La défense a encore frappé !

by Taha | Posted on jeudi, septembre 27th, 2007

On ressenti tout de suite le côté crispant de la rencontre. Le début de match fut étriqué de part et d’autre. Les françaises, maladroites dans les transferts de passe, ne trouvaient pas de position à mi-distance, forçant ainsi le jeu en pénétration (6-6 après 7 minutes de jeu). La raquette bloquée, les intérieures françaises étaient quelques peu muselées. Même si S. Gruda arrivait à trouver la mire permettant à la France de dépasser la barre des 10 points, 11 plus exactement. Les transalpines, elles, ne s’en sortaient guère mieux avec un pourcentage au tir catastrophique avec un terrible 3/16 dans les tirs de champs !

Le score de ce premier quart digne d’un match de poussin départemental s’achevait avec, tenez vous bien, 11 pour la France et 6 pour l’Italie. Si, si c’est possible même à ce niveau.

Le second quart commençait un peu mieux pour nos Françaises. Infligeant un 8-0 grâce à leur jeu rapide ou encore une fois S. Gruda (14 pts et 3 rbs) s’illustra, et bien épaulée par « jambes de feu » E. Gomis (11pts, 6rbs), mangeuse d’espace, tout cela soutenu par C. Dumerc (7pts, 2rbs, 2 balles volées en 15’).

Mais c’était sans compter la hargne et la volonté des Italiennes à l’image de L. Macchi (15pts), tenant à bout de bras l’équipe Italienne avec un tir à 3 points on ne peut plus exceptionnel et ramenant son équipe à 8 longueurs de l’EdF. On se met à trembler devant nos écrans, la France peut gagner, doit gagner!!!

L’Italie passant en zone, trouble l’attaque déjà peu fluide des Françaises. On peut même voir des joueuses sur les mêmes lignes de passe, c’est dire. Ou bien A. Sauret-Gillespie ne sachant pas où aller après un aiguillage et flash dans la raquette. Les Françaises se marchent dessus.

Heureusement, les contre attaques menées de main de maitre, grâce aux sorties de balles rapide, par la toujours aussi complète S. Le Dréan (10 pts à 80% et 3 rbs) permet à la France de maintenir un écart de 12 points en fin de second quart (28-16).

Le retour des vestiaires allait montrer une Italie pleine d’envie et de renouveau. A l’image de leur intérieure Dacic (7 pts et 14rbs !!!!) qui alignait 6 points d’affilés. Soutenue par l’omniprésente Macchi, l’Italie revient à 3 points… Aie !!!

Les italiennes y croient à nouveau, bien soutenues par le public bruyant. Après le 13-2 encaissé, les Françaises laissent passer l’orage et virent tout de même en tête à la fin du 3ème quart, grâce notamment à E. Lawson-Wade (8pts, 6rbs et 3 Pd) et son trois points salvateur et la toujours présente S.Gruda grâce à ses LF. La France tient le bon bout !

La défense déjà très haute, et forte sur la fille ne laissait plus d’espace aux Italiennes, qui, après le moment d’euphorie, n’y arrivaient plus. Laissant le contrôle du match à la France à l’image des contre attaques menées (44-35 à la 31ème) et du jeu intérieur enfin retrouvé avec Ndongue et ses deux paniers consécutifs. Et un trois points de C.Dumerc assommant l’adversaire. Les françaises infligeaient un 10-2 rédhibitoire ! Les Italiennes ne s’en remettront pas.

Victoire de la France sur le score de 64-48. Voir la feuille de match.

Cette phase de poule terminée, on a pu voir une France athlétique très vive, présente, notamment dans les courses, le repli, rebond défensif et même offensif. Sa défense étouffante et haute, ne laisse pas beaucoup d’espace aux adversaires quand les françaises s’y mettent. Par contre, la France a tout de même de gros soucis à se faire, son jeu de passe brouillon, joueuses dans les mêmes couloirs de courses et de passes, ne laissant pas d’espace au jeu placé.

Par ailleurs, plus la compétition va avancer plus les défenses vont se resserrer. 13ème équipe en attaque, et d’un faible pourcentage aux tirs (35% 14ème), on peut tout de même s’en inquiéter non ‘ Serait ce un mal Français ‘ George où es tu ‘ As-tu proposé tes services encore une fois ‘

Cependant à l’instar de ses homologues masculin, la France se classe 3ème aux LF avec 76% de réussite. On se dit alors que si la France continue à défendre de la sorte, les matchs se joueront peut être sur cet exercice. Cela laisse un espoir tout de même.

On pourra s’inquiéter aussi de l’implication offensive d’Audrey Sauret-Guillespie, quasi absente et qui n’a marqué que 2 points à 1/17 aux tirs pour près de 27’ de temps de jeu ! Espérons qu’elle retrouve la mire pour équilibrer l’attaque, la France en aura besoin pour le second tour.

Second tour où elle retrouvera l’Espagne, la Serbie et la Biélorussie. L’Espagne dont il faudra se méfier (médaillée de bronze au dernier Euro), tout comme la Serbie. Deux équipes rencontrées lors des tournois de préparation et contre lesquelles la France a buté. Perdue respectivement 67-73, et 65-72.

Toutes le forces vives de l’équipe de France devront être prête n’est ce pas Audrey et Isabelle dont on attend toujours l’explosion, après sa préparation tonitruante, prenant la place de la travailleuse de l’ombre E. Godin.

Deux jours de repos, où les française vont pouvoir se remettre d’aplomb et retravailler peut être les points sensibles et l’adresse. La France jouera son prochain match le 29 septembre prochain contre la Biélorussie sur le site d’Ortona à 21h.

A bon entendeur…

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA