NBA : Nos voeux pour 2011

by Julien | Posted on mardi, janvier 4th, 2011

Conférence Est

Boston Celtics : Que les blessures se tiennent éloignées du vestiaire de Boston est sans doute le meilleur v’ux à souhaiter aux Celtics. Les absences conjuguées de Garnett et Rondo auront coûté 3 défaites en six matchs à l’équipe de Doc Rivers. Une absence prolongée d’une de ses stars verrait irrémédiablement chuter Boston au classement.

Miami Heat : Que l’alchimie entre les trois stars continuent à progresser. Mise en doute en début de saison, l’association entre Wade, Bosh et James fait désormais peur à tout le monde. Avec 1 défaite sur les 18 dernières rencontres, le rouleau compresseur floridien ne fait plus rire personne.

Chicago Bulls : Que Joakim Noah revienne vite pour participer à la belle petite fête qui se prépare du côté de Chicago. Comme prévu l’arrivée de Carlos Boozer dans les rangs des Bulls a apporté un plus indéniable à l’équipe de Derrick Rose. Chicago est l’autre équipe en forme du moment à l’Est et le trio Rose-Boozer-Deng fait des merveilles. Ne manque plus que notre Jooks national et sa fougue légendaire pour les Bulls aient le profil type de l’épouvantail de la saison.

Orlando Magic : Que les récents transferts portent leurs fruits. Si Turkoglu semble avoir rapidement retrouvé ses habitudes sous le maillot du Magic on ne peut que déplorer le manque d’impact d’Arenas et Richardson, tous deux en deçà de leurs performances du début de saison. Les deux joueurs doivent et peuvent faire mieux. Pour l’ancien Wizard cela semble passer par un retour la « first unit ».

Atlanta Hawks : Que Joe Johnson retrouve ses sensations. Mais où sont passés Joe Johnson et son shoot ‘ Avec 17ppg et un pénible 39% d’adresse, le franchise player des Hawks est loin de son niveau d’antan. Résultat Atlanta stagne et semble bien loin de pouvoir se hisser dans le top 4 de la conférence Est. Le front Office aurait-il fait une erreur ‘

New York Knicks: Qu’Amare Stoudemire continue sur sa lancée. En signant à New York Stoudemire avait un but : refaire des Knicks une des équipes en vue de la NBA. La mission est loin d’être simple et ne se fera certainement pas en une saison mais force est de constater que l’ancien Sun fait tout ce qu’il faut pour remettre l’église au milieu du village. Si Carmelo Anthony veut à tout prix rejoindre la grosse pomme, il n’y est certainement pas étranger.

Indiana Pacers : Que les bonnes dispositions du début de saison ne s’évanouissent pas. Après avoir plutôt bien débuté la saison, les Pacers semblent marquer le pas. Tout comme ses leaders : Hibbert, Granger et Collison, l’équipe d’Indiana est coupable d’un mois de Décembre tendancieux. Il leur faudra pourtant tenir la distance si ils veulent retrouver des Play Off qui les fuient depuis maintenant trop longtemps.

Milwaukee Bucks : Que quelqu’un retrouve Michael Redd. Fut un temps où les Bucks abritaient l’une des meilleures gâchettes que la ligue est connue. Cet homme s’appelait Michael Redd et portait à lui seul les espoirs de Milwaukee. Malheureusement depuis 2008 l’homme n’a disputé que 51 rencontres sur 198 possibles. Triste fin’

Conférence Ouest

San Antonio Spurs : Que les Spurs continuent sur leur lancée. On aura beau dire que San Antonio est l’une des équipes les plus ennuyeuse à voir jouer, que Duncan à le charisme d’une huitre, que Tony Parker n’est pas aussi génial que Chris Paul ou que Manu Ginobilli fait trop de cinéma’ N’empêche que les Spurs dominent ce début de saison comme jamais et qu’il est jouissif de voir le vieux Pop’ prendre par surprise tout le gotha NBA qui avait déjà enterré les Spurs.

Dallas Mavericks : Que quelqu’un, autre que Mark Cuban, croit en leurs chances. Comme d’habitude les Mavs font un très bon début de saison et se place comme l’un des outsiders à l’Ouest. Malheureusement comme d’habitude personne ne voit les hommes de Nowitzki capables de bousculer les Lakers ou Spurs. Ah si Dallas n’avait pas laisser Dwayne Wade lui enlever son rêve.

Utah Jazz : Que Deron Williams n’est pas des envies d’ailleurs. Mine de rien le meneur des Jazz est sur sa meilleure saison de toute sa carrière. Avec 22ppg, 9apg et 3rpg, Williams prouve qu’il peut porter une équipe sur ses larges épaules. 3ème bilan de l’Ouest à égalité avec les Lakers, Utah reste un outsider crédible. Seulement, comme les Mavs, personne ne croit vraiment que les hommes de Jerry Sloan aient une chance de voir plus haut qu’une demi-finale de conférence. Et forcément à un moment Deron aura envie de gagner.

L.A Lakers : Que quelqu’un prévienne Ron Artest que la fête est finie. Si Pau Gasol et Lamar Odom répondent présents, si Kobe reste Kobe, si Shannon Brown est la bonne surprise de ce début de saison, un homme manque à l’appel. Ron Ron ! Décisif dans la course au titre la saison passée, Artest est aux abonnés absents (7ppg et 3rpg) et le ryhtme des champions en titre s’en fait sentir.

Oklahoma City Thunder : Qu’un big man crédible atterrisse à OKC. Le Thunder dispose d’un duo extraordinaire avec Durant et Westbrook, de lieutenants talentueux avec Green, Harden et Ibaka mais bon dieu que sa raquette est triste. Krstic et Collison représentent à eux deux 9 rebonds par matchs’ trop peu pour espérer se hisser parmi les meilleurs équipes à l’Ouest.

Denver Nuggets : Que Carmelo Anthony décide de rester. Impossible tant l’affaire semble entendue. Aujourd’hui Denver cherche la meilleure monnaie d’échange pour procéder à la traditionnelle reconstruction. New Jersey semble tenir la corde. Quand on voit le classement des Nets et quand on sait que ni Harris ni Lopez ne sera dans la transaction, il y a de quoi avoir le bourdon côté supporter.

New Orleans Hornet : Que les hommes de Chris Paul croient en leurs chances. Les Hornets ont une chance : avoir un meneur d’exception dans leurs rangs qui rend les autres meilleurs. Si NOLA est revenue dans le TOP 8 à l’Ouest s’est avant tout parce que son maitre à jouer est revenu. Tout comme à Utah avec Deron Williams, il y a pourtant fort à parier que les Hornets ont intérêt à gagner rapidement s’ils veulent maintenir l’espoir de voir Paul s’inscrire dans la durée dans cette ville qu’il aime tant.

Portland Trailblazers : Que Nate Mac Millan fasse du changement. Portland a été considéré comme l’une des équipes les plus prometteuses de la ligue. Brandon Roy s’affirmait comme une future star, Lamarcus Aldridge comme un nouveau Kevin Garnett et Greg Oden comme le prochain intérieur dominant de la NBA. Depuis toutes les ambitions ont été revu à la baisse et les blazers sont rentrés dans le rang. Un temps sur Amare Stoudemire, Steve Nash et bien d’autres joueurs confirmés, Portland hésite toujours à modifier un effectif qui ne parvient pasà s’imposer. Il faut oser casser le noyau pour apporter du sang neuf et de nouveaux espoirs.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA