Dossier NBA : Durant s’impose

by Julien | Posted on mardi, mars 3rd, 2009

Des débuts prometteurs

Lors de son unique saison universitaire, Kevin Durant a, sous le maillot des Texas Longhorns, fait des merveilles. Avec près de 26ppg et 11rpg, le longiligne ailier est devenu une légende de sa fac. Durant a réussi 20 double-doubles et a marqué plus de 30 points dans 11 rencontres ce qui reste le record de la conférence Big 12. Sa décision de rejoindre la NBA n’a donc surpris personne à l’heure où, malheureusement, trop peu d’universitaires ne finissent leur cursus et leur formation de sportif de haut niveau. Le risque pour Kevin Durant était bien réel ! Doté d’un physique de « cure dent » et d’une seule année de basket de haut niveau, donc, le joueur aurait pu rejoindre la longue liste des espoirs déchus.

Quoi qu’il en soit, sa « lutte » avec Greg Oden fait le tour des chaines de sports américaines. Même si le pivot reste le favori des sondages, le jeune joueur, originaire de Washington, met le doute dans les esprits des GM en réussissant des « Work Out » éblouissants. La rumeur enfle et beaucoup prédisent que Durant pourrait bien souffler la première place à son rival. La loterie a décidé que Portland choisirait en premier et que, feu Seattle aurait la chance de récupérer le second choix. La vapeur s’inverse, les Trailblazers possèdent déjà, en la personne de Brandon Roy, un poste 2 capable de porter l’équipe. Son association avec Oden parait donc inéluctable. C’est donc aux Sonics que Kevin Durant va faire ses premiers pas de basketteur pro. Toute l’attention se portant sur le first pick, le néo-pro peut commencer les trainings camps et la pré-saison tranquillement. Et les résultats sont déjà très prometteurs …

Comme si l’histoire avait déjà choisi son camp, le pauvre Greg Oden se blesse et condamne la saison qui devait être celle de sa consécration. Le champ est donc libre pour Kevin Durant mais contrairement au pivot, le joueur n’a pas la chance d’intégrer une équipe de haut de tableau. Au contraire, c’est dans une équipe qui se cherche et dans une franchise qui négocie déjà son départ vers une autre ville que Durant va évoluer. Avec 20 victoires seulement sur la saison, les Sonics ne doivent leur avant dernière place qu’à une piteuse saison du Heat de Miami. Kevin Durant, contrairement à son équipe, réussit sa saison et s’impose directement comme le chef de file de la génération 2007-2008. 20ppg, 4rpg et 2apg, des stats largement suffisantes pour être nommé « rookie of the year ». Première saison prometteuse mais pas parfaite non plus car, si l’on peut invoquer la difficulté pour un rookie d’afficher un niveau proche des grands dès sa première saison, l’ailier des Sonics n’a pas convaincu dans tous les domaines. Certes, Kevin inscrit 20ppg mais son pourcentage de réussite (43%), notamment à 3pts (28%), est souvent irrégulier. Durant prend près de 20 shoots par match faute de coéquipiers capables de l’aider. Son implication dans le reste du jeu laisse aussi à désirer : 4 rebonds et 2 passes, c’est trop peu pour un joueur qui prenait près de 11 rebonds par match en NCAA. Durant a encore une marge de progression énorme et il se sait désormais surveillé de près.

La montée en puissance

A l’orée de la saison 2008-2009, Kevin Durant n’est plus un Sonic de Seattle mais un Thunder d’Oklahoma City. Il n’est plus tout à fait seul : Jeff Green a prouvé qu’il pouvait l’épauler dans sa quête de victoire et la franchise d’OKC a eu le flair de piocher Russel Westbrook dans la dernière Draft. A eux trois, ils peuvent former un des backcourts les plus prometteurs de la ligue. Durant, sur la lancée de sa saison 2007-08, commence la nouvelle saison comme il avait terminé la précédente. Mais d’emblée, on s’aperçoit que le bonhomme a bossé pendant son été et notamment son shoot derrière la ligne à 6.25m. De 28% il passe à 48% sur le mois de novembre (16 matchs) et ajoute, par la même occasion, une nouvelle corde à son arc.

Le joueur ne se contente pas de cette petite satisfaction et va progressivement monter en puissance au fil des rencontres. Les chiffres parlent pour lui : 23ppg, 4rpg et 2apg en novembre ; 25ppg, 8rpg et 3apg en décembre ; 28ppg, 9rpg et 4apg en janvier et 33ppg, 7rpg et 4apg en février. Si ça c’est pas de la progression … Au cours de la saison, Durant inscrit même quelques gros cartons : 37pts contre Indiana, 41pts contre les Warriors, 46 contre les Clippers, 39pts contre Sacramento et surtout 46 points au Rookie Game. Le bal des débutants a, semble-t-il, marqué comme un tournant dans la saison de Durant. Déjà auteur de 47 points le 17 février contre les Hornets, le joueur réédite la performance le lendemain face à ces congénères. Grâce à ce coup d’éclat, Durant enfonce encore un peu plus le clou et prouve qu’il est bien de la race des plus grands.

Cette saison Kevin Durant a réussi à muscler son jeu pour épaissir son apport. Déjà auteur de 13 double-doubles (dont un extraordinaire 46pts et 15rbds contre les Clippers), le numéro 35 des Thunders surfe sur un mois de février carrément stratosphérique : 33ppg, 7rpg, 4apg et une adresse à faire pâlir les coachs adverses. Jugez par vous-même, 53% à 2pts ; 51% à 3pts et 87% aux lancers-francs. Certes la saison n’est pas terminée et Oklahoma est partie sur les mêmes bases que la saison dernière mais avec des performances comme celles-ci nul doute que les fans des Thunders ne peuvent que se réjouir.

Kevin Durant est donc LE joueur que l’on attendait. Aujourd’hui, Greg Oden ne fait plus les titres des unes et galère avec des blessures qui freine une progression qu’on espère aussi prometteuse que celle de son second de l’époque. Le seul souhait que l’on peut émettre pour Durant est celui d’un renfort de poids pour les saisons à venir. Avec si peu de victoires, il y a peu de chances qu’un joueur d’expérience vienne se risquer dans cette galère. L’unique possibilité de relancer cette équipe en mal de victoire est de Drafter un intérieur de la trempe de Westbrook et Durant l’été prochain. Car une fois les stats individuelles au rendez-vous, c’est bien les titres qui animent les stars de la balle orange.

About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

Toute l'actualité  et infos Basket et NBA

Toute l'information basket-ball et NBA