NBA French Connection – Semaines 10 & 11

by Liboss | Posted on mardi, janvier 15th, 2008

Tony Parker, San Antonio Spurs (4-3)

Même si sur le plan collectif, les Spurs traverse actuellement une période délicate, la faute à Manu Ginobili dont l’absence se fait fortement ressentir, TP semble avoir mis ses problèmes à la cheville derrière lui. Il est actuellement en pleine possession de ses moyens et il a retrouvé la régularité, une qualité qui est une de ses plus grandes forces, c’est pourquoi l’ancien pensionnaire de l’INSEP est redevenu le métronome de la franchise Texane.
Seul bémol cependant de sa semaine, son passage à vide lors de la défaite à domicile de San Antonio face aux Detroit Pistons : 12 points à 4/13 aux tirs auxquels il faut rajouter 5 ballons perdus soit le tiers du total de son équipe ce soir la !
A noter qu’une centaine de journalistes, joueurs et entraîneurs, de 28 nationalités européennes différentes, réunis sous la houlette du quotidien sportif italien, la Gazzetta dello Sport, ont nommé le meneur français joueur européen de l’année devançant ainsi Dirk Nowitzki, quintuple lauréat de ce titre honorifique, et le Russe Andreï Kirilenko, MVP de l’Euro 2007.

Période MPM FG% RPM APM INT PPM
29/12 au 12/01 35.6 48.2 2.4 6.4 1 20.8
Saison 34.6 49.5 3.1 6.5 0.7 20.3

Boris Diaw, Phoenix Suns (5-2)

Alors que dernièrement 3D avait retrouvé un temps de jeu correspondant nettement plus à son « standing », les feuilles de stats qu’il rendait, étaient toujours aussi peu convaincantes. Mais Boris, très irrégulier depuis le début de la saison, a profité de l’opération de l’appendicite de Grant Hill pour retrouver une place de titulaire et s’est très vite mis en valeur. Face aux Milwaukee Bucks, l’ancien palois a réalisé sa meilleure prestation de la saison en compilant 21 points (10/15 aux tirs), 11 rebonds et 4 passes en 37 minutes et Steve Nash s’est empressé de le congratuler à l’issue de le rencontre: « C’est un joueur incroyable. Quand il utilise toutes ses armes, qu’il est agressif, il est fantastique ». Une performance qui va à coup sûr booster son moral et sa confiance mais aussi les attentes en lui, c’est désormais à Bobo de ne pas (ou plus) nous décevoir !

Période MPM FG% RPM APM CPM PPM
29/12 au 12/01 31.7 46.5 4.4 4.3 0.1 8
Saison 26.6 42.6 4.2 3.5 0.3 7.2

Ronny Turiaf, Los Angeles Lakers (5-1)

Ronny assume toujours bien son statut de role player, son temps de jeu stagne quelque peu mais comme Boris Diaw, il a profité de l’absence d’un de ses coéquipiers (suspension de Lamar Odom) pour faire son apparition dans le cinq de départ et montrer sa valeur. En effet, lors de l’écrasante victoire des californiens face aux Philadelphie 76’ers, le martiniquais s’est illustré en marquant 15 points (record de sa saison égalé) avec 4 rebonds, 3 passes mais surtout 5 contres, le tout en 30 minutes ! Mais ce bon match n’a pas convaincu plus que ça Phil Jackson, ce dernier ne l’a utilisé que 9 minutes contre les Pacers le lendemain, Turiaf rendant d’ailleurs une copie quasiment vierge avec seulement un rebond à son actif !
Kobe Bryant, leader charismatique des angelinos, qui ont gagné 9 de leur 10 dernières rencontres, s’est exprimé dans la presse au sujet de son coéquipier, pestant contre les observateurs qui ne voient en Turiaf qu’un « energy player », selon Bryant, il est plus que ça : « je ne veux pas qu’on le catalogue juste comme quelqu’un qui ne joue qu’à l’énergie. Il est très technique. (…) Il aura bientôt un réel impact dans ce championnat et je pense qu’il est important pour lui qu’il soit patient ».

Période MPM FG% RPM APM CPM PPM
29/12 au 12/01 14.2 66.6 2.8 0.5 1.2 6
Saison 16.4 50 3.5 1.2 0.9 6.1

Mickael Pietrus, Golden State Warriors (4-3)

Depuis qu’il a exprimé ses velléités de départ dans la presse, Pietrus joue plus, son temps de jeu a en effet doublé, mais joue-t-il mieux ‘ Ses stats se sont améliorées certes mais ce n’est pas encore du niveau auquel on l’attend. Son entraîneur à Golden State, Don Nelson, lui exprime ses doutes sur le potentiel de l’arrière tricolore âgé de vingt-cinq ans : « il ne joue pas aussi bien que l’an dernier (…) j’espère qu’il a encore une petite marge de progression en lui». Pietrus répond que c’est parce qu’il joue moins que la saison passée et que le poste de numéro 4 ne lui convenait pas, une chose est sûre la situation dans laquelle se trouve Air France s’explique par une intersaison très mal gérée car il est resté chez les Warriors faute de mieux (et c’est jamais une bonne raison !). Il joue actuellement sans réelle envie dans cette franchise, attendant sa prochaine destination, on sait qu’Orlando se serait manifesté, de même que Dallas mais cette semaine c’est Milwaukee qui aurait proposé un échange.

Période MPM FG% RPM APM INT PPM
29/12 au 12/01 20.1 39.1 2.6 1 0.9 7.2
Saison 17.9 43.2 3 0.6 0.9 6.3

Joakim Noah, Chicago Bulls (4-3)

L’année 2008 avait pourtant si bien commencé le 2 janvier face aux Charlotte Bobcatts, Joakim tenait son match référence : 17pts à 7/10, 6rbs, 4ass en 18 minutes. Et puis quasiment plus rien lors des trois rencontres suivantes… jusqu’à cet accrochage avec Ron Adams. Suite à cette altercation l’ayant opposé à l’un des coaches assistants lors d’une séance d’entraînement, Noah a été suspendu par son coach pour un match pour «raisons disciplinaires» mais ses coéquipiers ont décidé de le suspendre pour une rencontre supplémentaire après avoir effectué un vote entre joueurs, car ils trouvaient la sanction trop clémente par rapport au profond manque de respect dont le rookie avait fait preuve envers Ron Adams. L’ancienne vedette du campus de Florida University commence à dangereusement collectionner les écarts de conduites (propos dans la presse, multiples amendes pour retard,…) et confirme ainsi ses difficultés d’adaptation aux exigences du basket professionnel. Il va devoir s’acheter une conduite sous peine de devoir traîner une réputation d’ingérable et on sait que dans l’univers impitoyable de la NBA, des carrières se sont brisés pour moins que ça. Alors Yooks, nouvel enfant terrible du basket français ‘

Période MPM FG% RPM APM CPM PPM
29/12 au 12/01 11.8 56.2 3 1.2 0.3 4
Saison 12.3 43.8 3.1 0.9 0.6 4.2

Johan Petro et Mickael Gelabale, Seattle Supersonics (1-6)

Johan Petro a lui aussi retrouvé du temps de jeu en ce début d’année « grâce » à la blessure de Chris Wilcox et il en a même profité pour égaler son record de point en carrière grâce à ses 22 points dans une défaite contre les New Jersey Nets. Le problème, c’est que dans les autres matches, le martiniquais a plus brillé par sa maladresse et son inconstance, donc pas de quoi se réjouir finalement, car si lorsqu’il a sa chance, il ne la saisit pas, il va devoir bientôt se trouver avec l’aide de son agent une destination en Europe pour jouer la saison prochaine.

Période MPM FG% RPM APM CPM PPM
29/12 au 12/01 16.6 42.5 4.6 0.7 0.4 7
Saison 12.4 40.2 3.6 0.4 0.5 4

Rarement plus de 10 minutes de présence sur le parquet et lorsqu’il a la chance de rentrer en jeu, pour Mickael Gelabale l’année commence comme s’est terminée la précédente: sur le banc en survêtement à regarder ses coéquipiers joués…

Période MPM FG% RPM APM INT PPM
29/12 au 12/01 5.6 40 0.4 0.2 0.4 2.2
Saison 8.4 40 1 0.7 0.2 2.4

Yakhouba Diawara, Denver Nuggets (4-2)

Pour le Yak la situation doit être encore plus difficile à vivre que pour Gelabale car il est actuellement le recordman français des « DNP (Did Not Play)-Coach Decision » que l’on peut voir sur les feuilles de stats : 4 en 6 matchs lors des deux dernières semaines et 10 DNP lors des 17 dernières rencontres. No comment…

Période MPM FG% RPM APM INT PPM
29/12 au 12/01 8.5 66.6 0.5 0.5 0 2
Saison 12.5 43.3 1.2 0.8 0.1 3.3

Ian Mahinmi, San Antonio Spurs/Austin Toros (-)

Le rookie est allé s’aguerrir au sein de la filiale NBDL des Spurs, les Austin Toros, il ne fait donc plus parti de l’effectif des champions en titre, voici néanmoins ses stats en NBDL :

Période MPM FG% RPM APM CPM PPM
29/12 au 12/01 29.8 63.2 6.2 2 1.2 17.8
Saison 30.9 63.9 7.5 1.7 1.4 18.3


M : nombre de match ; MPM : minute par match ; FG% : pourcentage de réussite aux tirs ; RPM : rebond par match ; APM : assist par match ; CPM : contre par match ; PPM : point par match

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA