NBA : Week 18

by srtb25 | Posted on vendredi, mars 18th, 2011

Les 3 équipes de la semaine :

‘ DENVER NUGGETS

C’est peut être tôt pour le dire mais il semblerait que les Nuggets soient les grands gagnants du deal avec les Knicks. Après avoir réussi à trader l’excellent Anthony mais défenseur peu inspiré, reçu 4 joueurs de compléments dont 3 avec un impact direct sur le jeu, économisé le salaire de Melo et enchainant 5 victoires de suite, oui, les Nuggets semblent les gagnants du deal. En effet, grâce à cette superbe série entamée par une victoire face aux Suns et suivie du même résultat face aux Pistons, Hornets, et Hawks, les Nuggets surfent sur une réussite insolente et forment un groupe attachant, collectif et talentueux.

Les matches à venir face au Magic, Heat, Raptors et Spurs notamment permettront de jauger un peu moins ce groupe qui, il est à préciser ne se compare pas à une somme d’individualité mais à un groupe homogène. Malgré la blessure de Gallinari dont le rôle sera à éclaircir, Georges Karl semble encore dans le doute à trouver ses 5 titulaires. En effet, les interrogations portent notamment sur T.Lawson, meneur titulaire mais Felton est d’un excellent niveau et W.Chandler qui est également dans le 5 et mange des minutes à l’excellent JR.Smith. Cette équipe peut donc souffrir d’une trop forte quantité de bons joueurs à tous les postes et peut, pourquoi pas envisager encore de remanier son effectif avec notamment une lacune au niveau des remplaçants au poste intérieur. Actuellement 5ème à l’Ouest, les Nuggets sont à coup sur assurés de disputer les playoffs en surfant sur ce rythme et malgré une forte probabilité de se faire sortir par une grosse équipe il n’en demeure pas moins qu’a l’égal des Thunders ils forment une franchise d’avenir.

‘ OKLAHOMA CITY THUNDER

Actuellement 4ème à l’ouest, le Thunder est bien lancé pour la dernière ligne droite de la saison et peut compter sur le retour de blessure de Kendrick Perkins qui apporte sa fougue et surtout sa défense sous les panneaux. Joueur sous côté pour les uns, sur côté pour les autres, il n’en demeure pas moins un joueur de devoir et malgré des stats moyennes voir basses pour son retour de blessure, il faut tabler sur son adaptation et une meilleure condition physique pour venir le Perkins que l’on connait. En dehors de cela, le trio Westbrook-Durant-Harden marche du feu de Dieu. Les deux premiers alternent les hautes performances, le meneur dans un style offensif et en mode triple double à la Kidd, KD lui garde son scoring et vient notamment de remporter son duel face à LeBron James dans la victoire face au Heat en ne subissant pas la défense du King et même en finissant la rencontre à 29 points.

Harden lui exécute parfaitement son rôle de 6ème homme, sûrement titulaire dans la plupart des franchises de la ligue, son rôle au Thunder lui permet, comme Ginobili à l’époque où il sortait du banc d’avoir un rôle ouvert et décisif. Au niveau intérieur, en plus de Perkins, Ibaka se transforme en Mutumbo 2.0 en alignant les rebonds et surtout les contres. Une raquette Ibaka-Perkins va faire très mal et Nazr Mohamed en sortie de banc apportera sa pierre à l’édifice. A l’instar des Nuggets mais aussi des Bulls, le Thunder est une équipe alternant en expérience, fougue de la jeunesse et surtout talent, mais la où ils se rapprochent des Bulls c’est au niveau de la cohésion de l’équipe et surtout des ambitions car autant Oklahoma que Chicago peuvent prétendre au minimum à une finale de conférence.

‘ CHICAGO BULLS

Il va être difficile de ne pas parler des Bulls en cette fin de saison, tant la bande à Jooks ne fait que parler d’elle. D’une part, il est officiel de dire que Chicago est 1er de la conférence est, ce qui n’était pas arrivé depuis l’ère Jordan, d’autre part, Derrick Rose se rapproche petit à petit du trophée de MVP -malgré les critiques souvent justifiées mais limitées- qu’il tir trop au panier, pour finir que Michael Jordan leur a prédit un avenir radieux, à savoir que l’équipe n’allait pas attendre 7 ans pour avoir son premier titre ensemble. Cette équipe est belle, talentueuse, certes un peu fragile à l’intérieur où Noah et Boozer ont peu joué ensemble mais cette équipe a une âme et cela fait encore défaut au Heat notamment mais aussi aux Knicks. Avec 8 victoires de suite, la charge des taureaux peut difficilement être arrêtée à l’est, à part par Boston car il apparait qu’aujourd’hui Miami (encore trop indécis sauf sur exploit personnel de(s) membre(s) du Big 3), NY ou Orlando sont un cran au dessous. En ayant un état d’esprit de vainqueur, digne des Celtics ou des Lakers, Chicago ira loin car Chicago défend bien et c’est cela qui distingue un prétendant au titre d’une équipe de saison régulière.

L’équipe qui ne méritait pas ça :

‘ PHOENIX SUNS

La plupart du temps, lorsque l’on parle d’une équipe qui n’est pas bonne on citait les Knicks, or depuis 2 ans la franchise est sous les feux des projecteurs et a un bel avenir devant elle, on parlait aussi de New Jersey, or également avec le recrutement de Williams et l’ambition du propriétaire Prokhorov cette équipe est déjà en phase de reconstruction incarnée par la construction d’une nouvelle enceinte, pour finir on parlait des T’Wolves.. On en parle toujours d’ailleurs.

Néanmoins la où c’est plus inquiétant c’est lorsque l’on regarde le classement des Suns, 11ème à l’ouest. Cette franchise, impressionnante sous l’ère d’Antoni avec le Run & Gun de feu avec Nash, Amar’e, ‘Matrix’ Marion, voir Joe Johnson encore en progression, la franchise était le rêve de tout joueur et de tout spectateur. Des contre attaques de feu, des matches aux scores élevés, des joueurs charismatiques. Et justement, voila où réside le malaise, cette franchise est encore dans cet état d’esprit avec un effectif avec un superbe effectif. Steve Nash, Josh Childress, Vince Carter, Grant Hill, Aaron Brooks, Robin Lopez, Channing Frye, Mickael Pietrus, Jared Dudley, Marcin Gortat sont autant de joueurs qui ont tous prouvés à un moment où à un autre qu’ils avaient largement le niveau de jouer en playoffs. Voila donc où se situe le problème, c’est que cette franchise avec une ville si américaine, des fans aussi chauds que le climat d’Arizona vont voir les joueurs galoper pour rien.

Voila pourquoi les Nuggets ou New Jersey voir T’Wolves ont moins de soucis à se faire, c’est que ces équipes sont déjà en phase de reconstruction avec des joueurs prometteurs or, la moyenne d’âge des joueurs fait peur (Hill sur ses 39 ans, Nash 37 ans, Carter 34 ans) et amène un futur qui laisse songeur, tout comme la décision de laisser partir Goran Dragic, bien que Aaron Brooks soit un bon joueur, il représentait le digne remplaçant de Nash. Voila pourquoi il faudra que dès maintenant les dirigeants qui ont sous la main un coach talentueux usent des trades, tours de draft pour redonner le sourire à cette franchise. Implicitement cela veut dire que certains joueurs comme Pietrus, Carter serviraient de bonne monnaie d’échange pour repartir de l’avant.

La ville qui ne méritait pas ça :

‘ SACRAMENTO

Voila une triste nouvelle pour les fans de basket. L’époque des Kings est révolue. Malgré une franchise en reconstruction intéressante, notamment le duo voir futur trio Evans-Thornton- Cousins, les fans de l’ancienne Arco Arena sont en train de voir les derniers matches des Kings à Sacramento. La raison ‘ La salle devant être rénovée les frères Maloof propriétaires perdent patience des autorités de Sac Town et du maire, Kevin Johnson (ancien joueur NBA) et ont à quasi certitude opté pour Anaheim, ville de la banlieue de L.A et son Honda Center pour accueillir à long terme les Kings. La dessus, d’ailleurs ne les appelez plus les Kings mais les Royals, les maillots était déjà floqués. Quand l’on pense à l’époque des fabuleux Kings, des Bibby, Webber, Stojakovic, Christie, Divac, Polard ect l’on ne peut être que mélancolique et d’une certaine manière déçu du déroulement des choses.

L’action de l’année ‘

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA