a le shoot de l’égalisation mais son lay-up rebondit sur le cercle alors qu’il obtient la faute. Son premier lancer manqué, il jette la balle sur le cercle, récupère son propre rebond et donne à Barbosa qui tente un shoot impossible dos au cercle. Une fois de plus, la balle roule sur l’arceau. Les US l’emportent de justesse !

Dans l’autre groupe A, le seul autre groupe qui jouait aujourd’hui, il n’y a pas eu photo. Que des branlées, passez moi l’expression. La Serbie qui n’a qu’une victoire en deux matches avait besoin de se rassurer. Ça a été le cas au dépend de la Jordanie. 112-69. Une boucherie qui commença dès le premier quart-temps 33-20. 63 à 47 en fin de 3ème. Ivkovic a pu faire tourner son banc en plus d’avoir à gérer le dernier match de suspension de Krstic. Keselj termine avec 21pts à 100% aux shoots à deux points tout comme Savanovic qui en plus à 7rbs dans son escarcelle. 20 points aussi pour Pérovic et 6rbs, ce qui est moins surprenant. Pas un seul joueur n’a joué plus de 23 minutes.

L’Australie a étrillé l’Allemagne 78-43. Une Allemagne méconnaissable par rapport à son gros match de contre la Serbie. Menés du début à la fin, ils prennent un gros vent dans le troisième quart temps avec un écart qui passe à 30 points. Maric sort enfin un gros match avec 20pts, 5rbs mais 5 bps. Mills fait un 4/5 à trois et fini à 16pts et 7pds. Ingles est le troisième scoreur Australiens avec 10pts auquel il faut rajouter 2rbs et une passe. Côté Allemand, Benzing et Ohlbrecht sont les seuls à surnager avec respectivement 11pts, 10. L’Allemagne termine avec 26% aux tirs.

Le match le plus serré, étonnement, fût celui opposant l’Angola à l’Argentine. Devant à la mi-temps, l’Argentine a vu revenir dangereusement les Angolais dans le troisième quart. Ce ne fût qu’un soubresaut. Car derrière les Argentins finirent le travail en l’emportant (91-70). Scola (32pts, 8rbs, 3int) et ses coéquipiers partaient l’estocade dans le dernier quart temps. Delfino finit à 100% à deux points. Sa feuille de stats ‘ 22pts, 5rbs, 4pds, 4int. Enorme tout simplement. Côté Angolais, Gomes a presque tout fait : 16pts, 7rbs, 5pds avec Cipriano qui termine à 15pts, 1rb, 1pd, 1int, 2co.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA