Euroleague ‘ Tour préliminaire : Orléans OK, Le Mans KO

by Antoine Billat | Posted on vendredi, octobre 2nd, 2009

1er Tour – Match 2

Alba Berlin – Le Mans : 77-62

Marc Salyers l’avait pourtant déclaré sur le site de l’Euroleague « (Se qualifier pour l’Euroligue) signifie tout pour moi (…) et si ce n’est pas le cas, je sens que ce serait une saison décevante, quoi qu’il arrive ». Voilà des paroles lourdes de sens et pourtant, la star mancelle devra se faire une raison, son club ne participera pas à l’Euroleague cette saison.

La rencontre avait pourtant bien débuté pour les manceaux. Agressif et bien en jambe, le MSB prenait rapidement les devants pour mener 13-2. Mais comme chacun sait, avec le Mans, les trous d’air sont monnaie courante et ce match n’a pas échappé à la règle. Un cinglant 15-0 porté par Adam Chubb, une nouvelle fois omniprésent (12pts, 8rbds), a permis à l’Alba Berlin de virer en tête à la fin du 1er quart-temps. La suite fut un long calvaire pour les joueurs Sarthois. Batista (15pts, 3rbds), Salyers (15pts, 4rbds) et surtout Zach Wright (10pts, 6rbds, 3pds, 4int) ont eu beau se retrousser les manches, l’apport famélique du banc (4pts…mais où est passé le Antoine Diot de l’équipe de France) et la fébrilité dans la raquette ont plombé les derniers espoirs du club. Le sursaut d’orgueil initié par Dee Spencer (16pts, 4pds) dans le dernier quart ne fut qu’illusoire, cela faisait déjà bien longtemps que l’élimination était acquise.

La saison commence décidément très mal pour Le Mans. Après la défaite dans le match des champions, la non-qualification pour l’Euroleague. Mais finalement, en y réfléchissant, après tant de déboires les saisons précédentes dans cette compétition, ne vaut-il pas mieux pour les manceaux de faire une Eurocoupe réussie qu’un piteux 1er tour dans l’élite européenne ‘

Entente Orléanaise – Spirou Charleroi : 81-56

Dans un zénith comble (5000 personnes), l’entente Orléanaise a rempli son contrat en disposant du champion de Belgique sortant. Une victoire nette et sans bavure qui permet aux coéquipiers de Laurent Sciarra de poursuivre l’aventure et d’aller défier le Benetton Trévise pour décrocher une place dans le groupe B de l’Euroleague.

Ingrédient fondamental de leur système, la défense a encore été l’un des maitres mots des joueurs du Loiret ce vendredi. Limité à 56pts et n’obtenant que 12 fautes, le Spirou Charleroi a vécu un véritable calvaire offensif. Ajoutée à cette défense de fer une belle réussite au shoot (58%) et vous obtenez une équipe Orléanaise sereine et conquérante. A la fin du 1er quart-temps, les locaux avaient déjà pris une option sur le match (26-15), Ryvon Coville réalisant au passage une belle prestation (12pts dans le 1er quart, 17pts, 3rbds au final). Le reste du match fut du même acabit, géré de manière optimal par Cédric Banks (15pts, 3rbds) Justin Doellman (17pts, 3rbds) et consort qui remportèrent chacun des quart-temps suivants. Philipe Hervé s’est même permis de lancer ses jeunes pousses dans le grand bain Européen durant le 4ème quart-temps.

L’équipe surprise du dernier championnat (mais est-ce encore une surprise ‘) sera donc le seul représentant français au 2ème tour préliminaire, en espérant rejoindre par la suite Villeurbanne en Euroleague.

Maroussi – Aris Salonique : 89-60

En se qualifiant au dépend de l’Aris Salonique, Maroussi réalise la belle surprise de ce 1er tour. Pourtant loin d’être favoris sur le papier, les locaux ont donné une leçon de basket aux vieux briscards de l’Aris. 29 points d’écart…la note est salée. En 7 minutes, Maroussi avait déjà plié l’affaire (19-3) avant d’en remettre une couche en fin de rencontre (23-11 au 4ème quart). Billy Keys (18pts, 8rbds) et Michalis Pelekanos (18pts, 6int) ont été les deux grands bonhommes du club de la banlieue athénienne tandis qu’Hatzivrettas a surnagé dans l’équipe de Salonique.

Prochain challenge pour Maroussi, venir à bout de l’Albin Berlin et décrocher le précieux sésame pour l’Euroleague. Après la belle prestation de vendredi, tout espoir est permis.

Benetton Trévise – BK Ventspils : 88-76

Après une courte victoire en terre lettonne, le Benetton Trévise a terminé le travail en s’imposant de 12pts face au BK Ventspils.

Dès la 7ème minute les Trévisans ont pris les reines du match pour ne plus les quitter jusqu’au buzzer. Si Davor Kus continue d’être transparent, sa piètre prestation fut compensée par Daniel Hackett. Vif, rapide et adroit, le meneur Italien a mis à mal la défense Lettonne. Sans démériter, Ventspils a tout de même péché aux rebonds (39 contre 24), du en partie à un Aaron Pettway moins fringuant qu’au match aller (13pts, 8rbds).

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA