Dossier NBA: Un seul être vous manque et tout est dépeuplé

by Julien | Posted on lundi, octobre 22nd, 2007

La blessure ou comment gâcher une carrière

Une carrière, si courte soit elle, doit se passer sur le terrain et non à l’infirmerie surtout quand on a le talent nécessaire pour faire pleurer les arceaux. Seulement parfois le sort en décide autrement. Prenons Brad Daugherty par exemple… brad qui ‘ Daugherty fut l’ un des pivots les plus prometteurs de la ligue dans les années 80. Sous le maillot de cavaliers, il cumula 19 points 10 rebonds et 4 passes de moyenne en 8 saisons. Il formait avec Mark Price un duo construit pour durer mais, faute à des problèmes de dos récurrents, la doublette ne dura qu’un temps. Le grand pivot dut mettre un terme à sa carrière en 1994 alors que celle-ci s’annonçait rayonnante. Plus près de nous, on peut citer les exemples de Penny Hardaway et Grant Hill, deux joueurs au talent énorme mais qui n’auront jamais eu la carrière qu’ils méritaient à cause de pieds, de chevilles ou de genoux capricieux. Qu’en serait-il des Magic si Grant Hill et Tracy Mc Grady avaient pu évoluer ensemble de manière régulière et surtout en bonne santé. Jusqu’à quel niveau aurait pu jouer Hardaway s’il avait pu finir une saison ‘ Faut-il vous rappeler qu’il fut un temps où le jeune homme tournait à 21 points et 6 passes de moyenne.

Les « Role Player » n’y coupent pas

Cette saison encore la guigne frappe quelques joueurs malchanceux. Ainsi Pj Carlesimo nouveau Head Coach des Sonics de Seattle devra se passer pour quelque temps de son jeune pivot Robert Swift alors qu’il vient de récupérer son meneur Luke Ridnour avec le nez cassé. Rien de dramatique tant ces deux joueurs n’ont pas une influence énorme sur le sort des Sonics. De même pour Anthony Carter des Nuggets qui s’est cassé la main et qui sera indisponible pour une durée indéterminée, de Beno Udrih, doublure de Parker, qui s’est foulé le doigt et qui manquera 4 à 6 semaines. Pour d’autre c’est déjà la saison qui est terminée ainsi le vaillant Tony Battie ne pourra plus protéger Dwight Howard puisque son épaule l’a lâchée au plus mauvais moment. Autant de joueur à qui on ne prête que peu d’importance mais qui joue un rôle dans les rotations de nos stars préférées pour leur éviter justement de passer trop de temps sur le parquet et de risquer, à leur tour, ainsi de mauvaises blessures.

Quand les stars sont touchées

Une des blessures de ce début de saison qui fait déjà beaucoup parler est certainement celle de Greg Oden. Premier choix de draft, annoncé comme le futur grand de la NBA, déjà désigné comme le futur Rookie de l’année … et patatra. En s’asseyant dans son canapé (dixit le grand Greg), Oden a ressenti comme une douleur au genou … et crak une saison blanche pour le futur rien de Portland. Le seul côté positif pour les Blazers est qu’ils ont encore une chance de choper un bon pick dans la futur draft (rappelez-vous les Spurs qui avaient réussi à drafter Duncan après une saison blanche de Robinson). Elton Brand lui n’a pas attendu la pré-saison pour se mettre le tendon d’Achille en carafe. Dès cet été l’intérieur des Clippers a eu la douloureuse expérience d’un tendon qui lâche. Résultat une saison sur le banc aux côté de Shawn Livingston lui aussi sur le bas côté depuis déjà bien longtemps pour un genou fragile.

Et puis il y a ceux qui prient pour ne pas prendre le chemin des poissards comme Amare Stoudemire qui vient de repasser sur la table d’opération afin, et tout le monde l’espère, qu’il se débarrasse définitivement de ses problèmes de genoux. Ou encore ceux qui glissent tout doucement mais sûrement vers la fin comme le bon vieux Shaquille O’Neal à qui une saison paraît désormais bien long. Le gros n’a que très rarement fait une saison entière mais on sent depuis peu que son corps n’est pas loin de dire stop. Cette fois ci c’est son quadriceps qui lui fait des misères. O’Neal préfère en rire : " Je porte des protections. Je porte des protections aux chevilles. Je porte des protections aux tibias. Et au seul endroit qui n’était pas rembourré, Okafor m’a touché.".

Dès lors on s’aperçoit que le sort d’une équipe tient souvent à peu de chose et qu’une saison peut être terminée avant même d’avoir commencée.

Les joueurs OUT pour la saison

Sacramento Kings : Spencer Law (rookie ) – Genou
Los Angeles Clippers : Eton Brand – Tendon d’Achille
Washington Wizards : Ethan Thomas – Fuite à la valve aortique (sic !)
Charlotte Bobcats : Sean May – Genou
Orlando Magic : Tony Battie – Epaule
Portland Trailblazer : Greg Oden (rookie) – Genou
New York : Jerome James – Genou

Dur dur d’être un intérieur cette saison ou devrait-on dire dur d’être le genou d’un intérieur de plus de 2m et plus de 100kg !

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité et infos Basket et NBA

Dossier NBA: Un seul être vous manque et tout est dépeuplé - Basket-ball.com - Toutes les infos basket