Dossier NBA: Et pourquoi pas Détroit ‘

by Yoann Delatre | Posted on vendredi, février 29th, 2008

Discrets mais efficaces

Ces dernières semaines, supporters et médias ne portaient leurs intérêts que sur les nouveaux renforts des équipes prétendantes au titre. Il est vrai que cela faisait un certain temps que nous n’avions pas assisté à une telle frénésie sur le marché des transferts : Kidd, Oneal, Marion, Gasol etc…bref toute une pléiade de stars est venue renforcée des équipes déjà très complètes. Dans l’ombre de cette incroyable spéculation, Détroit n’a pour sa part qu’opéré à de petits ajustements. L’idée de Joe Dumars était simplement de renforcer le banc de Detroit. Mais, même sans avoir recruté un joueur de renom, les Pistons apparaissent cette année encore comme des candidats sérieux pour le titre. Détroit affiche tout simplement le deuxième bilan de toute la NBA (42 victoires – 16 défaites) et, peut être mieux encore, ces Pistons affichent la meilleure défense de toute la Ligue. Explicites, ces deux arguments sont également de véritables gages de sécurité pour la suite de la saison car comme beaucoup de spécialistes le disent : « en playoffs ce sont les défenses qui font gagner les matchs ! ».

Un effectif très solide et très expérimenté

Aussi, outre ce constat simple, d’autres facteurs peuvent laisser Détroit présager à un bel avenir. Seule équipe de la NBA à avoir présenté trois joueurs lors du dernier All Star Game, Détroit regorge de talents. Disposant d’un cinq majeur très équilibré et d’un banc désormais très compétitif, cet effectif est incontestablement l’un des plus complets et des plus équilibrés de la Ligue. Ne voulant changer une équipe qui gagne, Joe Dumars a donc construit cette équipe autour d’une base solide qui peut aujourd’hui se vanter d’une belle expérience des matchs à enjeux. Expérimentés, les joueurs des Pistons ont également acquis, au fur et à mesure du temps, des automatismes qui pourraient faire la différence lors des fins de matchs serrés.

Billups : leader d’une équipe difficile à scooter

Pouvant jouer tous les styles de basket, l’équipe résidente du palace d’Auburn Hills, apparaît comme une équipe difficile à «scooter ». Capable de scorer à l’intérieur et à l’extérieur, chaque membre du cinq majeur peut, d’un match à l’autre, facilement prendre la relève au scoring. A l’aise sur attaque placée comme contre-attaque, les Pistons ont d’ailleurs lors de leur dernier affrontement, inscrit trois fois plus de points que les Suns sur jeu rapide, piégeant Phoenix à son propre jeu. Véritable leader de cette équipe, Chauncey Billups est également un atout qui comptera énormément pendant les playoffs. Quant l’on connaît les qualités de stratège et de sang froid de ce meneur de jeu, on peut effectivement penser qu’à l’Est, Monsieur « fourth quarter » n’a plus d’égal. A la tête d’une véritable machine de guerre, Billups a également une force rare : la culture de la gagne qu’il a su transmettre au reste de l’équipe. Enfin nul ne doute que Detroit accèdera facilement aux playoffs mais, contrairement aux équipes de l’Ouest, les Pistons devront moins lutter pour arriver à ce stade. Ainsi, assuré de finir dans les deux premières équipes de sa conférence, Flip Saunders pourra ménager son équipe en effectuant plus de rotations car le facteur fatigue sera également une clé de succès.

Bref, « Motor City » a beaucoup d’arguments à faire valoir pour être considérée comme une grosse cylindrée de la Ligue. En attendant, il ne fait aucun doute que Détroit mettra les pleins gazes jusqu’au titre !!

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA