Dossier : Tous les transferts à la loupe

by srtb25 | Posted on samedi, février 26th, 2011

‘ PORTLAND/CHARLOTTE : Les Blazers font partie des gagnants de cette deadline avec l’arrivée de Gerald Wallace pour les départs de Sean Marks, D.Cunningham et Joël Przybilla vers les Bobcats. Cette arrivée dans l’Oregon est un signe que les Blazers restent actifs sur le marché et vont tenter de réaliser quelque chose en playoffs. Néanmoins cette arrivée a des conséquences, premièrement Wallace joue au même poste que Batum, ce qui devrait alléger le temps de jeu du français ou l’obliger à se repositionner en 4. De plus, se pose la question de l’avenir de Brandon Roy car avec un tel effectif, les Blazers ont peut être une idée derrière la tête car avec des joueurs comme Batum, Matthews et Fernandez en forme sur les ailes l’avenir de l’ex all star peut paraitre une énigme. Du côté Charlotte, ce départ n’est pratiquement pas comblé, Jordan expliquant par le biais d’une lettre aux fans que ce trade permettait de récupérer des tours de draft et ainsi penser l’avenir. Cunningham est le seul jeune qui pourrait entrevoir des possibilités. Sean Marks a 37 ans et comblera le banc, quant a Przybilla blessé, il a des chances de voir son contrat racheté et être libre de signer où il veut, notamment un retour vers Portland, ce qu’il envisage. Au final, les Bobcats paraissent les perdants de ce trade en voulant se focaliser sur l’avenir alors que Wallace est la seule star à rallier la Conférence Ouest.

‘ DENVER/NEW YORK : Le transfert tant attendu a eu lieu, le Mélodrame a eu son épilogue. Anthony a donc rallié les Knicks pour former avec le Stoud’ une paire de All Stars impressionnante. Avec lui, ce sont Billups, Shelden Williams, Renato Balkman et Anthony Carter qui le secondent. En sens inverse, les Nuggets reçoivent Gallinari, Chandler, Mozgov et Felton. Concernant les Knicks, ces arrivées et notamment celle d’Anthony sont importantes et ont pour but de faire passer un cap à cette équipe de New York et viser au delà d’une simple qualification en playoffs. De plus au niveau financier, l’arrivée de l’ancien joueur de Syracuse permet de faire une plus value énorme via la vente de maillots et la vente de billets. Additionnée à l’arrivée de Billups, l’ancien meneur de Detroit et donc Denver aura la tâche de poser le jeu et apporter sone expérience. La question qui se pose est se savoir si les Knicks n’ont pas éclaté leur effectif pour ce trade, car à l’inverse de Denver, New York a envoyé 4 joueurs qui avaient un impact direct sur le jeu pour en recevoir 2 (Anthony/Billups) qui auront cet impact à Big Apple, le reste des joueurs faisant plus équilibre dans la balance des transferts. Clairement les deux équipes paraissent gagnantes tant d’un côté Denver peut reconstruire sereinement son effectif et de l’autre New York avec Anthony et Billups peut viser les hautes marches des playoffs et viser 2012 pour signer une star pour avoir son Big Three.

‘ BOSTON/OKLAHOMA CITY: Les Celtics ont fait sensation car personne ne pouvait imaginer les voir chambouler un effectif si talentueux. Or la réalité est inverse et les conséquences peuvent être énormes. Les départs de Kendrik Perkins et Nate Robinson sont supplées par les arrivées de Nenad Krstic et Jeff Green. D’une part, c’est le départ de Perkins qui choque, drafté par les C’s, vainqueur du titre avec les C’s, ce joueur au sourire inexistant pouvait avec Pierce prétendre être une partie de l’âme de cette équipe. Son rôle notamment dans le titre de 2008 était non négligeable. Robinson, après son départ des Knicks, enfile le costume de Globe Trotter pour atterrir au Thunder. Coté Boston donc ces départs surprennent quand on voit les arrivées, Green est le seul réel intérêt de ce trade. Jeune, athlétique, talentueux il colle assez bien à la maison de Boston et fera office de relève avec Rondo une fois le Big Three à la retraite. Son compère Krstic lui n’apportera pas réellement un apport avec impact et malgré son jeu à l’européenne son rôle reste dans le flou. Côté Thunder, ces pertes importantes, notamment celle de Green, permettent de remplir une raquette souvent faible avec le jeu défensif de Perkins et former sur les lignes arrières un duo explosif Westbrook/Robinson. Au final il est à noter que ce transfert est avant tout côté Boston une économie car Perkins était en pleine négociation de son contrat et il demandait beaucoup pour un pivot ‘seulement’ axé sur la défense.

‘ PHOENIX/HOUSTON: Deux équipes qui, sont faire de bruits ont réalisé des transferts intéressants. En effet, en tradant Aaron Brooks aux Suns contre Goran Dragic, les Suns ont relancé leur syndrome du Run & Gun avec un joueur excellent attaquant mais peu inspiré en défense. Les Rockets eux reçoivent un joueur certes moins talentueux mais qui paraissait comme la relève parfaite de Nash à la mène. Ce genre de transfert quelque peu anodin montre côté Phoenix comme côté Houston qu’un nouveau axe meneur/pivot verra le jour : Brooks/Lopez ‘ Dragic/Thabeet.

‘ MEMPHIS/HOUSTON : Le géant Thabeet, véritable flop de la draft 2009 va tenter d’apprendre d’un autre géant, le chinois Ming le rôle de pivot. Dans cette idée, les Rockets ont envoyé leur excellent mais sous côté Shan Battier retrouver une équipe pour laquelle il a déjà joué : les Grizzlies. Côté Memphis donc, ce trade est sans réelle importance si ce n’est qu’il apporte (si tant est que Battier reste) un plus en défense. Or l’hypothèse d’un buy out n’est pas exclue et le joueur pourrait terminer aux Celtics notamment. Les Rockets ont peut être flairé la bonne affaire avec Hasheem Thabeet qui, s’il progresse sera un pivot difficile à jouer vu sa taille.

‘ ATLANTA/WASHINGTON : En course pour les playoffs et disposant d’un bel effectif, les Hawks gardent néanmoins leurs lacunes et ne paraissent pas réellement de taille face aux Celtics, Heat ou même Knicks et Magic. Dans cette idée de changer d’effectif sans réellement tout chambouler, Atlanta envoie Mike Bibby, Jordan Crawford et Mo Evans contre Kirk Hinrich et Hilton Amstrong. Ce trade, équilibré dans l’ensemble pour les Wizards s’avère limite pour les Hawks. En effet Hinrich même s’il reste un bon apport, joueur fiable et génial shooteur, n’a pas l’étoffe d’un meneur a proprement parlé et surtout il n’a pas le génie de la passe de Bibby. Quant à Amstrong il glanera quelques minutes dans la raquette dans avoir un apport réel. Côté Wiz’, ce trade est intéressant car il apporte de la profondeur de banc avec l’arrivée d’Evans et surtout il permet à Wall d’avoir son back up en la personne de Bibby ou pourquoi faire faire jouer les deux sur les lignes arrières. Au final ce trade permet aux Hawks d’obtenir un bon shooteur mais perdent une pièce essentielle dans l’essence du groupe et annoncent une triste fin de carrière pour Mike, un joueur qui a brillé notamment à Sacramento.

‘ CLEVELAND/LOS ANGELES : Ou le trade totalement inattendu. Baron Davis qui avait retrouvé toutes ses lettres de noblesse avec l’explosion de Griffin sous le maillot des Clippers part donc s’exiler dans la pire équipe de la ligue : les Cav’s. Les anciens finalistes NBA de 2007 (les choses changent vite en NBA) échangent eux Mo Williams et Jomario Moon. Ce trade qui a impressionné toute la NBA parait logique pour une seule personne : le propriétaire des Clippers. Détestant Davis avec son lourd contrat et ses statistiques totalement en berne (sauf depuis environ 2 mois) avait promis d’essayer de le trader. La chose est réussie qui plus est dans la pire équipe de la ligue. Les Clippers reçoivent eux le meneur Williams, ancien lieutenant de LeBron et bon shooteur, en plus de Moon, bon dunker et capable de coup de génie à 3pts. Ces deux arrivées concordent bien avec le style de la 2nde franchise de L.A et on imagine bien le trio Williams-Griffin-Gordon à l »uvre. De la même manière donc que Bibby aux Wizards, le départ de Davis apparait comme une triste fin de carrière pour un réel génie de la passe et du show qui paraissait prendre un sacré plaisir à L.A entre ses documentaires sur les gangs de la ville et ses passes pour Griffin (notamment une d’une toit ouvrant).

‘ UTAH/NEW JERSEY : Avec Baron Davis à Cleveland, c’est le trade le plus hallucinant de la semaine. Après avoir échoué dans la quête d’amener Anthony à NJ, les Nets se sont rabattus sur DeRon Williams qui n’était plus réellement en odeur de sainteté à Utah depuis la rixe ayant amené au départ de Jerry Sloan. Direction donc la banlieue de New York pour Williams en échange de Devin Harris et du rookie Derrick Favors. Dans ce trade, les Jazz paraissent les vainqueurs car, à l’instar des Nuggets ils rentrent dans une phase de transition où l’on peut supposer que l’époque Williams-Kirilinko-Okur-Millsap-Boozer est totalement révolue et donc les départs d’un ou des 3 restant sera une question de temps. Utah donc avec l’arrivée d’un bon meneur scoreur et passeur certes moins talentueux que Williams mais dans le même pédigrée et l’arrivée d’un rookie annoncé avec un fort potentiel annoncent une futur intéressant. Les Nets eux vident une partie de leur effectif pour un excellent meneur mais qui risque fortement de se sentir seul dans cette équipes des Nets, son duo avec Brook Lopez sera intriguant au retour de blessure de ce dernier. Néanmoins une telle arrivée ne peut qu’apporter un plus à cette équipe, qui, si elle construit autour de lui pourrait alors voir son avenir radieux alternant les bons choix de draft et les free agents de talent.

‘ CHARLOTTE/OKLAHOMA CITY : L’objectif, on l’a compris, est pour le Thunder d’obtenir une raquette imposante. Pour cela, Charlotte reçoit l’ancien shooteur des Raptors au contrat important : Mo Peterson et le pivot DJ White contre Nazr Mohammed qui part seconder Perkins dans la raquette des jeunes Thunders. Ce trade côté OKC permet de se débarrasser du contrat de Peterson et de récupérer un bon joueur, champion NBA avec les Spurs comme Perkins avec les Celtics. Charlotte dans son optique de regard vers l’avenir va essayer de concrétiser le rôle du jeune White est attendre la fin du contrat de Peterson.

‘ NEW ORLEANS/SACRAMENTO : De la même manière que les trades Phoenix/Houston ou Houston/Memphis, sans faire de bruits New Orleans s’est bien renforcé en enrôlant Carl Landry des Kings contre Marcus Thornton. Landry, excellent défendeur et attaquant intéressant apporte sa fougue dans une belle raquette aux côtés de David West et Emeka Okafor. Thornton quant à lui part aux Kings la ou il pourra prétendre à plus de temps de jeu. Joueur adroit et avec un bon potentiel il pourrait former un trio intéressant formé par Evans, Cousins et lui-même. New Orleans, avance donc sereinement en attendant les playoffs pour, pourquoi pas tenter de faire quelque chose.

‘ MINNESOTA/DENVER/NEW YORK : Dans le cadre du trade de Melo, les Knicks ont envoyé Anthony Randolph et Eddy Curry aux Wolves pour récupérer Corey Brewer, Kostas Koufos prenant la direction du Colorado. Il est à noter que c’est grâce à Minnesota que Melo a pu arriver à Denver. Le rôle des Wolves est clairement d’aider les Knicks, on peut y voir une réelle soumission même si l’intérêt porté à Randolph n’est pas illégitime. Concernant Eddy Curry son contrat arrive à échéance l’an prochain et le joueur pourra intéresser des équipes désireuses de remplir leur raquette.

‘ BOSTON/CLEVELAND : En plus de vider sa raquette, Boston vide son banc, au revoir Semih Erden et Luke Harangody direction les Cav’s pour recevoir’un 2nd tour de draft. Oui les Celtics viennent de perdre 2 joueurs pour rien et d’autant plus incompréhensible que le turc Erden avait fait des bonnes phases de jeu et s’insérait bien dans l’effectif. Ajouté à cela, les Celtics ont envoyé Marquis Daniels (out pour la saison) aux Kings contre également un tour de draft. Par ces arrivées, Cleveland ne change pas de jeu ni d’objectifs pour la saison, par contre ce sont ceux des Celtics qui risquent de diminuer.

Au final :
‘ Les KNICKS, THUNDERS, NUGGETS, BLAZERS, HORNETS, UTAH, NETS sont les grands gagnants de l’intersaison avec mention particulière aux deux équipes citées en premier.
‘ Les BOBCATS, TIMBERWOLVES, CELTICS, sont les grands perdants, si du côté de Charlotte l’on prétend regarder vers le futur, du côté des Celtics laisser les seules clés de la raquette au duo des O’Neal est risqué vu leurs blessures récurrentes.

‘ Les HAWKS, GRIZZLIES, SUNS, ROCKETS, CLIPPERS n’ont a priori peu affecté leurs effectifs (nuance pour les Hawks et Clipps) et devraient suivre une trajectoire linéaire.

Ce qu’il faut retenir : La Conférence Est est réellement en train de redevenir la place forte de la NBA, l’exode de stars avait déjà eu lieu, il s’intensifie avec les arrivées de DeRon Williams aux Nets et Carmelo Anthony aux Knicks. Gerald Wallace étant le seul All Star déménageant vers l’Ouest, aux Blazers.
Atlanta : Kirk Hinrich et Hilton Armstrong (Wizards) Mike Bibby, Jordan Crawford et Mo Evans (Wizards)
Boston : Jeff Green et Nenad Krstic (Thunder) Semih Erden et Luke Harangody (Cavs), Nate Robinson et Kendrik Perkins (Thunder) et Marquis Daniels (Kings)
Charlotte : Joel Przybilla, Dante Cunningham et Sean Marks (Blazers), Mo Peterson et DJ White (Thunder) Gerald Wallace (Blazers), Nazr Mohammed (Thunder)
Chicago : James Johnson (Raptors)
Cleveland : Baron Davis (Clippers), Semih Erden et Luke Harangody (Celtics) Mo Williams et Jamario Moon (Clippers)

Denver : Raymond Felton, Danilo Gallinari, Wilson Chandler et Timofey Mozgov (New York), de Kostas Koufos (Minnesota) Carmelo Anthony, Chauncey Billups, Shelden Williams, Anthony Carter, Renaldo Balkman (Knicks)

Golden State : Troy Murphy (Nets) Dan Gadzuric et Brandan Wright (Nets)
Houston : Hasheem Thabeet (Grizzlies) et Goran Dragic (Suns) Shane Battier (Grizzlies), Aaron Brooks (Suns)
L.A. Clippers : Mo Williams et Jamario Moon (Cavs) Baron Davis (Cavs)

Memphis : Shane Battier (Rockets) Hasheem Thabeet (Rockets)

Minnesota : Anthony Randolph et Eddy Curry (Knicks) Corey Brewer (Knicks), Kostas Koufos (Nuggets)
New Jersey : Deron Williams (Jazz), Dan Gadzuric et Brandan Wright (Warriors) Derrick Favors et Devin Harris (Jazz), Troy Murphy (Warriors)
New Orleans : Carl Landry (Kings) Marcus Thornton (Kings)

New York : Carmelo Anthony, Chauncey Billups, Shelden Williams, Anthony Carter, Renaldo Balkman (Denver) et Corey Brewer (Minnesota) Anthony Randolph et Eddy Curry (Wolves), Raymond Felton, Danilo Gallinari, Wilson Chandler et Timofey Mozgov (Nuggets)

OKC : Nate Robinson et Kendrik Perkins (Celtics), Nazr Mohammed (Bobcats) Jeff Green et Nenad Krstic (Celtics), Mo Peterson et DJ White (Bobcats)

Phoenix : Aaron Brooks (Rockets) Goran Dragic (Rockets)

Portland : Gerald Wallace (Bobcats) Joel Przybilla, Dante Cunningham et Sean Marks (Bobcats)
Sacramento : Marcus Thornton (Hornets), Marquis Daniels (Celtics) Carl Landry (Hornets)
Toronto : James Johnson (Bulls)
Utah : Derrick Favors et Devin Harris (Nets) Deron Williams (Nets)
Washington : Mike Bibby, Jordan Crawford et Mo Evans (Hawks) Kirk Hinrich et Hilton Armstrong (Hawks)

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA