NBA French Connection – Semaine 12

by Liboss | Posted on lundi, janvier 21st, 2008

Tony Parker, San Antonio Spurs (1-1)

On pensait que TP en avait fini avec ses soucis physiques, mais on a appris récemment que le meneur français souffre d’un ostéophyte (excroissance osseuse) dans le talon de son pied gauche, une blessure diagnostiquée le 30 novembre dernier après une rencontre face aux Wolves. Cette douleur le gène particulièrement lorsqu’il prend appuis sur sa jambe gauche lors de ses lay-ups, plutôt inquiétant car on sait tous que c’est sa principale arme en attaque. Pour l’instant, il va serrer les dents et jouer malgré la douleur, tout en se reposant et se soignant au maximum entre les matchs, mais il va bien falloir qu’il passe un jour ou l’autre sur la table d’opération afin de régler le problème. Du coup, TP a livré une semaine assez moyenne avec notamment une (nouvelle) défaillance aux lancers francs dans les derniers instants d’un match, ce fût lors de la revanche de la finale 2007 contre les Cleveland Cavaliers. En effet, il aurait pu égaliser et envoyer les deux équipes en prolongation mais ses deux échecs sur la ligne des lancers francs ont coûté la victoire aux Texans, Ginobili ratant par la suite le tir au buzzer sur une ultime contre attaque.

Boris Diaw, Phoenix Suns (2-1)

Depuis qu’il est redevenu titulaire, 3D donne l’impression d’être beaucoup plus à l’aise sur le terrain mais il souffle toujours autant le chaud et le froid, il a été auteur d’un très bon match lors du duel des deux actuels leaders de la conférence Ouest face aux Los Angeles Lakers. Avec ses 19 points (9/13 au tir), 6 rebonds, 5 passes et 2 contres ont a cru retrouvé le all around player qu’était Boris il y a deux ans. Mais le lendemain, il a été peu en vue avec seulement 5 points, 5 rebonds et 2 passes même s’il est vrai que les Suns n’ont pas eu dans l’ensemble à forcer leur talent lors de cette rencontre face au plus mauvais élève de la league, les Wolves du Minnesota. Reste maintenant à Bobo à trouver la régularité, et il pourra faire taire pendant un moment ses détracteurs.

Ronny Turiaf, Los Angeles Lakers (2-1)

Avec la blessure d’Andrew Bynum le temps de jeu de Ronny est allé crescendo (11, 18 puis 26 minutes), l’ancien de Gonzaga a livré une semaine solide avec notamment un bon match à la marque avec ses 15 points lors de réception des Sonics de Seattle. Un temps de jeu qui devrait sans doute augmenter à la vue des prestations d’un Kwame Brown en total manque de confiance et dont le public du Staple Center a décidé de prendre en grippe, le huant chaque fois qu’il touchait le ballon pendant toute la deuxième mi-temps du dernier match à domicile des angelinos. Entre les indisponibilités de Bynum et Chris Mihm, et l’impopularité de Brown, le malheur des uns pourrait faire le bonheur de Ronny…

Joakim Noah, Chicago Bulls (1-3)

Yooks a réagit de la plus belle des manières à sa suspension en effectuant le 2ème meilleur match de sa jeune carrière professionnelle dès son retour sur un terrain. Même si ses 12 points et 11 rebonds n’ont pas suffit à sauver les Bulls d’une correction infligée par les Orlando Magic. Si les observateurs et les fans peuvent critiquer à tout va son comportement en dehors des terrains, lorsque le natif de New York est sur le terrain, il se donne à 100 pourcent à l’opposé de certain de ses coéquipiers dont le l’enchaînement des défaites ne semblent en rien perturber la bonne humeur (n’es-ce pas Ben Wallace ‘). Son apport en attaque reste toujours autant irrégulier, mais Joakim devient un redoutable rebondeur et il fait toujours parti des meilleurs défenseurs de son équipe.

Mickael Pietrus, Golden State Warriors (3-1)

MP2 a toujours la tête ailleurs malgré un temps de jeu qui avait augmenté en début d’année, Don Nelson semble s’être résolu à utiliser de moins en moins son joueur car cette semaine le temps de jeu du français est allé decrescendo au contraire de Ronny Turiaf. On peut lire ici ou la des rumeurs d’échange mais toujours rien de concret pour l’ancien palois.

Johan Petro et Mickael Gelabale, Seattle Supersonics (0-3)

P.J. Carlessimo joue vraiment au yoyo avec le temps de jeu du guadeloupéen, il l’a utilisé 4 minutes puis 21 et après 11 lors des trois rencontres des Sonics cette semaine! Difficile de trouver ses marques dans l’effectif dans ces conditions surtout lorsqu’on est un jeune joueur comme Johan, qui a malgré tout enchaîné deux rencontres de suite avec 7 rebonds.

Pour Gelabale rien n’a changé, il est toujours autant habitué à plus cirer les bancs des remplaçants plutôt qu’à fouler les parquets et si en plus, on rajoute une petite blessure au tendon d’Achille qui le perturbe, on est pas prêt de le voir jouer plus souvent.

Yakhouba Diawara, Denver Nuggets (1-2)

Le Yak a eu l’occasion de fouler un peu plus les parquets cette semaine, il est en effet entré en jeu lors des trois rencontres des Nuggets, ce qui, vu sa situation, est déjà bien. Malheureusement il n’a pas apporté grand-chose donc il est peu probable que George Karl change de politique dans la rotation de ses joueurs.

Ian Mahinmi, San Antonio Spurs/Austin Toros (1-1)

Le rookie est allé s’aguerrir au sein de la filiale NBDL des Spurs, les Austin Toros, il ne fait donc plus parti de l’effectif des champions en titre.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA