Focus sur le dernier quart-temps des matchs 3 et 4 à Dallas

by Matthieu | Posted on vendredi, juin 10th, 2011

Début du quatrième quart temps sur le même scénario :

Lors du match 3, Miami mène de 3 points (67à 64), dans le match 4, ils mènent de 4 points (69 à 65).
Les Heats vont compter 7 points d’avance dans le match 3 (79 à 72) et 9 points dans le match 4 (74 à 65).

Mais une fin différente :

A partir de ce retard Dallas revient dans le match mais sur le match 3 ils ne passeront jamais devant, revenant à égalité à 84-84 puis 86-86. C’est Bosh qui aura le dernier mot sur un tir ouvert à 2 points dans le petit corner après un bon travail de fixation du duo Wade/ James et Haslem qui contient Nowitsky. 88-86 score final.

Dans le match 4, c’est sur un 14 à 4 que Dallas va cette fois passer devant 79 à 78 sur une balle perdue de Bosh conclue par une contre-attaque pour Terry. Dallas ne sera jamais rejoint. 86 à 83 score final.

Dans le dernier quart temps des 2 matchs on peut constater :

Les statistiques catastrophiques de Lebron James :
Match 3 : 2 points dans la première minute du quatrième quart temps, 1 sur 3 aux tirs dont un air ball, une balle perdue.
Match 4 : 0 point, 0 sur 1 au tir, 2 balles perdues et il se fait ‘crosser’ par Terry !

Hormis quelques belles passes où est donc le ‘clutch player’ ‘ Intimidé par l’ambiance des finales ‘
Il se cache derrière D Wade, formidable en tant que patron mais un peu trop esseulé.
Bosh n’a pas tremblé dans le match 3, mais ça ne sera pas suffisant pour Miami. Wade doit être épaulé par Lebron, ce n’est ni à Miller ni à Haslem de prendre les tirs dans le ‘money time’.
Il est venu à Miami pour ça, maintenant qu’il y est, va-t’il prendre son destin en main ou laisser ‘Flash’ décider ‘
Lebron a été déclaré ‘King James’, à lui de rayonner à nouveau pour porter son équipe dans les derniers quarts.

Après avoir critiqué Jason Terry pour son manque d’implication offensive dans les dernières minutes du match 3, Nowitsky a pu compter sur les nerfs de ‘Jets’ pour marquer les 2 lancer-francs synonymes de victoire dans le match 4. Un bon présage pour la suite ‘

Les 2 équipes jouent soit en première intention, soit s’appuient sur leurs leaders dans des duels 1c1. Aucun système n’est annoncé, c’est rare de voir 2 écrans dans la même action entre des non-porteurs de balle.
L’apport des joueurs stars est alors essentiel et à ce jeu là, Miami semble mieux armé.

Par contre l’engagement physique est total, autant au rebond offensif par Chandlers à Dallas ou Haslem et Anthony à Miami que par l’intensité défensive. Ce sont les finales NBA, il est difficile de dribbler, il faut mériter son panier. La dernière minute du match les points se marquent sur lancer-francs.

Quels sont les joueurs qui seront capables de maîtriser leurs nerfs ‘
Certains peuvent demander à Roger Federer et Novak Djokovic (demi-finalistes de Rolland Garros), comment font-ils pour sortir les plus beaux points dans les moments les plus importants ‘

Nous en sommes à 2 ‘ 2 dans cette belle finale, qui saura sortir de sa boîte pour porter son équipe dans le ‘money time’.

Je mets une pièce sur le réveil de James côté Miami.

Côté Dallas, je vois bien le ‘bon vieux’ J.Kidd être clutch avant la fin des finales.

A vous de juger !

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA