Mohamed Hachad (Fos) : « On est ambitieux »

by Spirit | Posted on vendredi, octobre 8th, 2010

Large victoire contre Clermont Ferrand, le championnat commence bien…
Oui, on en avait besoin. On voulait bien débuter. C’est bien de gagner son premier match à domicile. On veut avoir une identité à la maison et faire savoir que cela ne sera pas facile de gagner chez nous. Je pense que le message est passé. On a bien joué collectivement. Défensivement, on a été présent que ce soit sur de l’individuelle comme sur de la zone. Tout le monde a amené quelque chose. On veut rester soudé et montrer notre état d’esprit. Mais même si on a battu Nanterre de 20 points, que l’on a gagné deux tournois en préparation et que l’on a battu Clermont ce week end, cela ne veut pas dire que l’on va jouer la montée (Sourire).

Tu fais une très belle prestation (18pts, 5rbs, 1pd, 3int). Tu sembles bien en forme ‘
Individuellement, j’ai fais un bon match mais grâce au collectif. Je n’ai pas forcé, j’ai été présent un peu dans tous les compartiments du jeu pour aider l’équipe à gagner. Pour un premier match, cela fait du bien, c’est très bon pour la confiance et pour la motivation.

Tu te sens mieux en Pro B qu’en Pro A ‘
C’est deux championnats différents. Je respecte la Pro B, car il y a beaucoup de talents individuels, cela courre plus, c’est un peu moins organisé, mais je ne veux pas comparer. La saison dernière a été difficile pour tout le club et pour moi aussi. J’ai eu beaucoup de mal à retrouver ma confiance entre mes différentes blessures. En plus, à chaque fois que je revenais, l’équipe était en difficulté. Des fois, il suffit d’un match pour se remettre en confiance. La saison dernière, je ne l’ai pas eu. Là, je commence par un bon match. C’est bien pour trouver ses repères, mais il faut répéter ses performances pour aller vers le haut.

Quel bilan tires-tu de tes deux saisons en Pro A avec Rouen ‘
Il faut relativiser et rester objectif. Ma première année a été plutôt une bonne saison. Je me suis senti bien, j’ai fait des choses positives par rapport à ce que l’on me demandait. On avait un bon groupe. On s’est fait plaisir, on s’est maintenu. On savait que l’on n’avait pas les moyens d’aller plus haut. La seconde année n’a pas été pareille du tout pour plusieurs raisons. Tout le monde a eu du mal. Il y a eu beaucoup de changements de joueurs, de mon côté les blessures s’enchaînaient. Je n’avais pas de confiance en moi même si j’étais sincère dans ce que j’essayais de faire. J’ai des regrets individuels, mais aussi collectifs.

Comment s’est passée ton intersaison ‘
Pendant longtemps, j’ai beaucoup voyagé (Canada, Etats-Unis, Suisse…), c’était des autres expériences humaines, comme à Rouen. J’ai gardé de bons contacts avec le club et Michel Veyronnet. A la fin de la saison, ils m’ont proposé de rester, mais j’avais en tête de partir à l’étranger, de voyager encore. Avec la nouvelle loi sur les Joueurs formés Localement, je me disais que j’allais changer de statut et j’ai préféré tenter à l’étranger. Michel Veyronnet m’a laissé beaucoup de temps pour réfléchir, mais je lui ai dis que s’il pouvait faire avancer son recrutement, qu’il le fasse. La France n’était pas ma priorité à ce moment là. J’ai eu des opportunités, comme l’Espagne, des pays du Golf comme le Koweit… Mais j’ai réfléchis et je me disais que jouez en France, c’est quand même très bien. Fos m’a contacté. Le groupe me semblait solide et intéressant humainement. Je me suis dis que si les propositions dans les pays du Golf sont encore là dans quelques années, je les prendrais (Il sourit). D’ici là, je veux essayer de faire de belles choses en Pro B.

Avec Karim Atamna, Zainoul Bah, et toi, vous êtes les nouveaux, comment se passe votre intégration ‘
Cela se passe très bien pour nous trois. L’ossature qui a été conservé nous a beaucoup aidé. Le coach aussi, en répartissant les rôles. C’est un bon groupe facile à coacher, je pense. Tout le monde est en confiance. On a bien été assimilé dans les systèmes de jeu et dans le groupe.

Avec Karim Atamna, vous formez un beau duo sur les ailes...
J’aime beaucoup Karim. Il a de grande qualité de shoot et des valeurs humaines que j’apprécie. C’est un joueur intelligent qui sait lire le jeu et ne se précipite pas. Je suis plus utilisé au poste 1 et 2. Karim est plus en 3. On peut être sur le terrain tous les deux en même temps, mais j’ai aidé aussi à la mène pendant la préparation puisque Zaïnoul s’était blessé. On s’entend bien.

On vous annonce comme une équipe surprise. Qu’en penses tu ‘
(Il rit) On peut être une équipe surprise. Mais notre objectif est clair et totalement atteignable. C’est le maintien. On n’a pas de pression. Mais Chut ! Il ne faut pas trop dire qu’on est une équipe surprise, sinon on ne surprendra plus personne (Il rit). On verra en fin de saison. On prendra ce qui arrive.

Penses tu que ton équipe puisse atteindre les play-offs ‘
On est ambitieux, mais réalistes. On est là pour travailler, trouver une identité. Si cela se passe bien, on regardera un peu plus loin, mais pour le moment, il faut gagner des matches. Les premiers matches peuvent aider pour la suite et lancer la saison, mais quoiqu’il arrive, il faut garder notre ambiance, et rester positif.

Samedi, vous jouez à Rouen, ça sera un match spécial pour toi ‘
J’aurai plaisir de retrouver tout le monde là bas, car j’y garde de très bons souvenirs. Je jouerai ce match avec grand plaisir, mais pour nous, il faudra être concentré. Rouen, comme Dijon est une grosse équipe de Pro B. C’est du costaud à tous les postes. Cependant, l’enjeu sera le même que nous à domicile. Rouen voudra gagner son premier match à domicile. La pression sera de leur côté. En tant que prétendant à la montée, ils ne peuvent pas se permettre de perdre à domicile contre une petite équipe comme nous. On va travailler toute la semaine pour se préparer et aborder le match avec sérénité.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA