Hep Taxiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!

by Spirit | Posted on jeudi, septembre 9th, 2010

Ce que nous avons pu constater depuis une dizaine de jours, c’est qu’au niveau vitesse, c’est du sans limite. Dès votre arrivée à l’aéroport, pour vous amener à votre hôtel, les plus de 160km/h sur autoroute sont quand même assez flippant. Le tout sans ceinture de sécurité cela va sans dire car il est impossible de les enclencher sur les banquettes arrières.

Autre point déroutant (C’est le cas de le dire), ce sont les différents chemins empruntés pour vous amener à la destination voulue. Istanbul, c’est comme dans l’empire romain : tous les chemins mènent à Rome… et là plus particulièrement à Zeytinburnu, le quartier où se trouvent les deux salles concernées par les championnats du monde : l’Abdi Ipkeçi et le Sinan Erden Dom. En dix jours, donc 10 voyages, seul deux taxis ont emprunté le même chemin. Mais bon, le principal étant d’arriver à bon port et ce pour le même prix.

Le plus folklorique, c’est qu’il arrive quelque fois que le taxi s’arrête pour prendre un pote au passage où passe voir son fils pour lui donner les clés de la maison qu’il avait oublié. Eh oui, pourquoi pas ! Des rencontres somme toute sympathiques surtout quand le pote en question a déjà passé quelques séjours en France. Ça popote ferme.

Autre anecdote, par excès de gentillesse, si vous demandez à un chauffeur s’il parle anglais et que la réponse est non, pas de problème : un petit coup de fil, tout en conduisant, à quelqu’un qui pourra discuter avec vous. Et oui, vous vous retrouvez au téléphone, sur le mobile du chauffeur de taxi à discuter en anglais de la route que vous empruntait !

Il y aussi tout type de chauffeur de taxi, vous vous en doutez bien, du chauffeur silencieux et concentré, au chauffeur ‘ dragueur qui, fenêtre ouverte, musique à fond (au départ de la musique turque et ensuite de la musique dance pour s’adapter à la clientèle), mate les filles dans le rétro, se retourne ou klaxonne pour que ce soit elles qui se retournent.

C’est d’ailleurs l’activité favorite de tous les chauffeurs de taxi turcs. Un coup de klaxon à chaque moment pour les piétons, les automobilistes, tout le monde ! Attention, j’arrive, TUT, TUT’ TUT, TUUUUT !!! A leur décharge, il faut dire aussi que les piétons traversent un peu ou et quand ils veulent et que le code de la route ici, c’est : Attention, je passe en premier.

Et pour finir, dernière anecdote sur la vitesse. Il est deux heures du mat’, l’heure de rentrer et vous voilà sur la quatre voies à plus de 120 km/h, comme d’hab. Vous vous retournez, et qu’est-ce qui apparaît derrière vous ‘ Un bus qui se rapproche ! Il tente même de vous doubler, ce qui ne plait bien sûr pas au chauffeur qui replace une accélération ! Une vraie course poursuite en directe. Quand on vous disait que prendre le taxi à Istanbul n’est pas de tout repos…

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA