Pro B: Saint Vallier s’impose sans discussion à Orchies.

by Laurent Jeannas | Posted on samedi, janvier 11th, 2014

Après avoir terminé l'année 2013 par une victoire à Lille, un concurrent direct pour le maintien, les Orchésiens débutaient 2014 par un nouveau gros match, cette fois à la Pubeco Pevele Arena, face à Saint Vallier, autre concurrent direct des nordistes.

Avec l'apport de Marc SALYERS, qualifié in extremis pour cette rencontre en remplacement de DeJuan WRIGHT, les Orchésiens se devaient de l'emporter et ce, d'autant plus, que des rumeurs insistantes concernant un éventuel départ de Philippe NAMYST circulaient dans la salle, si la défaite était au rendez-vous face aux Drômois.

ROWLAND et STANLEY mettaient Orchies sur de bons rails (5-2, 1ére), mais la rencontre s'annonçait tout de même délicate avec un duo FORTE – SMITH déjà fort actif côté Drômois (5-10, 4éme).

Saint Vallier faisait la course en tête quand SALYERS fît son entrée en jeu (8-12, 5éme), mais cela ne changea pas la donne, au contraire, HAQUET et SMITH accentuant l'avantage des Sudistes (13-21, 8éme).

Orchies n'y était absolument pas, et Saint Vallier en profitait au maximum, engrangeant déjà un beau pécule au terme du premier quart temps (13-26, 10éme).

En début de second quart temps, les locaux serrent la défense, mais sans concrétiser en attaque, du moins pendant deux longues minutes (15-26, 12éme), ce qui ne changea finalement pas grand chose au scénario.

Saint Vallier faisait toujours la course en tête (17-29, 13éme) mais Orchies semblait peu à peu monter en puissance, provoquant des fautes adverses, et donc marquant des points (22-29, 15éme), avant que SALYERS ne ramène son équipe à quatre unités (25-29, 16éme): le match était relancé.

SMITH fît alors une réapparition remarquée, et relança les Drômois, en compagnie de FORTE (25-35, 18éme), prélude à une fin de période plus équilibrée ou SALYERS fît étalage de son talent (12 Pts en un quart temps), sans permettre un retour complet des locaux (31-39, 20éme).

Orchies s'était mis en difficulté tout seul, avec un début de match complètement raté, et il allait avoir du mal à s'en sortir, c'était le sentiment général qui ressortait de ces vingt minutes initiales.

A la reprise, SALYERS et PETROVIC maintenaient l'espoir côté Nordiste (36-42, 22éme), mais quelques approximations plus tard, Saint Vallier avait refait le break (38-50, 24éme).

Certes, Orchies fît le dos rond, empêchant les visiteurs de trop créer l'écart, mais il n'arrivait que très peu à réduire la marque (42-50, 26éme), dans un match de moins en moins plaisant à suivre.

STANLEY et TACCOEN ramenèrent leur équipe à quatre longueurs (47-51, 28éme), mais il manquait toujours un petit quelque chose pour emballer le match, et pour finalement faire réellement douter les Drômois, qui gardaient finalement une belle avance à l'entame du dernier quart temps (50-60, 30éme).

STANLEY redonnait une nouvelle fois espoir aux locaux (53-60, 31éme), imité par SALYERS (58-64, 33éme), mais SMITH veillait a grain (58-66, 34éme).

Le temps passait, et l'écart se stabilisait (62-68, 36éme), amenuisant peu à peu les espoirs de renversement de situation, d'autant que la marque n'évoluait par suite que très peu (63-68, 38éme).

HAQUET vînt tuer les derniers espoirs locaux (63-71, 39éme) et Saint Vallier s'envola vers une victoire amplement méritée, en maîtrisant le jeu sur les dernières possessions (69-76, score final).

Orchies pouvait s'en vouloir d'avoir manqué son début de rencontre, mais se mettait de fait dans le dur pour la suite avec, comme question, celle de l'avenir immédiat de Philippe NAMYST.

Laurent PLUVY, le coach de Saint Vallier, était bien évidemment satisfait: "On voulait mettre de l'impact en défense et contrôler par la suite, et c'est ce qui s'est passé, en partie grâce à SMITH et FORTE, qui savent ce qu'il faut faire pour gagner des matches. on repart ainsi dans une dynamique que j'espère positive."

Du côté de Philippe NAMYST, ce n'était pas le même son de cloche: "je suis très en colère. Le peu de jeu que l'on a produit sur la première mi-temps, c'est inadmissible. Quand on joue un match à quatre points comme ce soir, on n'a pas le droit de laisser l'adversaire s'installer. On doit le "tuer". Demain, on va mettre tout le monde devant ses responsabilités, mais il est clair que chacun devra augmenter son niveau de jeu si on veut s'en sortir."

L'un qui rît, l'autre qui pleure, c'est souvent le lot des matches de basket, mais ce fut encore plus le cas ce soir, même si rien n'est fait, ni pour les uns, ni pour les autres.

ORCHIES – SAINT VALLIER 69-76
(13-26, 31-39, 50-60)

ORCHIES: 25/64 aux shoots dont 11/30 à 3Pts, 8/14 aux LF, 18 fautes, 32 rebonds (TACCOEN, 7), 8 interceptions, 14 balles perdues et 11 passes décisives (ROWLAND, 3).
SALYERS 20, STANLEY 16, ROWLAND 10, PETROVIC 9, TACCOEN 6, SIEGWARTH 2, VERBEKE 2, EVTIMOV 2, GAILLOU 2, DOUCOURE 0 – DNP: THALIEN et BROCHERAY.

SAINT VALLIER: 29/63 aux shoots dont 7/20 à 3Pts, 11/16 aux LF, 17 fautes, 44 rebonds (GAMBLE, 13), 9 interceptions, 17 balles perdues et 10 passes décisives (FORTE et SMITH, 3).
SMITH 18, HAQUET 14, FORTE 13, HOYAUX 10, GAMBLE 7, DELHOMME 6, SAOUNERA 6, DISY 2 – DNP: PERICARD et DEAL.

(Photo: Austen ROWLAND et Orchies n'ont pas pris le match par le bon bout face à Saint Vallier – Crédit: Betty MORETTI)

Tags
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA