Pro B: Interview de Ludovic ROHART, Président d’Orchies

by Laurent Jeannas | Posted on mercredi, mai 15th, 2013

Orchies, Champion de NM1 et promu en Pro B, c’était l’objectif de début de compétition. De cette saison qui restera dans les annales du club, quels seront les moments qui resteront gravés dans ton esprit à toi, Président du BCO ‘

A l’évidence, le 6 avril (date à laquelle la montée était assurée) et le 27 avril, les deux moments de liesse collective, où joueurs, staff, dirigeants, bénévoles, partenaires et supporters ont chanté, dansé, vibré, ensemble, resteront des moments forts de cette saison. Mais comment ne pas citer aussi le 5 janvier dernier où nous prenions possession de la Pubeco Pevele Arena, ce magnifique outil ‘ Comment oublier le premier match à Chartres où tout semblait nous conduire à revivre le même scénario que la saison précédente ‘ Etre Président du BCO, c’est aussi être président des équipes de jeunes et chaque samedi ou dimanche, ce sont des moments particuliers, également intenses, faits de bonheurs et de regrets ! Etre Président du BCO, c’est également être confronté, pour des raisons administratives et financières, à des (in)satisfactions. Etre Président du BCO, c’est rencontrer beaucoup de gens, travailler avec eux ou juste les saluer ! C’est enfin beaucoup de fierté !

Orchies a de l’ambition, on le sait, et figure dans la short liste des clubs encore en course pour l’attribution d’une wild card pour la Pro A. Crois-tu encore en vos chances d’avoir une des deux wild card et, en allant plus loin, crois-tu que ce soit opportun de vouloir aller si vite ‘

Faut-il laisser passer le train lorsqu’il s’arrête, un court instant, devant vous ‘ Nous ne savons jamais de quoi l’avenir sera fait. Nous connaissons un peu du présent et savons qu’il nous appartient, avec d’autres, avec tous, de construire l’avenir. Le dossier Wild card aura déjà été le moyen pour le club de prendre conscience de ses forces et des points à améliorer pour être dans le (très) haut niveau du basket. 3 clubs ne sont plus concernés car garantis de jouer en Pro A la saison prochaine. Statistiquement, nos chances ne font donc que croître !!

Toujours au sujet de la wild card, Orchies s’est rapproché un temps de Lille, une union qui finalement n’a pas pu se faire. Peux-tu nous expliquer les raisons de cet échec et nous dire si, à court ou moyen terme, tu crois encore en une telle union ‘

Un rappel : l’union de deux clubs ne portent que sur deux équipes, en l’occurrence sur les deux équipes premières d’Orchies et de Lille. L’union des clubs me semble opportun et nécessaire car la mutualisation est l’avenir, dans le basket comme ailleurs. L’orientation prise par les collectivités locales devraient être un exemple. Un contre-exemple, celui du basket féminin où, quelques années auparavant, cinq équipes du Nord se disputaient le haut du championnat’ Dois-je rappeler l’état des forces aujourd’hui.

Sur l’hypothèse de l’union avec Lille, officiellement, Lille craignait en cas de désunion de perdre l’ensemble de ses droits sportifs. Drôle de posture que celle de donner la priorité aux conséquences du divorce alors qu’on s’apprête à se marier. N’est-ce pas plutôt le fait de jouer les matchs dans notre salle ‘ En effet, Orchies, en cas d’union, a l’avantage de disposer d’un équipement qui accueillera nécessairement les matchs officiels.

L’année prochaine, la formule de Pro B change, et va certainement offrir au public Orchésien de nombreux derbys (Denain, Lille, Boulogne, Le Portel et Saint Quentin). Comment appréhendes-tu cette saison, la première à un niveau où les exigences, à la fois sur et en dehors du terrain, sont bien plus importantes qu’en NM1 ‘

Le travail. Pour bien préparer cette saison, pour la mener à bien, sportivement et autres, seul le travail et le travail de tous peuvent nous conduire au maintien, voire plus si les résultats sont là. Quels plaisirs et satisfaction d’être aidé par les dirigeants et les bénévoles du BCO ! Du fait des derbys en nombre, ce sera plutôt exaltant, à condition de les gagner. De ce point de vue, notre première saison en N1 avec quelques derbys, tous perdus, devraient nous inciter à la prudence. Mais, comme je l’évoquais supra, l’Histoire n’est jamais écrite. Ou alors je préfère celle de Philippe Namyst conduisant Lille à la troisième place alors qu’il accédait à la Pro B

Le BCO a la chance de pouvoir compter sur une volonté politique forte et je ne peux passer sous silence l’investissement, l’engagement, le soutien de Dominique Bailly. La ville peut être fière de son club mais le club peut être fier de sa ville et de son maire. J’associerai les partenaires privés, le club des partenaires, présidé par Christophe Bernard, qui aident financièrement, mais pas seulement, aux destinées du club.

Pour continuer sur la Pro B, peux-tu nous faire un peu un bilan d’étape, au jour d’aujourd’hui, sur les mouvements qui seront enregistrés, au sein de l’équipe première du BCO, et sur les ambitions qu’aura le club, la saison prochaine ‘

6 joueurs sont sous contrat. Deux recrutements avec des profils expérimentés, sur le poste de meneur et d’intérieur, devraient être réalisés. Une difficulté qui peut être un atout, si l’on regarde la saison de Boulogne-sur-Mer, réside dans l’obligation de recruter au moins quatre jeunes au risque de payer une lourde sanction à la LNB.

Pour conclure, au terme de cette saison, quel serait le message que tu voudrais adresser aux supporters du BCO, membre ou non des « Bugs » ‘

Bien des choses distinguent d’Orchies des autres clubs, d’où notre fierté collective de lui appartenir. La ferveur populaire, les qualités de ce public, le côté festif du basket orchésien, sont l’une de nos particularités, que beaucoup nous envient. A Orchies, les supporters, affiliés ou non à une association – je rends hommage à Cédric Deregnaucourt et à ses proches, d’avoir structuré une partie des supporters – sont un maillon indispensable. Notre réussite, nous la devons aussi à chacun d’entre eux. « Continuez de nous accompagner, de nous soutenir, de nous rendre plus forts ».

Mille mercis à Ludovic ROHART, pour le temps qu’il a bien voulu nous accorder.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA