Paris peut dire merci à Diot

by Geoffrey Charpille | Posted on vendredi, novembre 23rd, 2012

En ce début de match, Sean May continue de montrer qu’il est le leader offensif de son équipe en scorant 4 des 6 premiers points du P.L. Que ce soit dans la zone intermédiaire ou après rebond offensif, l’américain est dans tous les bons coups. La SIG a du mal. L’équipe de Vincent Collet ne trouve pas les solutions offensives comme en témoigne les 2 pertes de balles pour dépassement de l’horloge des 24 secondes. Le sélectionneur des bleus est obligé de prendre un temps-mort pour stopper l’hémorragie (14-4 après 5 minutes de jeu). Rien n’y fait ! Gerald Fitch ne peut pas contenir un Antoine Diot étincelant dans ce premier quart temps (9 points). La pression défensive du P.L leur permet de récupérer des balles et de développer du jeu rapide. Les strasbourgeois se réveillent en fin de quart temps pour ne pas prendre un plus gros écart (21-14).

Les parisiens ne baissent pas de régime dans ce début de deuxième quart temps et après 17 minutes de jeu, le P.L a déjà 11 points d’avance (27-16). Hugo Invernizzi fait parler son adresse à trois points avec deux paniers primés réussis en deux minutes (29-24). Les joueurs de la capitale ont plus de mal, leur réussite à 2 points s’en ressent. Heureusement pour eux, ce début de saison est celui d’Antoine Diot. Il rentre deux gros tirs à trois points pour donner 13 points d’avance à son équipe (39-26). Sean May l’aide dans son abattage avec une grosse présence au rebond (7 prises en 17 minutes). À la mi-temps, le P.L compte 13 points d’avance (41-28).

Côté statistiques, Sean May est à 16 d’évaluation (10 points à 5/7 aux tirs, 7 rebonds, 2 passes), tandis qu’Antoine Diot comptabilise déjà 17 points à 6/10 aux tirs. Ricardo Greer et Gerald Fitch en sont eux à 9 d’évaluation. Les deux bancs ne sont pas très prolifiques avec 6 points marqués dans chaque camp.

Le début de la deuxième mi-temps est à l’avantage des visiteurs avec un 6-0 en 2’30. Alexis Ajinca est sanctionné de sa troisième faute personnelle. C’est l’occasion de voir John Shurna marqué ses 2 premiers points sous ses nouvelles couleurs. L’écart se stabilise autour des 13 points ‘ Avant qu’Hugo Invernizzi ne plante son troisième tir longue distance (9 points en 15 minutes). À 8 mètres, Antoine Diot lui répond par 2 fois (63-49). Le P.L maintient son avance à l’entame du dernier quart (63-49).

Strasbourg ne trouve plus de solutions et l’écart se creuse (70-52). Les rares sursauts des hommes de Vincent Collet ne leur permettent pas de combler le retard. Antoine Diot marque des points devant le sélectionneur des bleus. C’est lui qui maintient l’avance conquise en 3 quarts-temps. Le MVP du mois d’octobre Ricardo Greer permet à la SIG d’y croire ‘ Cet espoir est de courte durée car Sean May donne 14 points d’avance aux franciliens (82-68) à 1’30 de la fin du match. Le P.L déroule et s’impose au final 89-72.

Antoine Diot termine le match avec 33 points à 10/15 aux tirs pour 32 d’évaluation. Sean May finit avec 12 points à 9/12 et 11 rebonds pour 29 d’évaluation. Du côté de la SIG c’est Ricardo Greer qui s’en sort le mieux avec 16 points à 7/13, 7 rebonds, 6 passes pour 23 d’évaluation.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA