Euroleague Top16 (J6)

by Calouet | Posted on jeudi, mars 1st, 2012

EA7 Milano ‘ Fernerbahce Ulker : 85 ‘ 72

Le Fener a salement raté le coche hier soir en terre italienne, sachant que dans le même temps Kazan s’inclinait à domicile, dans cette ultime levée du Top16 ! Avec ce revers, les Turcs restent à quai, tandis que les surprenants Russes iront voguer en quarts, avec les autres cadors de la compétition reine’ A vrai dire, Fenerbahce n’a jamais vraiment semblé à même de réaliser l’exploit, malgré un bon premier quart temps ; les coéquipiers d’Emir Preldzic (15 pts, 5 pds) et James Gist (12 pts, 9 rbds, 2 contres) n’ont jamais trouvé la solution face au duo d’extérieurs US Omar Cook ‘ Malik Hairston’ Le premier a compilé 10 pts, 5 rbds, 8 pds et six fautes provoquées, tandis que son compère assurait à l’aile la bagatelle de 27 points (record personnel all time en Euroleague), avec notamment 11/16 à deux points. Pour les Milanais, déjà éliminés, cette victoire de prestige n’efface pas vraiment une campagne 2011-2012 plutôt décevante.


Unics Kazan ‘ Panathinaikos Athens : 63 – 68

Voilà LA surprise de cette saison en Euroleague, puisque c’est bien Kazan qui ira défier Barcelone en quarts de finale, malgré cette défaite sur le fil, et grâce à un point average favorable sur Milan. Malgré un ultime rush des locaux, pour passer de 55-63 à 61-63, sur notamment un effort d’Henry Domercant (19 pts, 4/7 de loin), les Grecs ont su serrer les boulons au bon moment ; un tir lointain et crucial de Kostas Kaimakoglou (8 pts), ainsi qu’une paire de lancers d’un très bon Sarunas Jasikevicius (10 pts à 100%, 5 passes) ont fini de refermer le couvercle sur ce match très tendu’ Le Pana, champion en titre, monte sérieusement en régime depuis quelques journées, et ne sera sûrement pas bon à prendre désormais.

Barcelone Regal ‘ Maccabi Electra : 70 ‘ 67

Un match sans enjeu, les deux équipes étant déjà assurées de voir la suite, et Barcelone ne pouvant plus être inquiété pour la première place. Les Catalans, qui ont permis à certains cadres de se ménager en vue des joutes futures ‘ Erazem Lorbek (4 pts en 13’) et Juanca Navarro (laissé au repos) ‘ s’en sont remis principalement en attaque à un Pete Mickeal très en verve (20 pts, 7 rbds), et auteur de deux lancers très importants, juste avant que Guy Pnini (9 pts) n’échoue à trois points au buzzer. Auparavant, le Maccabi avait tenu la dragée haute aux catalans, grâce notamment à leur intérieur Richard Hendrix, intenable en première mi-temps, et auteur au final de 24 pts (21 en première période) et 10 rebonds’ Il était cependant trop isolé à l’intérieur pour lutter contre la puissance d’un collectif paré pour aller loin. Barcelone a pris 44 rebonds tandis que Tel Aviv s’est contenté de 30 prises. Dans l’exercice, CJ Wallace (8 pts, 8 rbds) et Kosta Perovic (9 pts, 8 rbds) ont parfaitement répondu présent.

Zalgiris Kaunas ‘ Bennet Cantu : 71 ‘ 77

Les Italiens montrent qu’ils sont capables de gagner en dehors de leur antre, mais c’est hélas trop tard, ces deux équipes étaient déjà éliminées depuis la semaine dernière. La domination globale des Lituaniens aux rebonds (41 à 34, dont 17 offensifs) est à pondérer par le nombre de tirs qu’ils ont manqué à deux comme à trois points (23/63 au cumulé)’ Au final, Cantu s’en sort grâce à son très régulier pivot Georgi Shermadini (16 pts, 8 rbds), le tout neuf ‘ car revenant d’une longue blessure au genou – Doron Perkins (8 pts, 8 rbds, 6 passes décisives) mais aussi et surtout un Manuchar Markoishvili en feu : 32 pts, dont 5/10 from downtown, 3 interceptions, 9 fautes provoquées pour 35 d’évaluation ! A noter qu’il n’a rien gâché sur la ligne, avec un propret 9/9, à l’image de toute son équipe (26/28 aux lancers)’ En face, Milovan Rakovic (14 pts, 7 rbds) et Marko Popovic (15 pts, 5 pds) ont surnagé.

Anadolu Efes ‘ CSKA Moscou : 65 ‘ 82

Encore un match sans véritable autre intérêt que de voir le CSKA charcuter l’opposition et de deviner l’évaluation de Kirilenko à la fin sur la feuille de match’ Le grand blond taillé à la serpe, pas très adroit sur ce match, a compilé 15 pts, 3 rbds, 4 pds et 3 interceptions, pour 21 d’évaluation’ En face, le plus en vue a été Dusko Savanovic (16 pts, 5 rbds, 3 pds, 3 int et un gros dunk en contre attaque)’ A noter que le CSKA a réussi 25 passes décisives, pour 30 paniers marqués, et simplement 12 balles perdues : c’est ce qu’on peut considérer comme une belle mécanique collective’ En quarts, Bilbao devra se les coltiner, au meilleur des cinq manches et avec le désavantage du terrain : bon courage à eux !


Montepaschi Sienna ‘ Real Madrid : 90 – 102

C’était un peu mission impossible pour le Real, puisqu’ils devaient à la fois écraser la meilleure équipe de cette poule F (Sienne, donc) ou bien gagner dans des proportions moins larges mais espérer que Bilbao perde à Malaga, déjà éliminé’ Le plan a foiré dans les grandes largeurs, mais la partie fut magnifique, avec une orgie offensive comme on n’en voit guère dans cette compétition’ Le besogneux Felipe Reyes a fait parler toute son expérience pour faire la différence dans le dernier quart, et termine en plus avec une ligne de statistiques des plus flatteuses 17 points (15 dans le dernier quart !!!), 14 rebonds et 7 fautes provoquées (30 d’éval). Il a bien été soutenu par ses coéquipiers notamment Martynas Pocius (15 pts), tandis qu’en face on retiendra les 15 points (5/6 à trois points) du sniper Tomas Ress’ Le Real a écrasé la lutte aux rebonds, gobant 46 balles contre simplement 20 à Sienne’ Cette belle victoire n’a pas suffi pour Madrid, du fait du succès aux forceps de Bilbao dans le même temps. De quoi donner quelques regrets en Castille’


Unicaja Malaga ‘ Gescrap Bizkaia Bilbao : 57 – 59

Un match ultra défensif, que Bilbao devait emporter pour ne pas dépendre du résultat de Madrid dans le même temps’ Ce ne fut pas, contrairement à l’autre rencontre du groupe F, un grand spectacle, pensez que le deuxième quart s’est soldé par le score de’ 6-9, ce qui n’a pas dû arriver souvent, les deux équipes à moins de 10 points sur un quart-temps ! La fin de match s’est jouée aux lancers, et à ce petit jeu le finaliste 2011 (oui oui, c’était bien Bilbao !!! Merci Jacques Monclar) a été plus solide. Raul Lopez (9 pts, 4 pds) a été primordial dans ce succès en enquillant deux lancers avec 6 secondes à jouer, et aussi en plantant un trois points majeur, pour passer de 50-51 à 53-51 pour Bilbao’ Les statistiques de ce match contiennent une rareté : Malaga a remporté le match à l’évaluation, sur le score sans appel de 65-49 ! A ce petit jeu, hélas vain, Luka Zoric (11 pts, 11 rbds) et Hrvoje Peric (19 pts, 7 rbds) ont été les meilleurs, mais ce sont bien les partenaires de Marko Banic (10 pts, 6 rbds) qui passent !

Olympiacos Piraeus ‘ Galatasaray Medical Park : 88 – 81

Un « do or die game » comme le titrait justement le site officiel de l’Euroleague, puisque le vainqueur de ce match était assuré de la seconde place qualificative, derrière l’intouchable CSKA’ à moins que Galatasaray ne perde que d’un point, et préserve ainsi le point average de l’aller’ Au final, malgré un match très courageux des Turcs, Acie Law (14 pts), Giorgios Printezis (16 pts, 5 rbds) et Vassilis Spanoulis (20 pts, 8 pds) ont su faire pencher la balance, devant leur public, et envoyer leur équipe en quarts face à Sienne. Dominants près du cercle, les locaux ont toutefois longtemps tremblé face à l’adresse à trois points de Galatasaray, notamment Preston Shumpert (11 pts, 3/6 de loin) et Josh Shipp (12 pts, 3/5 à trois points). La blessure de Jamon Lucas (13 pts en 17′), en début de seconde période, a sans doute pesé lourd au final. Dommage pour les joueurs de Galatasaray, héroïques dans ce Top16, et passés par la poule de qualifications en début de compétition’ Olympiacos jouera donc face à Sienne son quart de finale.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA