Euroleague – Playoffs (5ème journée): Le Barça complète le quatuor

by Antoine Billat | Posted on samedi, avril 11th, 2009

Regal FC Barcelona – Tau Vitoria : 78-62

Voir la feuille de match

Il n’y aura pas eu de surprise dans ce match 5 décisif pour l’accession au final four. Le FC Barcelone aura dominé de la tête et des épaules une équipe de Vitoria bien terne. Le signe indien est donc vaincu, les joueurs du Barça peuvent rallier le final four de Berlin.

Dès les premiers instants de la rencontre, Barcelone a pris les choses en main. Défense serrée sur les extérieurs et précision en attaque ont mis les blaugranas sur de bons rails. Après seulement 5 minutes, les locaux menaient déjà très largement, 14-4. Alors que Vitoria a clairement voulu mettre à profit le jeu intérieur et notamment Tiago Splitter, le Barça au contraire, a privilégié les shoots extérieurs, ce qui lui a plutôt réussi (11/23). Pour lancer la machine catalane, il aura néanmoins fallu un détonateur et c’est tout naturellement Juan Carlos Navarro qui s’est chargé du travail. Entre tirs drops et shoots à plus de 7m façon nba, la bomba a montré que son statu de star n’était pas usurpé (19pts, 3pds).

Devant cette prise de contrôle des Barcelonais, Tiago Splitter a tenté de limiter la casse (19pts, 7rbds, 2ctr). Son touché lui a permis d’engranger de nombreux points dans la peinture même si sa maladresse aux lancers francs a laissé échapper quelques points précieux. Laborieusement, c’est avec 10 points de retard que les basques sont rentrés au vestiaire avec l’espoir d’un retour en 2ème mi-temps (40-30).

Malheureusement pour Vitoria, Barcelone n’a pas relâché l’étreinte dans la seconde partie du match. Navarro ménagé, c’est Lakovic qui a pris la relève à l’arrière en faisant parler ses qualités en pénétration (16pts, 3pds). Malgré tout, la véritable star de cette seconde mi-temps et plus largement du match est belle et bien Ersan Ilyasova. Capable de claquer des dunks à l’intérieur comme de lâcher des gros shoots derrière la ligne primée (3/3), le turque a démontré que l’on pouvait compter sur lui dans les grandes rencontres en dépit des dires de certains. Le joueur s’est même payé le luxe de terminer premier dans toutes les catégories majeures : meilleur passeur (4), meilleur rebondeur (10), meilleur marqueur (19) et meilleur évaluation (26). Chapeau l’artiste. Rien ne pouvait donc arriver aux Barcelonais, d’autant plus que Rakocevic était dans un jour sans. Le serbe s’est fait très discret en dépit d’une feuille de stat acceptable (10pts, 3rbds, 4int). Son duel tant attendu avec Navarro aura finalement très largement tourné en faveur de l’espagnol. Ce n’est pas non plus de Pete Mickeal qu’est venue la lumière (14pts, 7rbds). Jamais hors du coup mais jamais transcendant, l’américain est clairement un joueur de devoir sans être un véritable tueur de match.

Habitué du dernier carré européen depuis 2004, le Tau Vitoria devra donc se contenter cette année de sa place en quart de final. Reste maintenant aux Basques de remporter la Liga ACB histoire de prendre une belle revanche sur les catalans.

C’est le CSKA Moscou qui attend désormais de pied ferme le Barça pour tenter d’accéder à la finale. Déjà en 2006, les deux équipes s’étaient retrouvées à ce stade de la compétition. Les russes étaient sortis vainqueur avant de remporter ensuite le titre. Alors, revanche ‘

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA