Summer League à Las Vegas, le bilan

by Romain Polge | Posted on Sunday, July 25th, 2010


Les joueurs qui ont réalisé un bon tournoi

John Wall, Washington
Comment ne pas parler de ce joueur en premier ‘ Ce garçon est taillé pour être une future star dans la grande ligue. Surtout ne tenez pas compte de ses pertes de balles ou de son shoot parfois (très) étrange, le numéro 1 de la draft a été très logiquement le meilleur joueur du tournoi. En effet John Wall a impressionné offensivement. Que ce soit dans ses pénétrations, dans son jeu de transition ou dans son shoot, l’ancien joueur de Kentucky a fait presque toujours le bon choix. Mais il a aussi la capacité de rendre meilleur ses coéquipiers lorsqu’il est sur le terrain, chose qui sera très importante dans le futur. Il finit avec 23.5 points et 7.8 passes et est déjà le favoris pour le titre de Rookie Of The Year.

Demar Derozan, Toronto

Le joueur de Toronto a fait de gros progrès en attaque et ça ressent. En effet depuis la fin de saison, Derozan a beaucoup travaillé et il a montré une plus grosse confiance en lui. Il dispose d’un meilleur shoot qu’avant mais est toujours aussi agressif offensivement. Il a montré également une capacité à être un leader lorsqu’il le fallait. Il a tourné à 21 points et 4 rebonds

Demarcus Cousins, Sacramento
Ce garçon est sans conteste le 2ème plus gros talent de la draft 2010, il est puissant, énergique, solide en attaque et en défense, il peut faire de bonnes passes et il a de bonnes mains. Il a dominé ses premiers matchs logiquement. Mais on comprend aussi pourquoi il n’a été drafté qu’en 5ème position. En effet il est encore beaucoup trop immature, il n’arrête pas de chambrer ses adversaires, il en fait un peu trop après des dunks ou des and1 et surtout cela se ressent sur son jeu. Si on a peu de chose à dire de négatif sur les 3 premiers matchs où il a tourné à 18 points, 11 rebonds, la fin de tournoi pour lui a été parfois catastrophique. Il cumule un terrible 9 sur 45 au shoot, 14 pertes de balles et 17 fautes (dont 10 dans le matche 4) sur les 3 derniers matchs. Il faudra qu’il soit bien cadré durant la saison pour que son talent soit bien utilisé et on peut compter sur Samuel Dalembert pour former ce jeune pivot.

JaVale McGee, Washington

On ne retiendra pas McGee que pour son gros poster dunk http://youtu.be/LcBPv3xEqDw mais aussi pour sa bonne performance durant la summer league. En effet le pivot des Wizards a encore une fois montré qu’il était un très bon joueur, très mobile avec de bons mooves. On a donc forcement ressenti sa qualité de jeu sur ses stats. Il termine à 19.5 points et 9 rebonds.

Gary Neal, San Antonio

Peu connu par le public, ce joueur à joué un rôle très important lors des 5 victoires des Spurs. Il n’est certes pas très flashy mais il est d’une grosse efficacité. En effet ce joueur est très complet. Il est capable de provoquer par des pénétrations ou de shooter partout sur le terrain. Il possède également une solide défense avec de très bonnes mains. Ce n’est donc pas très étonnant que les Spurs aient signé ce joueur pour 3 ans (cf article Antoine Poulain).

Les autres bons joueurs :

Greg Monroe, Detroit : Plutôt bon en attaque, il a eu tendance à trop se laisser marcher sur les pieds sur les premiers matchs. Il finit sur une note positive le tournoi avec 27 points et 14 rebonds

Ty Lawson, Denver : Rien d’étonnant, le garçon a déjà prouvé à Denver qu’il était bon mais le prouve encore. Très propre en attaque, il a également fait jouer ses coéquipiers avec ingéniosité.

Derrick Caracter, Los Angeles :
Joueur étonnant mais très bon. Il possède une bonne panoplie de mooves au poste et est bon défenseur.

Dominique Jones, Dallas : Très bon défenseur, c’est une des révélations du tournoi. Il possède un très bon jeu en pénétration et un QI basket intéressant.

Reggie Williams, Oakland :
Simplement le deuxième meilleur marqueur de Las Vegas. Il est très complet et a fait beaucoup de progrès. L’attaque est clairement son point fort mais il manque de présence en défense.

J.J. Hickson, Cleveland : Après une bonne saison avec Cleveland où il était parfois titulaire, Hickson continue de progresser. Cet intérieur est vraiment présent des deux côtés du terrain.

Les déceptions :

Hasheem Thabeet, Memphis :
Même si sur le papier ses stats ne sont pas catastrophiques (11 points 8 rebonds et 3 contres), dans le jeu, Hasheem Thabeet est encore loin d’avoir le niveau pour s’imposer en NBA. Son jeu en attaque est encore trop stéréotypé pour pouvoir inquiéter. Et même si il reste un très bon pivot en défense, il a encore tendance à chercher le contre sur tous les tirs et commet donc de nombreuses fautes. Si on peut noter une progression, il s’est amélioré aux lancers francs.

Ibrahim Jaaber, Los Angeles :

Vous ne le connaissez peut être pas mais ce joueur était une star à « Pennsylvania ». Il jouait la saison passé à Rome et pour connaître un peu ce joueur, je peux vous dire qu’il fait partie des déceptions. En effet durant la summer league Jaaber a joué comme un rookie, enchaînant les mauvais choix et en perdant toute sa confiance au shoot. Il a tout de même distribué 11 passes dans le premier match mais n’en fera que 2 sur les 2 suivants.

Greivis Vasquez, Memphis :
Ce joueur sélectionné par Memphis au premier tour (28) de la draft 2010, est lui aussi passé au travers de ce tournoi. Il n’a jamais réussi à trouver son rythme et s’est fait trop souvent dominer par ses adversaires. Tournant à presque 4 balles perdues, l’ancien excellent joueur de Maryland devra travailler dur pour se faire un nom dans la grande ligue.

James Johnson, Chicago :
Malgré un bon temps de jeu (27min) l’ancien pensionnaire de Wake Forest est une des déceptions de Las Vegas. Johnson a commis beaucoup trop de fautes (6 de moyenne) et n’a pas été assez présent des deux côtés du terrain. Certes il réussit très bien à provoquer les défenseurs mais il devra travailler la régularité au shoot et devra s’imposer un peu plus au rebond.

DeMarre Carroll, Memphis
:
On n’a pas reconnu l’ancien joueur de Missouri sur cette summer league. Lui qui est un athlète hors norme s’est souvent fait dominer par ses adversaires et n’a pas été assez incisif en attaque. Et que dire de son pourcentage au lancer franc où il termine avec un 16 sur 43.

Les français :


Amara Sy, Dallas :
Pas encore prêt pour cette ligue, il n’a joué que 9 petites minutes en moyenne et n’a pas pu se montrer comme il le voulait.

Rodrigue Beaubois, Dallas :
Le guadeloupéen a alterné le bon et le moins bon. En effet il s’est distingué avec une grosse performance contre Houston avec 28 points, 4 rebonds et 4 passes. Mais Beaubois a fait beaucoup de pertes de balles durant le tournoi et a été peu présent en défense. Rien d’inquiétant puisque les dirigeants de Dallas on fait jouer notre français sur le poste 1 et 2 et on sait qu’il est plus à l’aise en arrière.

Pape Sy, Atlanta :
Comme Amara Sy, Pape n’a pas eu la confiance des coachs pour se distinguer. Il a joué 16 minutes sur 2 matchs et n’a rien pu faire de fantastique.

Kim Tillie, Oakland :
Le futur joueur de L’ASVEL a eu un bon temps de jeu et a fait une jolie performance contre Phoenix avec ses 13 points et 13 rebonds. En défense Tillie a fait beaucoup de fautes et ne s’est pas imposé comme il le fallait au rebond.

Ian Mahinmi, Dallas :
Un seul match avec 11 points, 7 rebonds en 26 minutes

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

basket-ball.com toute l'info du basket

Basket-Ball.com : Toute l'actualité du basket-ball