Pro B: Denain termine par un feu d’artifice à la maison.

by Laurent Jeannas | Posted on samedi, avril 27th, 2013

Pour la dernière de la saison à la Salle Jean Degros, les Denaisiens n’avaient d’autre ambition que de se faire plaisir, tout en faisant également plaisir au nombreux public qui avait encore fait le déplacement (plus de 2000 personnes dans la salle).

En face, Saint Quentin avait les mêmes ambitions, vis-à-vis des deux cent personnes qui avaient fait le court déplacement chez le voisin nordiste.

En fait, les locaux allaient mettre de l’intensité dès le début de rencontre, créant très rapidement un premier écart (12-3, 4éme), autour de Chrislain CAIRO, mais aussi de Lee HUMPHREY, dont c’était l’anniversaire vendredi soir.

En face, Julien LESIEU tentait de secouer le cocotier Picard, ramenant ses couleurs dans le sillage Denaisien (21-17, 10éme), mais il était bien seul.

Reprenant leur marche en avant, les hommes de Fabrice COURCIER reprenaient le large par Rafael LOPEZ, avec l’appoint d’un surprenant Dzenan KURTIC (30-23, 14éme) et, comme en face, c’était le désert, hormis peut-être Lavar SIMMONS, l’écart atteignait rapidement les dix unités (36-25, 16éme).

La confiance aidant, et devant un public aux anges, tout ce que tentaient les Denaisiens faisait mouche, que ce soit chez Vincent ATEBA ou John FLOWERS et, à la pause, Denain virevoltait sur la rencontre (44-27, 20éme).

On se demandait, cependant, si les partenaires de Xavier GAILLOU et Antoine LIOREL, blessés tous les deux, et qui ne jouaient pas, pourraient faire face à la réaction Saint Quentinoise.

En fait, de réaction, il n’y eut pas, Denain enfonçant encore un peu plus le clou par un duo très efficace, et inédit, CAIRO ‘ ATEBA (54-31, 23éme).

Julien LESIEU, encore lui, tentait bien de lancer une contre offensive (57-37, 25éme), mais il ne trouva pas de relais, et les locaux continuèrent leur festival, atteignant une perfection et une intensité dans le jeu, rarement atteinte cette saison (66-39, 28éme).

Au terme du troisième quart temps, la cause était entendue (70-46, 30éme), restait à communier avec le public, et à soigner la toute fin de saison, à la maison.

CAVALLO ‘ FLOWERS ou autre ATEBA s’y employèrent, faisant grimper l’écart jusqu’à la trentaine d’unité (85-57, 36éme), avant qu’un public sous le charme ne célèbre, debout, ses héros, jusqu’au terme de la rencontre, marqué par un ultime retour des Picards (91-69, score final).

Au terme de la rencontre : Sébastien LAMBERT, le coach de Saint Quentin, ne cachait pas sa profonde déception :

On a été ridicule, il n’y a pas d’autre terme, et aucune excuse à trouver. Par rapport au match du Portel, c’est le jour et le nuit. J’ai les boules pour les deux cent personnes qui sont venues de chez nous, pour voir une telle catastrophe. Il nous reste un match à la maison : on va tenter d’offrir un autre visage, pour laisser un bon souvenir à nos supporters.

Du côté de Fabrice COURCIER, coach de Denain, on ne pouvait qu’être satisfait, même si on pense déjà à l’avenir :

On voulait absolument bien finir à la maison, afin de donner du plaisir à nos supporters, et on l’a réussi car on a su mettre l’intensité qu’il fallait, en début de rencontre, pour se faciliter le travail. On était certes diminué avec l’absence de nos deux meneurs, GAILLOU et LIOREL, mais il y a une telle capacité à relever les défis dans ce groupe, qu’on a été capable de relever celui-là aussi. Il nous reste un match, qu’on va tenter de bien négocier, avant de penser à préparer l’avenir. Le discours des nouveaux dirigeants à permis de mobiliser toutes les énergies, et on a réussi un redressement à la fois sportif et financier. On a encore eu un grand moment de communion avec notre public, comme face à Evreux, et on aimerait vraiment pouvoir garder tout le monde, tant ces joueurs sont formidables sur et en dehors du terrain. Maintenant, l’évolution des règlements ne va certainement pas nous le permettre. On va travailler au mieux, pour construire une équipe qui puisse encore donner autant de satisfaction que celle-là, en Pro B ou à un autre niveau.

DENAIN ‘ SAINT QUENTIN 91-69
(21-17, 44-27, 70-46)

DENAIN : 33/63 aux shoots dont 8/27 à 3Pts, 17/22 aux LF, 15 fautes, 44 rebonds (ATEBA, 7), 5 interceptions, 15 balles perdues et 15 passes décisives (HUMPHREY, 5)
CAIRO 19, ATEBA 17, CAVALLO 12, KITTS 10, HUMPHREY 9, FLOWERS 9, LOPEZ 8, KURTIC 7 ‘ DNP: LIOREL et GAILLOU.

SAINT QUENTIN: 26/66 aux shoots, dont 4/20 à 3Pts, 13/14 aux LF, 18 fautes, 29 rebonds (LESIEU, 10), 9 interceptions, 13 balles perdues, 11 passes decisive (ROMAIN, 6)
LESIEU 28, SIMMONS 14, SYLVAIN 11, IKUESAN 8, SAAKA 4, BALL 2, ROMAIN 2, QUINCY JONES 0 ‘ DNP : WILLIAMS et BICHARD.

(Photo : Lee HUMPHREY a fêté dignement son anniversaire avec les supporters)

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA