Pro B: Orchies échoue de très peu face à Chalons Reims

by Laurent Jeannas | Posted on samedi, février 1st, 2014

Ce week end, c'est le choc des extrêmes qui était au programme de la Pubeco Pevele Arena puisque, dans le camp d'en face, les Orchésiens voyaient arriver Chalons Reims, deuxième du général, et tout auréolé d'une probante victoire obtenue à Denain quelques jours auparavant (80-72).

Néanmoins, à l'image de ce que Lille avait pu faire face à Boulogne il y a quelques temps (victoire 102-100 après prolongation), les nombreux spectateurs encore présents espéraient que, cette fois encore, David pourrait terrasser Goliath.

C'est avec cet espoir que les hommes de Philippe NAMYST débutaient une rencontre qui, au final, eut du mal à trouver son rythme, les premiers points n'ayant été inscrits qu'après plus de deux minutes de jeu (0-3, 2éme).

Chalons Reims, très adroit à trois points, faisait un premier break (4-9, 4éme), lequel se stabilisait grâce à Nicolas TACCOEN, très présent (9-14, 6éme).

Il en fallait plus, néanmoins, pour inquiéter les Champenois qui, deux possessions plus tard, avec un PASALIC à la conclusion, avaient pris la poudre d'escampette (9-19, 7éme).

Orchies souffrait mais ne désarmait pas, au point de revenir progressivement au score par ROWLAND et VERBEKE (15-19, 9éme), un écart que l'on retrouvait au terme du premier quart temps (19-23, 10éme), de quoi laisser tous les espoirs aux locaux.

Le second quart temps débutait sur un rythme fou, Chalons Reims créant l'écart grâce à son adresse (23-31, 12éme), avant que chacune des deux formations ne bredouille son basket pendant quelques temps.

Austen ROWLAND réveillait tout le monde à trois points (26-31, 15éme), et Chalons Reims s'énerva un peu, avec une antisportive de BUEDO, superbement exploitée par SIEGWARTH, mais pas par SALYERS, PASALIC venant annihiler tout cela derrière (28-34, 17éme).

Heureusement, SALYERS se reprît à trois points, imité par ROWLAND et EVTIMOV: Orchies passait devant, dans une ambiance qui devenait bouillante (35-34, 18éme).

Plus rien ne semblait arrêter les locaux, qui accentuaient leur avance par SIEGWARTH (37-34, 19éme), un score qui ne devait plus bouger jusqu'à la pause, laissant entrevoir un possible exploit pour les hommes de Philippe NAMYST.

A la reprise, Chalons Reims serra sa défense, et égalisa par MORANDAIS (37-37, 22éme): tout était à refaire !!

GAILLOU redonnait l'avantage à son équipe, mais TUREK égalisait (41-41, 24éme), sonnant ainsi l'engagement d'un bras de fer entre les deux équipes.

Orchies faisait la course en tête grâce à SALYERS et EVTIMOV, mais TORTOSA veillait au grain pour Chalons Reims, qui restait dans la partie, en faisant le dos rond (48-45, 26éme).

MORANDAIS permît à ses couleurs de revenir à la marque, puis de reprendre un court avantage, que les Champenois conservèrent au terme du troisième quart temps (52-54, 30éme): Orchies avait-il laissé passer sa chance ? nous allions le savoir très vite.

EVTIMOV, décidément en forme, ramena ses troupes à hauteur des hommes de Nikola ANTIC (54-54, 31éme), lançant idéalement le sprint final.

Les deux équipes se rendaient coup pour coup mais TORTOSA et MORANDAIS sortîrent de leur boite et donnèrent huit longueurs d'avance aux Champenois (58-66, 34éme): là, ça faisait mal, et les locaux allaient avoir du mal à s'en remettre !!

Orchies courait après le score, mais entretenait l'espoir en se battant sur tous les ballons, mais c'est bien Chalons Reims qui était devant à l'entame des dernières minutes (63-69, 37éme).

MORANDAIS sembla tuer les derniers espoirs locaux (63-72, 38éme), mais STANLEY entretînt la flamme à une minute trente du terme, suivi de SALYERS (68-72, 39éme): quelle tension !!!

GAILLOU ramena ses couleurs à deux unités à trente secondes du terme (70-72) mais, de façon incompréhensible, les Orchésiens ne provoquèrent pas la faute derrière, laissant le temps s'écouler…et TORTOSA marquer: c'en était fini des espoirs locaux, et Chalons Reims s'en retourna avec la victoire, malgré un dernier panier de ROWLAND au buzzer (72-74, score final).

Orchies était passé tout près de l'exploit, mais pourra s'en vouloir longtemps d'avoir peut-être trop laissé jouer l'adversaire, sur les tous derniers instants du match.

ORCHIES – CHALONS REIMS 72-74
(19-23, 37-34, 52-54)

ORCHIES: ROWLAND 15, EVTIMOV 12, GAILLOU 11, SALYERS 9, TACCOEN 8, STANLEY 5, PETROVIC 5, VERBEKE 3, SIEGWARTH 4, DOUCOURE 0, THALIEN 0.

CHALONS REIMS: MORANDAIS 20, TORTOSA 15, PASALIC 11, GIFFA 8, JOSS RAUZE 5, TUREK 5, SLAY 4, EDI 3, BUEDO 3, ANTIC 0, BEYE 0.

(Photo: Marc SALYERS et Orchies sont passés tout près de l'exploit face à Chalons Reims – Crédit: Betty MORETTI )

Tags
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA