Euroleague J3 (2 – fin) : Le Real chute, Nancy rate le coche

by Calouet | Posted on samedi, novembre 5th, 2011

Unics Kazan ‘ FC Barcelona Regal : 65-93

Cette Euroleague est une compétition à deux , voire trois vitesses. Les Barcelonais, incontestablement, font partie du premier chapeau, comme on le pressentait à l’orée de cette saison 2011-2012′ Déjà trois matches de joués, face à des adversaires il est vrai a priori inférieurs, et le thermomètre catalan poursuit sa courbe ascendante : + 22 contre Ljubjana, + 27 contre Gdynia et enfin ce soir +28 dans l’antre de Kazan ! Un monde d’écart sépare ces trois formations de l’équipe espagnole, au sein de laquelle Erazem Lorbek s’est à nouveau distingué : 24 points à 11/13 aux shoots, 5 rebonds, pour une évaluation finale de 28, en simplement 27 minutes de jeu’ Autres performances notables : Juanca Navarro et ses 19 points, Pete Micheal avec 16 pts, 6 rbds, et enfin Marcellino Huertas, qui semble confirmer ses bonnes dispositions à la mène, avec 10 pts (5/7 aux tirs) et 8 passes décisives. A signaler chez les Russes le fait qu’Henry Domercant a parfaitement été muselé (8 pts, 2 d’éval) par la défense catalane. C’est rare.


Fenerbahce Ulker ‘ SLUC Nancy : 90-86

Un match curieux, où les Nancéiens, privés pour l’occasion de leur pivot Akin Akingbala, sont passés à la fois tout près d’une grosse correction (55-34 à la pause), et aussi finalement assez près d’un improbable exploit lorsque Moussa Badiane les ramena à 70-64 à l’entame du dernier quart sur un « panier garni » (Panier + lancer franc ; copyright Jacques Monclar)’ Au final, dans un match où leurs possibilités de rotation se sont avérées rédhibitoires, les Lorrains ont eu la bonne idée d’aller chercher un point-average très acceptable dans l’optique du match retour, et d’une possible égalité finale avec les Turcs. Et alors, avec Akingbala dans la peinture, qui sait ‘
Dans ce match plutôt offensif, Fenerbahce aura produit un bel effort collectif, avec six joueurs à plus de 10 points ; on citera les 19 pts et 5 rbds de l’ex-chalonnais Thabo Sefolosha, les 12 passes (oui oui !) de l’ailier Emir Preldzic, ou encore le match hyper-propre de James Gist avec 13 pts (4/4 aux tirs et 4/4 aux lancers), 3 rbds, 3 pds, 3 ints’ Côté Nancéen, on retrouve l’habituelle hyperactivité de Nico Batum : 22 pts, 6 rbds, 6 pds, 9 bps, 4 ints, 11 fautes provoquées ( !!!) mais aussi et c’est nouveau les 15 rebonds d’Adrien Moerman, les 24 points de Victor Samnick ‘ tous deux ultra-responsabilisés en l’absence du pivot titulaire ‘ ou encore les 15 passes décisives de John Linehan.


Bamberg Brose Basket ‘ Unicaja Malaga : 78-79

Les Allemands, déjà vainqueurs dans leur salle au premier match, ont frôlé l’exploit contre Malaga. Il s’en est fallu d’un rebond offensif de Berni Rodriguez, alors que l’arrière américain de Bamberg Brian Roberts (16 pts, 4 rbds, 4 pds) espérait avoir rentré le trois points de la gagne quelques instants plus tôt’ C’est ce même Roberts qui échouait finalement, toujours à trois points, laissant les Espagnols signer leur deuxième succès, et ainsi se placer sérieusement en vue d’une qualification pour le tour suivant. Côté Bamberg, le Slovène Anton Gavel (14 pts) et Marcus Slaughter (16 pts et 6 rebonds) ont assuré, en vain. Pour les vainqueurs, l’apport des intérieurs Luka Zoric (13 pts, 7 rbds) et Joel Freeland (18 pts, 7 rbds) a été déterminant.

Bennet Cantu ‘ Bizkaia Bilbao : 78-69

Les Italiens ne sont décidément pas faciles à jouer dans le bouillant Pala Desio, et tout comme les Nancéiens en ouverture, les basques du Bizcaia peuvent en témoigner, eux qui ont été constamment mis sous l’éteignoir par leurs adversaires, s’en sortant même pas si mal avec simplement 9 points de débours à l’arrivée. Pour Cantu, l’intérieur Giorgi Shermadini a une nouvelle fois été très présent (16 pts et 6 rbds), tout comme Maarten Leunen (14 pts, 4 rbds, 3 pds) et Manuchar Markoishvili (12 pts, 3 pds et une vraie présence en fin de match), le tout parfaitement drivé par Andrea Cinciarini (10 pts, 6 passes)’ Pour Bilbao, Marko Banic et Alex Mumbru ont beaucoup scoré (respectivement 19 et 20 points, avec de forts pourcentages), sans succès. Avec deux défaites, les Basques sont déjà en position difficile’


Partizan Belgrade ‘ Belgacom Spirou Charleroi : 91-81

Première victoire des Serbes, dans un Pionir surchauffé, sur les ailes du lutin américain Acie Law (26 pts, 7 pds, 32 d’évaluation), auteur d’une prestation impressionnante. A noter également les grosses performances de Milan Macvan (15 pts, 6 rbds, 5 pds, 3 ints) et de Nicola Pekovic (21 pts à 9/13), chez les vainqueurs. En face, Desmond Mallet (19 pts), Chris Hill (15 pts, 9 rbds) et Tornike Shengelia (16 pts) n’ont pas démérité, raccrochant à plusieurs reprises le wagon serbe, avant de lâcher prise dans les dernières minutes.


Maccabi Tel Aviv ‘ Real Madrid : 88-82

Une victoire référence pour le Maccabi, face à l’ogre ibérique. Le NBAer Jordan Farmar (notre photo), auteur de 27 pts (10/12 aux shoots), 4 rbds, 5 passes, 8 fautes provoquées (35 d’évaluation !) fut le grand artisan du succès, bien soutenu par Sofoklis Schortsianitis (16 pts), David Blu (16 pts) et Devin Smith (15 pts, et un coup de chauffe décisif au troisième quart)’ Pour le Real, le petit nouveau Serge Ibaka commence à pointer le bout son nez (9 pts, 8 rbds en 20 minutes) et Felipe Reyes a une nouvelle fois été exemplaire (15 pts, 4 rbds)’

Emporio Armani Milano ‘ Anadolu Efes Istanbul : 54-62

Sur la base d’un premier quart parfaitement maitrisé (22-9 pour eux), les Stambouliotes ont su bâtir un succès crucial, chez un adversaire direct, passant ainsi l’éponge sur la défaite surprise de la semaine passée, face aux Belges du Spirou. Globalement plus adroits aux lancers et dominateurs aux rebonds, les joueurs d’Efes ont résisté sans trop de problèmes aux efforts de Ioannis Bourousis (11 pts, 10 rbds) ou Danilo Gallinari (12 pts, 8 rbds). De ce match globalement assez laid (4/29 en cumulé pour les deux équipes à trois points), on retiendra quand même les 13 pts et 8 rebonds de Tarence Kinsey, et les 16 pts, 7 rbds de Stanko Barac chez les vainqueurs.

Panathinaikos Athènes ‘ Zalgiris Kaunas : 92-75

Longtemps inquiétés (38/42 à la mi-temps), les Grecs ont fini par faire exploser leurs visiteurs en seconde période, sur la base d’une belle adresse globale (62% à deux point, 48 % à trois point et 84 % aux lancers), et de leur domination aux rebonds. Le talent de Sonny Weems (21 pts à 9/13) et Ty Lawson (14 pts, 4 rbds, 4 pds) n’aura finalement pas suffi pour bousculer la hiérarchie, face aux effort conjugués des stars grecques : 16 pts (4/5 à trois points) pour Dimitris Diamantidis, 13 pts pour David Logan, 14 pts pour Mike Batiste, ou encore 7 passes décisives du meneur international Nick Calathes.
Pour le Pana, c’est la troisième victoire, déjà. Pour les Lituaniens – dont on se demande encore pourquoi il ont viré Elias Zouros – rien ne va plus.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA