Les Etats-Unis, Champions du monde U17

by Romain Polge | Posted on mardi, juillet 13th, 2010

Du 2 au 11 juillet se déroulait donc cette compétition en Allemagne où l’on pouvait trouver 2 groupes de 12 équipes.
Groupe A : Argentine, Chine, Égypte, Lituanie, Serbie et les États-Unis
Groupe B : Australie, Canada, Allemagne, Corée du Sud, Pologne et l’Espagne

Pour être tout à fait honnête cette compétition, sur le plan du jeu, nous a laissé sur notre faim. En effet le niveau des équipes ne fut vraiment pas homogène durant cet évènement et c’est très logiquement qu’en demi-finale on retrouvait : Team Usa contre Canada et Pologne contre Lituanie.

Demi-finale : États-Unis 101 – 83 Canada

Dans la première demi-finale les États-Unis ont encore prouvé que les premiers quarts temps étaient leur spécialité. En effet Team Usa inflige un 17-30 en 10 minutes, mené par un Michael Gilchrist (futur méga star de Kentucky à suivre dans un dossier à venir) toujours aussi incisif (7 points à la fin du premier quart).
On pense alors que le match est déjà plié mais le Canada prouve qu’elle n’est pas ici pour rien, grâce au trio Lomomba / Wiggins / Pangos et à une bonne défense en transition, les joueurs en rouges et blancs reviennent dans le match. 42-48 à la pause. La défense des États-Unis se concentre donc sur le meilleur joueur canadien, Pangos. C’est alors que Wiggins, 15 ans (oui oui 15 ans), décide d’exploser et permet à son équipe de rester à moins 4 avec 3 minutes à jouer dans le troisième quart.
Mais les États-Unis ne sont pas les meilleurs pour rien, Gilchrist re-rentre dans le match, enchaîne les bons choix et Team USA reprend son avance pour tuer le match. Le dernier quart temps sera une formalité pour les hommes en bleu qui infligeront un 28-18 au Canada. Les garçons à retenir : Michael Gilchrist 30 points, 15 rebonds / Andrew Wiggins 20 points

Demi-finale : Lituanie 65 – 75 Pologne

La seconde demi-finale était annoncé comme plus équilibrée entre ces deux nations qui se connaissent bien. Ce sont les lituaniens qui commencent fort en infligeant un 11-2 en 5 minutes.
Le match s’équilibre alors peu à peu mais les hommes de Darius Dickcius (Coach lituanien) conservent une bonne avance de 9 points (21 à 12) à la fin du premier quart. Grâce notamment à l’arrière d’1 mètre 83, Mantas Mockevicius et ses 7 points.
Dans ce début de second quart temps on attend beaucoup de l’équipe invaincue de Pologne, et ils répondent présent puisqu’ils infligent, à leur tour, un 11-0, avec un jeu bien plus agressif en défense comme en attaque. Les lituaniens réagissent plutôt bien mais vont être totalement sonnés par un joueur, réalisant un très bon tournoi : Mateusz Ponitka. Ce polonais de 16 ans va scorer 14 points à la suite en 2 minutes, accompagnées d’une jolie série de 3 paniers à 3 points à la suite. Il permet à la Pologne de mener à la mi-temps 39 à 38.
A la reprise on retrouve une équipe de Pologne qui impose son rythme et sa grosse défense à la Lituanie, qui elle, essaye de rattraper la Pologne mais ne la dépasse jamais au score.
Les blancs et verts sont assez logiquement derrière avec un moins 8. Le dernier quart temps sera celui de la défense. La Lituanie n’arrive pas à revenir car les rouges et blancs gèrent plutôt bien leur avance. Et malgré un excellent quart temps de Mockevicius, la Pologne rejoint les États-Unis en finale tandis que les lituaniens affronteront le Canada pour la médaille de bronze. Les garçons à retenir : Mockevicius 24 points / Ponitka 22 points 5/7 à 3 points / Karnowski 18 points, 13 rebonds, 5 passes.

Match pour la médaille de bronze : Canada 83 – 81 Lituanie

Le match pour la troisième place est très équilibré, les équipes se répondent tour à tour et même si le Canada met le premier écart, c’est bien la Lituanie qui est devant par 4 points d’avance à la fin des premières 10 minutes. En grande partie grâce à une défense solide.
L’écart va même monter à + 11 après deux shoots à 3 points de Narkevicius. Mais comme face aux États-Unis les canadiens ne lâchent rien et vont à nouveau revenir dans le match par l’intermédiaire de Wiggins et Pangos.
Dans la deuxième mi-temps le jeu est toujours aussi défensif et les points marqués sont souvent « in paint » ou sur lancer franc.
A une minute du terme le Canada est mené de 1 point et l’arrière lituanien Semaska inscrit un trois points très important.
Le Canada trouve alors son héros du soir, un certain Olivier Hanlan qui plante à son tour un gros ballon primé et qui, après un shoot raté des lituaniens, ne va pas trembler sur ses deux lancers francs à 13 secondes de la fin. Derrière la Lituanie ratera ses shoots et le Canada décroche donc la médaille de bronze en Allemagne.

La finale : Etats-Unis 111 – 80 Pologne

On espérait voir un beau match mais définitivement les États-Unis sont trop forts. La Pologne tient dans le premier quart temps grâce à son joli collectif. Et malgré le fait que l’équipe Américaine prenne un peu d’avance, l’équipe en rouge ne lâche rien et revient à 5 points sur un shoot au buzzer du premier quart temps.
Mais Team Usa réussit toujours a imposé son jeu et son rythme. En effet pour les polonais c’est trop rapide, trop athlétique, le danger peut venir de partout et de tous les joueurs. La défense américaine et leur jeu en transition tue peu à peu les polonais. Illustration faite dans les 3 dernières minutes de la première mi temps où ils infligent un 12-0, grâce notamment à Gilchrist et au shooteur Beal. A la mi-temps les États-Unis mènent 58 à 41.
Dans le troisième quart temps la Pologne va certes réussir à répondre aux assauts blancs mais l’idée de rattraper la « Dream Team lycéenne » est impossible, le match est plié. Le dernier quart temps ne fera que confirmer cette idée, les États-Unis sont bien au-dessus. Ils finissent sur un 33 à 18 pour être sacré champion du monde. Beal est le MVP du tournoi.

Team Usa U 17 remporte donc la médaille d’or très (trop ‘) logiquement. Cette équipe possède de réelles pépites que je vous présenterai dans très peu de temps lors d’un dossier consacré aux lycéens.

Voici également le 5 du tournoi : Meilleur meneur : Kevin Pangos / Canada / 16 points, 5 rebonds, 4 passes
Meilleur arrière : Mateusz Ponitka / Pologne / 19 points, 4 rebonds
Meilleur ailier shooteur : Bradley Beal / États-Unis / 18 points, 2 steals
Meilleur allier fort : James McAdoo / États-Unis / 14 points, 8 rebonds
Meilleur pivot : Przemyslav Karnowski / Pologne / 14 points, 11 rebonds

Image Fiba

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA