Dossier NBA: Kobe et Jordan sont ils comparables ‘

by Yoann Delatre | Posted on samedi, juin 7th, 2008

Kobe, le nouveau héros de L.A.

En me promenant dans un centre commercial de Californie, à 1 heure de Los Angeles environ, une dame visiblement peu sportive, la cinquantaine, m’arrête : « Eh mais c’est l’ancien jersey des Lakers que vous portez là ‘ » Je réponds un peu surpris « Oui, pourquoi ‘ » D’un ton plus qu’enthousiaste elle reprend « Because we are back, baby! » et jubile “Oh yeah ! Kobe is my man, he makes dreams happen !!” . Simple anecdote mais force est de constater qu’en ces derniers jours de printemps le récent MVP est devenu un véritable héros dans la cité des anges. « C’est un peu notre Jordan à nous » me disent certains. Il est vrai qu’en observant ses statistiques en playoffs, son gabarit et le nombre de fans scandant « MVP » à chaque fois qu’il est sur la ligne des lancers-francs, on peut se dire que ce Bryant à des « airs de Jordan ». Même son numéro 24 s’en rapproche désormais, lançait « si il réussit à être MVP des finales et champion avec les Lakers et qu’il ramène une médaille d’or de Pékin, alors il égalera le seul homme à avoir réussi cet exploit dans la même année : Michael Jordan ! » déclarait Doug Collins, commentateur sur TNT.« Egaler » le terme est peut être un peu fort mais, après tout Kobe l’est. Peut on cependant comparer le maître à l’un de ses plus grands fan ‘

Afin d’être le plus objectif possible, il convenait de ne pas considérer le palmarès de ces deux joueurs. L’un a d’ores et déjà terminé sa carrière et l’autre pourrait prochainement ajouter quelques lignes à son curriculum vitae ; voire plus ces prochaines saisons. De ce fait, seules les caractéristiques principales qui ont bâtit la légende MJ ont été prises en compte.

Un jeu spectaculaire et aérien

Combien de fois ai-je pu regarder les cassettes de Monsieur « AIR » Jordan ‘ Probablement trop souvent puisque qu’aujourd’hui, à mon grand regret, les bandes sont tellement abimées qu’il m’est désormais impossible de les lire. Dommage, car les prouesses artistiques et aériennes du numéro 23, difficile de s’en lasser. Encore aujourd’hui d’ailleurs Georges Eddy parle de « moves jordanesque ». Kobe Bryant pour sa part est lui aussi très spectaculaire. Ayant tous les deux gagné le Slam Dunk Contest, on se rappelle néanmoins plus des victoires du joueur des Bulls que de celui des Lakers. En match cependant, on ne peut pas dire que Kobe n’est pas le sens du spectacle. Lors des dernières finales de conférence, Kobe nous a montré qu’il demeurait l’un des tous meilleurs dunkers de la Ligue. Les derniers Top Ten mis en ligne sur le site NBA.com témoignent d’ailleurs que sur ce point les deux arrières ont cette caractéristique commune : un goût prononcé pour les highlights.

Une domination reconnue par tous

Sur ce point, difficile de faire mieux que Jordan : joueurs, coachs, fans et journalistes étaient d’accord sur ce sujet : MJ était le meilleur joueur de la Ligue. Ses adversaires, excepté peut être John Starks, s’accordaient tous à l’appeler Le maître. Même malade, ils le redoutaient. Pour Kobe Bryant, c’est un peu différent. Beaucoup reconnaissent son talent mais celui-ci n’est pas incontesté. Preuve en est, encore cette année le suspens pour l’attribution du titre de MVP était total. Aussi, Kobe à son nombre de détracteurs : « trop personnel » ou « surcoté » disent certains ; des adjectifs qu’on n’entendait pas à propos de la star des Bulls. Sur ce point, Mambo à encore des choses à prouver pour être comparable. Comme beaucoup disent « c ’est pas encore « Jojo » quand même… »

Présent dans le money time !

Bryon Russel vous connaissez ‘ Probablement. Et pourquoi le connaissez vous ‘ Imaginez Jordan a même réussit à rendre ses adversaires (victimes) célèbres…ce sang froid pour inscrire le panier décisif, Jordan l’avait dès ses années universitaires. Comme il le dit dans sa publicité : Peut être croyez vous que tous mes tirs étaient décisifs » …oui, on le croît ; ou du moins un certain nombre. Bryant lui non plus ne fuit pas ses responsabilités en fin de match. Il y a moins d’une semaine il prenait feu dans le quatrième quart temps réduisant l’un des meilleurs défenseur de la ligue à un simple spectateur. Reggie Miller comparait d’ailleurs dernièrement les attitudes des deux stars après avoir inscrit le panier de la victoire. Poing serré, pour le coup Kobe s’inspire vraiment du maître. Il copie ‘ Peut être mais pouvoir copier, encore faut il les mettre ces paniers.

Un charisme et une véritable machine commerciale

Collectors, toutes les chaussures Jordan le deviennent. Même les paquets de céréales Wheetos suivent la même tendance. A la retraite, Jordan continue de faire de la pub pour les slips « Hanes ». Après tout, vendre des sous vêtements n’est pas si compliqué, même le père de Joakim le fait. Mais faire un film avec les stars des dessins animés, ça n’est pas donné à tout le monde…A ce niveau, Jordan est dans une autre galaxie. Kobe lui a du mal à faire vendre. Lâché par les sponsors après son histoire d’adultère, Kobe peine à séduire les clients. Les ventes de ses dernières chaussures commencent un peu à décoller mais on est encore loin des « Airs Jordan ». A Los Angeles, son jersey est sans aucun doute le plus populaire tout sport confondu. La différence avec Jordan est peut être que celui-ci ne faisait pas vendre que des maillots.

Bref, même si il existe quelques ressemblances au niveau du style de jeu de ses deux joueurs, il apparaît difficile, pour l’instant, de comparer Bryant à la légende. Kobe pourrait néanmoins continuer à écrire la sienne ces prochaines semaines, en « bryant » lors de ces NBA Finals…

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA