Dossier NBA : Transferts – L’été sera chaud

by Julien | Posted on lundi, juin 29th, 2009

La Draft 2009 : stratégie quand tu nous tiens !

Sans surprise Blake Griffin a été choisi en première position du Draft. Rien de bien surprenant tant le bonhomme semble se destiner à une carrière de All Star. Les épaules d’un Karl Malone et la mobilité de Charles Barkley, Griffin va former avec Baron Davis et Eric Gordon un trio que l’on trépigne de voir en action. A Mike Dunleavy de la jouer fine et d’obtenir d’un de ses « big men » en trop une monnaie d’échange digne de ce nom. Le premier plomb qu’il serait intéressant de voir sauter serait Zach Randolph, pour la bonne et simple raison qu’il joue au même poste que le Rookie et qu’il va falloir dégager du temps de jeu au gamin pour qu’il s’aguerrisse aux joutes des raquettes pro. On ne saurait trop suggérer aux Clippers de s’inspirer de Washington et de se séparer du Power Foward contre deux trois remplaçants de luxe afin d’équilibrer un effectif qui manque d’expérience et de mental. Si Los Angeles se rate cette année il faudra alors sérieusement se poser la question du coaching staff… Ce n’est qu’une idée… en passant !

Le deuxième choix a vu les Grizzlies ne pas tenter le diable et faire le choix de la raison avec Hasheem Thabeet. La liane vient poser ses grands abattis aux côtés de Marc Gasol dans la raquette de Memphis. Un choix risqué, certes, mais qu’il fallait tenter. Sélectionner un meneur aurait coupé Mike Conley dans son élan. Rappelons que le meneur a terminé sa saison avec une moyenne de 15ppg et 6apg, une preuve de son talent qui a poussé le front office à lui laisser une dernière chance. Conley a la mène, Gay et Mayo sur les ailes, Gasol et Thabeet à l’intérieur. Le groupe est jeune mais diablement prometteur si tout le monde répond présent. Au rookie de prouver qu’il tient plus de Dikembe Mutombo que de Michael Olowkandi.

Stratégie identique à Oklahoma où James Harden vient ajouter sa classe à celles de Kevin Durant et Russel Westbrook. L’arrivée du gaucher devrait pousser Jeff Green vers un rôle de 6ème homme de luxe et donner une ligne arrière des plus séduisantes. OKC manquera toujours de taille à l’intérieur et l’arrivée de BJ Mullens et ses 215cm ne compensera pas ce manque. L’ancien joueur d’Ohio State est bien trop faible pour s’imposer dès maintenant face aux vieux routards de la ligue. Mullens sent le four à plein nez et sa petite année d’expérience au sein de l’université devrait pousser les dirigeants des Thunders à tenter un trade rapidement pour faire venir un intérieur digne de ce nom.

Sacramento a jugé bon de ne prendre ni Ricky Rubio, ni Stephen Curry ou Brandon Jennings … Flair ou management de looser, l’avenir nous le dira. Pas un meneur pur donc mais un arrière supplémentaire du nom de Tyreke Evans. L’ancien joueur de Memphis devra se faire une place entre Kevin Martin, Fransisco Garcia, Rashad McCants, Benoh Udrih, Sergio Rodrigez et Bobby Jackson … En bref s’il a du talent Tyreke devra rapidement le montrer pour se faire une place au soleil et peut-être former avec Martin une paire intéressante.

Viennent ensuite les Wolves de Minnesota qui ont surpris tout leur monde en laissant partir deux de leurs meilleurs joueurs à Washington contre le 5ème choix de la Draft. Nous reviendrons sur ce trade plus tard pour Washington, attardons nous d’abord sur cette opportunité pour Minnesota. Les Wolves qui sont en passe de devenir une des pires équipes de tous les temps tant le front office peine à construire un projet décent et à garder ses joueurs. Récapitulatif : Rashad Mc Cants, Randy Foy et Mike Miller, tous trois impliqués dans le projet de reconstruction de la franchise ne font désormais plus partie du groupe. A l’inverse, Shelden Williams, Bobby Brown, Oleksiy Pecherov, Etan Thomas et Darius Songaila sont invités à jouer sous le joli maillot des Wolves. Un rapide coup d’œil sur l’effectif nous amène à ces quelques réflexions : comment peut-on construire une équipe compétitive autour de 8 intérieurs et 6 meneurs ‘ Comment peut-on viser les Play Off quand on recrute ce qui se fait de pire en NBA ‘ Williams, Pecherov, Brian Cardinal, Jason Collins, Kevin Ollie font partie des quelques flèches qui composent l’effectif de la ville la plus excitante de la NBA (sic !). Comment peut-on, après un tel constat, reprocher à Ricky Rubio de ne pas vouloir évoluer sous le maillot de Minnesota ‘ La sélection de deux meneurs en 5 et 6ème position du Draft doit être du jamais vu et sent la stratégie à plein nez ! En tout cas si ce coup d’éclat n’est pas un plan, les dirigeants de l’ancienne franchise de Kevin Garnett feraient bien de faire tout comme ! Rubio ne mettra jamais les pieds à Minnesota et devrait rapidement faire l’objet d’un transfert vers une franchise plus prometteuse du type Houston ou New York. La dernière citée semble d’ailleurs la plus probable tant le meneur espagnol joue la partition à la D’Antoni. Enfin même si transfert il y a, faire du ménage il faudra !

Pour le reste, Golden State a plombé les plans de New York en sélectionnant Stephen Curry pourtant promis à la Grosse Pomme. Du coup d’Antoni s’est rabattu sur Jordan Hill, un des intérieurs les plus réputés de la Draft qui pourrait surprendre son monde dans les jours à venir. Le spectaculaire DeMar DeRozan et l’européen Brandon Jennings ferment la marche des dix premiers choix et débarquent respectivement à Toronto et Miwaukee. Le premier donnera l’occasion aux fans de Toronto de se souvenir de Vince Carter vu que DeRozan est fréquemment comparé au néo Magic. S’il en a le talent alors le Front Office aura de quoi persuader Chris Bosh de rester. Quand à Jennings il arrive dans une équipe qui vient de perdre un de ses meilleurs éléments et qui compte déjà deux meneurs … On imagine mal Milwaukee resté en l’état, la franchise va sûrement être très active cet été.

Premiers transferts : On commence par du lourd

Tout le monde le savait, les Wizards n’avaient pas besoin d’un rookie dans leur effectif mais plutôt de "role player" talentueux. C’est chose faite avec les arrivées conjuguées du précieux Mike Miller, qui prendra directement place aux côtés de Butler et Arenas dans le 5 majeur, et du jeune et prometteur Randy Foye en échange du 5ème choix de Draft. Foye monte en puissance et vient de terminer une très belle troisième saison avec 16ppg, 4apg et 3rpg. Il pourra à la fois , suppléer Miller à l’arrière ou Arenas à la mène, voire les remplacer en cas de blessures. Le coup est très joli et les Wizards peuvent décemment viser les 50 victoires la saison prochaine si tout ce petit monde se tient, pour une fois, éloigné de l’infirmerie.

Cleveland n’a pas digéré l’élimination en finale de conférence et entend bien maintenir sa position de leader à l’Est. Pour cela il faut de l’expérience et des joueurs capables d’apporter à la fois pendant la saison mais aussi, et surtout, pendant les Play Off. Lebron James ne pourra pas se démultiplier ad vitam æternam et aura besoin d’un ou deux joueurs habitués aux combats du mois de mai. Pour ce faire, Danny Ferry n’a pas recruté deux joueurs mais un qui en vaut deux ou, du moins, qui prend la place de deux joueurs ! Big Shaq Daddy débarque à Cleveland et s’installe dans sa 5ème franchise. Après la Louisiane (Université), la Floride, la Californie et l’Arizona, O’Neal poursuit son tour des Etats-Unis avec l’Ohio. Etrangement les Suns n’ont pas demandé Ilgauskas dans le transfert mais les contrats expirants de Pavlovic et Ben Wallace. Cleveland présente donc une des raquettes les plus lourdes de la NBA, 220kg de viande qui vont devoir cohabiter pour remporter le titre. O’Neal ne devrait pas être la seule recrue de l’été pour Cleveland, un meneur ou un shooting Guard pourrait signer prochainement.

Big Shaq quitte donc Phoenix seulement deux ans après son arrivée. Peu à peu, Steve Kerr arrive à faire de Phoenix une équipe lambda. D’une équipe spectaculaire et destinée au titre, l’ancien shooteur à trois points a réussi, en moins de deux saisons, à en faire une équipe promise aux vacances dès le mois d’avril. Exit D’Antoni, Marion, Bell, Diaw et maintenant O’Neal. A quand Nash et Stoudemire ‘ Ce dernier est d’ailleurs plus que jamais sur le siège éjectable et beaucoup d’équipes se mettent sur les rangs. Notamment Golden State où le choix de Stephen Curry a surpris tout son monde. Les Warriors comptent aujourd’hui 5 meneurs de jeu depuis le transfert de Jamaal Crawford à Atlanta contre Acie Law et Speedy Claxton. Don Nelson rassemble des forces pour peser dans la balance qui le conduira à la signature de Stoudemire. Mais rien n’est moins sûr… Amare pourrait tout aussi bien atterrir du côté de Miami ou Detroit. Golden State à l’instar des Wolves ou des Kings est une des nombreuses équipes sans véritables lignes directrices. Dommage pour Ronny !

Orlando vient de réussir un très joli coup en obtenant le transfert surprise de Vince Carter. Le natif de Floride rentre à la maison pour sûrement y terminer sa carrière et s’offrir une dernière chance de remporter le titre. L’arrivée du multiple All Star nous amène donc à penser que Hedo Turkoglu ne reviendra pas dans les rangs du Magic. Il se murmure que Joe Dumars rêve de l’associer à Carlos Boozer sous le jersey de Detroit. Vince Carter aux côtés de Dwight Howard , c’est l’assurance d’avoir une équipe ultra spectaculaire mais pas seulement. En ajoutant un slasher à son effectif, Van Gundy équilibre son équipe et laisse la ligne à 3 points à Rashard Lewis. Ne manque plus à Orlando qu’un intérieur pour soulager Superman et le Magic pourra repartir en quête du titre. Le départ de Courtney Lee est également un signe fort en faveur de Mike Pietrus dont la régularité en Play Off a persuadé le staff d’Orlando d’en faire son 6ème homme attitré !

Enfin, les Spurs, alors qu’on ne les attendait plus, ont réalisé le coup de maître de ce début d’inter saison. Pop’ se débarrasse de trois vétérans, à savoir Bruce Bowen, Fabricio Oberto et Kurt Thomas et recrute, au nez et à la barbe de la concurrence, Richard Jefferson. L’ancien Nets n’aura pourri qu’une seule saison à Milwaukee où il aura quand même disputé 82 rencontres avec une très belle moyenne de 20ppg et 5rpg. Jefferson à San Antonio c’est le coup de jeune qu’on attendait depuis des lustres. Les Spurs vont pouvoir aligner Parker, Jefferson, Ginobilli et Duncan sur le terrain … Back in business ! La Draft, spécialité maison, a ramené encore un petit frenchie dans le Texas avec Nando De Colo et, plus surprenant, Dejuan Blair. Le power Foward de Pittsburgh était pourtant attendu dans les 20 premiers choix. Oberto et Thomas aux Bucks, on espère tous que notre ami Ian Mahinmi saura saisir sa chance et s’imposer dans la raquette aux côtés de Tim Duncan. Deux français dans le cinq majeur d’une team NBA ce serait pas mal, non ‘

Voilà donc un début d’été très mouvementé qui devrait se poursuivre jusqu’au mois de novembre d’ici là Sheed, Stoudemire, Turkoglu, Boozer, Mc Grady, Monta Ellis, Nash, Prince, Hamilton et autres Chris Bosh auront peut-être changé de crèmerie… Les Lakers doivent respirer d’avoir remporté le titre cette saison !

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA