Dossier NBA: Quel avenir pour les Spurs’

by Romain M | Posted on vendredi, mai 1st, 2009

Très probable, car bien que se soit la 1ere fois depuis 2000 que les Spurs se retrouvent en vacance dès le 1er tour ( ndlr éliminé 3-1 par Phoenix ), on les a surtout trouvés bien incapables de dominer la série et de prendre l’avantage sur Dallas. La cause ‘ Une piètre performance collective et deux stars trop esseulées sur le terrain. Le basket se joue a 5 et malheureusement durant cette série, si TP ( 28,6 pts de moyenne dont deux pointes à 43 et 38 pts ) et Duncan ( 19,8 pts et 8 rbds malgré des douleurs dorsales ) ont bien répondu présent, ils n’ont pas été soutenu par leurs « lieutenants » que sont Finley, Bonner, ou Mason, pourtant tous décisifs durant la saison. La blessure de Ginobilli était certes un coup dur, seulement il fut absent la majorité de la saison et Popovich a su trouver les armes pour permettre aux Texans de rester a flots et d’accrocher la 3eme place de la conférence Ouest ainsi que le titre de champion de la Southwest division.

Le jeu des spurs souvent axé sur une force défensive aura finalement montré ses limites, parallèlement avec plusieurs joueurs désormais en fin de carrière et probablement inaptes aujourd’hui, à suivre le rythme imposé par la post-season. L’âge deviens alors le 1er facteur remettant en cause l’avenir des spurs : Bowen (38 ans), Finley (36), Oberto (34), Duncan (33) ou encore Ginobili (32) . Les Spurs voudraient néanmoins continuer avec ce groupe encore une saison minimum. D’après TP, il faut pourtant apporter de gros changements notamment dans le choix des role-player. Il est clair que si San Antonio veut espérer un meilleur sort la saison prochaine, cela passera par un remaniement au sein de l’équipe, et de même par un rajeunissement de l’effectif, trop souvent blessé cette saison et limité ( Duncan rarement à 100 % ). Le coaching n’a pas fait l’unanimité non plus, et à l’occasion de cette précoce élimination, tout le monde « trinque », c’est le cas même pour Popovich, bien qu’incontestable à l’instar d’un Jerry Sloan, ses décisions laissent parfois pantois, comme celle d’abandonner le 3eme match dès le milieu du 3eme quart-temps en sortant le 5 majeur du terrain. Une faiblesse qui ne ressemble pourtant pas au caractère des Texans de ces dernières saisons, eux qui nous ont plutôt habitué à un tempérament hargneux, autoritaire et sûr de leur force. Notre Frenchie l’a d’ailleurs bien souligné sur son site internet en déclarant qu’il trouvait « dommage que Pop ait décidé d’envoyer le cinq majeur sur le banc au bout de quelques minutes dans le 3e quart-temps ».

Toutefois, chacun sait que San Antonio a un réel don pour dénicher quelques perles rares et ce, même draftés au second tour (chose rare). Rappelons que notre TP a été drafté en 28eme position et qu’il est aujourd’hui l’un des tous meilleurs meneurs au monde, et Manu Ginobili, autre joueur non issu de la péninsule Nord Américaine, l’a été en 57 eme position !!!! Coïncidence  » Ou est-ce la force de ce club de parvenir à transformer des athlètes peu cotés, en véritables talents et all-stars  »’ De plus, grâce a une ambition attractive et un besoin de « renforcement », San Antonio pourrait attirer également quelques joueurs capable de faire la différence sur le long-terme, car Tony Parker ne pourra pas indéfiniment combler les carences offensives de ses coéquipiers’

Seul bonne nouvelle à l’issu de la saison des Spurs, la montée en puissance de notre Français qui s’affirme aujourd’hui comme un all-star incontestable, dépassant des joueurs comme Deron Williams dans la plupart des sondages, à tel point que son fidèle coéquipier et ami Duncan a annoncé qu’il méritait d’être dans le top 5 des MVP. Bel honneur pour lui qui ne démérite pas match après match, quelques carton à la clé ( le fameux 55 points face aux wolves ) et une moyenne de 22 pts et d’environ 7 passes décisives. Qui dit mieux à San Antonio  »’

Premiers horizons… Premières rumeurs… Il semblerait que les Spurs aient de l’intérêt pour un big man vétéran, tel Rasheed « The Sheed » Wallace, pour renforcer le jeu intérieur. On pense aussi que le managment des Spurs vise la continuité au lieu de la reconstruction immédiate, et ses envies là confirment l’hypothèse d’une pérennité d’un minimum d’une saison, pour ce club qui ne disposera pas de place sous le salary cap cet été.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA