Dossier NBA : La Draft redistribue les forces

by Julien | Posted on dimanche, mai 24th, 2009

First Pick : L.A Clippers

Avec 19 victoires pour 63 défaites, c’est peu dire que les coéquipiers de Baron Davis ont échoué cette saison. Mike Dunleavy possédait, à l’orée de la saison, un effectif largement capable d’accrocher les Play Off. Las, le technicien a éprouvé les pires difficultés à remporter des matchs durant toute l’année. C’est un secret de polichinelle : je doute véritablement des capacités de cet entraîneur à tirer le meilleur de son groupe. M’enfin comme dirait l’autre … les chats retombent toujours sur leurs pattes et les Clippers aussi à priori car, en remportant le premier choix, les voisins des Lakers ont une véritable opportunité de construire une équipe compétitive rapidement. Dunleavy possède assez de bons joueurs pour équilibrer un groupe qui, pour l’instant, ne l’est pas. Rubio ou Griffin ‘ Un meneur ou un ailier fort ‘ Baron Davis ou Zach Randolph ‘ Dans quel secteur Los Angeles va-t-il se renforcer et qui devra partir pour laisser de la place à un prospect. Dans l’immédiat on opterait volontiers pour Randolph qui, malgré une bonne saison, reste avec Kaman (qui est tout de même plus proche du poste 5) la monnaie d’échange la plus crédible. Se débarrasser de quelques intérieurs serait judicieux, d’autant que le gars Griffin semble de l’or en barre. Baron Davis, décevant tout au long de l’année, mérite une seconde chance. L’ancien Warrior est quand même plus stable dans sa tête que l’ancien Knick et pourrait à merveille encadrer les jeunes pousses avec Camby. Davis et Gordon en backcourt, Thornton sur l’aile, Griffin et Camby (ou Kaman) dans la peinture … Quelle équipe ! Selon les analystes Blake Griffin est un mix de Karl Malone et Antonio McDyess post blessures, autant dire que les Clippers doivent avoir une bonne étoile dans le ciel pollué de Los Angeles.

2nd Pick : Memphis Grizzlies

Là aussi, on va finir par croire que les dieux du basket sont généreux. 4ème en 2007, 3ème la saison passée, les coéquipiers de Rudy Gay montent encore d’un cran et récupèrent le 2nd choix de la Draft. Certaines franchises doivent avoir les dents qui grincent. Avec 24 victoires et 58 défaites, les Grizzlies n’ont pas fait beaucoup mieux que l’année précédente. Porté par le duo Gay-Mayo, Memphis devrait se spécialiser dans l’accueil de joueurs espagnols. Après avoir connu ses plus belles heures grâce à Pau Gasol, les protégés de Lionel Hollins ont confié cette année la raquette au cadet des Gasol, Marc. Avec succès d’ailleurs, car l’intérieur est une des bonnes surprises de la saison côté rookie. Avec la grosse cote Clips/Griffin, Memphis devrait jeter son dévolu sur un nouvel hispanique : la petite merveille Ricky Rubio. Le tout jeune meneur de la sélection espagnole devrait, selon toute vraisemblance, pousser Mike Conley sur le banc. Ricky Rubio reste toutefois une interrogation comme la plupart des meneurs rompus aux joutes européennes. Sarunas Jasikevicius ou encore Sacha Djordjevi’ (pour les plus anciens) considérés comme de véritables génies sur le vieux continent se sont cassés les dents en NBA. A tout juste 18 ans, Rubio rejoint la grande ligue beaucoup plus tôt ce qui devrait lui éviter un parcours semblable à celui de ses ainés. Ricky sera-t-il proche de Steve Nash ou de Jason Williams ‘ Fantasque manieur de ballon, il ne possède pas encore l’adresse du meneur des Suns mais un sens de la passe indéniable. Pour jouer aux côtés de Rudy Gay et OJ Mayo c’est plutôt préférable. Ricky Rubio aux Grizzlies : une évidence. A moins que le front office préfère renforcer sa raquette et laisse Conley justifier son rang. Dans ce cas, la liane Hasheem Thabeet devrait atterrir dans le Tenesse et partager la peinture avec Gasol.

3ème Pick : Oklahoma City Thunder

OKC, anciennement Seattle, a du mal à relever la tête depuis les départs conjugués de Rashard Lewis et Ray Allen. Si la Draft a bien renforcé la franchise son rendement est encore douteux, d’où les 23 petites victoires pour 59 défaites de la saison passée. Pourtant l’heure est à l’espoir du côté Thunder. Kevin Durant est un potentiel All Star, progressant chaque année de manière remarquable, Russel Westbrook « un all around player » comme on en fait peu et Jeff Green un lieutenant utile. Manque à ce noyau de potentiel un intérieur digne de ce nom ! Contrairement à d’autres, OKC n’a pas dans son effectif des joueurs susceptibles d’intéresser d’autres franchises pour un potentiel trade. La vraie fausse arrivée de Tyson Chandler la saison passée a confirmé que les Thunders cherchaient un interieur à vocation défensive capable de libérer des espaces pour les shooteurs. A ce titre, et si les Grizzlies leur en laisse l’opportunité, le choix du front office d’Oklahoma se portera sans aucun doute sur Hasheem Thabeet. Pas forcément un foudre de guerre en attaque, le garçon a l’avantage de présenter des centimètres sous la toise. Un pivot comme on en fait plus en NBA et ce depuis un long moment. Alors quand le joueur en question a en plus le bon goût d’être redoutable en défense, les yeux bienveillants des scouts NBA ont vite fait d’en faire un des joueurs à ne pas manquer. Seul concurrence possible pour Thabeet : Jordan Hill, mais avec ses 2.08 l’ancien joueur d’Arizona est le profil type des intérieurs d’aujourd’hui comme Chris Bosh, Amare Stoudmire ou Tim Duncan, le talent en moins… enfin pour l’instant. Les Thunders prennent de toute manière un risque en choisissant Thabbeet. Le pivot sera soit un flop soit un top. Oseront-ils ‘

4ème Pick : Sacramento Kings

On a beau avoir des patrons qui sont des pointures à Las Vegas ce n’est pas pour autant qu’on maîtrise la Lotterie. Les frères Maloof doivent en savoir quelque chose puisque, avec 25% de chances d’obtenir le first pick, chuter à la quatrième place est une véritable déception. Alors qu’on tablait sur l’arrivée de Blake Griffin ou Ricky Rubio pour redonner du clinquant à la franchise Californienne c’est bien Jordan Hill, James Harden ou Brandon Jennings que l’on risque de voir venir grossir les rangs de Sacramento. Attention, ces trois joueurs restent de forts beaux spécimens et les Kings auraient tort de faire la fine bouche. Regardons donc la formation de Sacramento à l’heure actuelle : un franchise player au poste de shooting guard, deux vrais potentiels dans la raquette et un meneur qui peine à s’imposer. Qu’on se le dise à part Kevin Martin, aucun joueur des Kings ne semble irremplaçable, ce qui devrait d’ailleurs rendre le choix cornélien. A première vue, c’est bien d’un meneur dont ont besoin les Kings mais Brandon Jennings présente un parcours des plus atypiques. Une année en Europe à jouer de l’Euroleague plutôt que d’apprendre le métier en NCAA. Les américains aiment leur système scolaire et redoutent ceux qui pensent pouvoir passer outre. Le meneur semble tout de même être un sacré joueur et ne pas le sélectionner peut-être risqué tant Beno Udrih ne confirme pas les bonnes dispositions de sa première saison sous le soleil californien. Reste Harden ou Hill. Avec Kevin Martin à la baguette, il serait surprenant de voir James Harden faire son arrivée sous le maillot noir à moins que le nouvel entraîneur décide d’aligner ces deux soyeux shooteurs ensemble. Quand à Jordan Hill, la présence de Spencer Hawes et Jason Thompson laisse envisager que l’un de ces trois joueurs serait de trop. Alors meneur, ailier ou intérieur ‘ Le casse tête est lancé à Sactown !

5ème Pick : Washington Wizards

Un peu comme Sacramento, Wahington aurait sans doute préféré atterrir un peu plus haut dans le recrutement. Auteur d’une saison détestable (19v et 63d) les Wizards ont pourtant l’occasion de vraiment bien se relancer avec cette Draft. Malheureusement pour eux, ils devront choisir après quatre autres franchises, ce qui laisse moins de marge de manœuvre. Le luxe de cette équipe est qu’elle possède déjà pratiquement un All Star sur chaque ligne. Arenas à la mène, Butler sur l’aile et Jamison à l’intérieur, il ne reste alors que le poste de shooting guard et celui de pivot à prendre pour devenir un outsider au titre dès la saison prochaine. Encore une fois l’équipe de la capitale sera tributaire des choix des quatre premiers. Si l’on peut décemment penser que ni Griffin ni Rubio ne sera encore disponible au moment de choisir, toutes les autres possibilités sont envisageables. Même celles d’un trade immédiat du choix de Draft vers une autre franchise. Les Wizards pourraient faire le choix de gonfler leur banc en envoyant leur choix contre quelques remplaçants de luxe. Allez si l’on se fie à la moyenne des Mock Draft, ce devrait être James Harden qui sera choisi par l’ancienne équipe de Michael Jordan. De là à dire qu’il évoluera un jour sous le même maillot que Gilbert Arenas, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas !

D’autres joueurs, non cités, pourraient créer la surprise et s’inviter dans le top 5. Tyreke Evans, Stephen Curry ou Demar DeRozan sont aussi suivi de très près. Reste maintenant à tout ce beau petit monde à confirmer leur potentiel lors des incontournables « Work Out ». Vivement le 25 juin !

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA