Preview NBA : Minnesota Timberwolves

by srtb25 | Posted on Monday, October 25th, 2010

Minnesota Timberwolves :

– Bilan de la saison passée :
15V/66D
5ème de la division Nord Ouest (dernier)
15ème de la conférence Ouest (dernier)
20ème attaque de la ligue avec 98.2 pts par match
29ème défense de la ligue avec 107.8 points par match

– La Stat : 9.6 ‘
La différence sur tout le long de la saison régulière entre les points marqués et les points encaissés. Ce qui fait des Wolves la seconde pire équipe dans cette catégorie. Depuis le départ de l’emblématique Kévin Garnett en 2007, l’équipe du Minnesota fait partie de ces équipes pour qui la phase de reconstruction est anormalement longue et durant ce laps de temps, végète dans le tréfonds du classement NBA. Pourtant l’idée de se séparer de Garnett n’était pas dénuée de sens car la dynamique s’essoufflait et il était temps de moderniser le club et également l’effectif. Or le constat aujourd’hui est sans appel, la ville, peu charismatique et en aucun cas attractive n’attire pas les free agents et les choix proposés par le front office sont rarement ambitieux voir totalement inintelligibles. Pour mettre en relief cette décrépitude, l’on observe que depuis maintenant 4 ans, les Wolves sont au minimum dans le top 7 des équipes qui se placent le mieux pour la draft. En effet, ils accueillent en 2007 R.Brewer en 7°position, 2008 O.J Mayo en 3°, 2009 R.Rubio et J.Flynn respectivement 5° et 6° et 2010 W.Johnson 4°. Or l’équipe depuis cette période ne parvient toujours pas à relever la pente et l’effectif actuel tend vers cette idée de potentiel mal exploité.

– Les objectifs de la saison :
Cette saison NBA pour les Wolves ne s’avère pas être particulièrement excitante au point de vue des ambitions du club. En effet, les joueurs n’osent prétendre viser les playoffs dans une conférence ouest très relevée où l’année dernière pour se qualifier pour les phases finales il fallait 50% de victoires. L’objectif donc cette année est de créer un noyau dur de joueurs voués à rester, et cela malgré le départ d’Al Jefferson vers Utah que le club considérait comme le successeur de Garnett car obtenu lors du trade Celtics/Wolves. Le groupe n’en reste pas moins talentueux et jeune mais totalement en manque d’expérience quand l’on sait que le joueur le plus vieux de l’effectif est Luke Ridnour, qui n’a que 29 ans et une carrière en dent de scie. Il est à mettre en évidence, de toute manière que la saison ne sera pas prétexte à d’éventuels projets cela dû à la lettre de David Khan aux fans que l’équipe dans laquelle il annonce que la franchise ne jouerait pas le titre cette saison, cette initiative honnête mais défaitiste montre néanmoins l’immense chantier que se prépare dans le Minnesota. Finalement les objectifs sont donc à l’image du club, brouillon et porté sur le long terme ce qui présage une nouvelle saison difficile voir cauchemardesque au pays des loups.

– L’histoire de la franchise :
La ville retrouve le basket lors de la saison 1989-1990, près de trente ans après que les Lakers aient quitté Minneapolis. L’histoires du club alterne entre défaites successives et mauvais choix jusqu’à ce 5° choix de la draft 1995 qui verra l’arrivée de Kevin Garnett directement sorti du lycée. C’est à partir de cette année que l’équipe va monter en régime en recrutant des joueurs comme le génial Marbury, C.Laettner, W.Szczerbiak, J.Smith, T.Brandon et jusqu’aux arrivées de L.Sprewell et S.Cassell. Ces deux dernières arrivées vont permettre aux Wolves de former un Big Three avec Garnett en star ultime. L’équipe terminera avec 58 victoires et The Big Ticket sera nommé alors meilleur joueur de la NBA. Néanmoins les Wolves tomberont en finale de Conférence contre les Lakers nouvellement formé du quatuor Bryant-O’Neal-Malone-Payton. A partir de cette date l’équipe sera en fin de parcours et ratera les playoffs la saison suivante, la première fois depuis la saison rookie de KG. De ce fait en 2007 la franchise se sépare de sa star qui gagnera le titre qu’il désirait tant en 2008 sous les couleurs des Celtics. Les Wolves eux n’arriveront pas à utiliser les joueurs reçus lors de l’échange pour repartir de l’avant.

– Au cœur de l’actualité :
Elle est marquée justement par le départ d’Al Jefferson, considéré par certain comme faisant parti des meilleurs pivots de la ligue mais également au niveau du symbole comme le successeur de Garnett. Au regard de ce départ, se pose la question de l’empreinte de Khan, afin de faire partir l’un des derniers vestiges de l’époque McHale. Néanmoins le joueur est parti direction le Jazz d’Utah afin de jouer les playoffs dans un meilleur environnement. Le club de ce fait, a donné les clés de sa raquette mais également de la franchise à K.Love, joueur de devoir comme Jefferson et aux statistiques intéressantes notamment aux rebonds. La franchise a peut être flairé le bon coup en enrôlant dans ses rangs le spécial M.Beasley de Miami qui n’a pas été gardé en vue de former le Big Three floridien. Joueur au caractère fort et aux excès récurrents Beasley a pour objectif d’apporter cette fougue et cette explosivité a l’équipe pour mener la charge des loups au côté de Martel Webster. L’ancien Blazers qui tournait l’année dernière à 7 points mais qui est capable d’élever son niveau de jeu, en atteste sa saison 2007/2008 à 17.7 points de moyenne. Joueur explosif et polyvalent il devrait assurer un certain scoring pour combler les éventuelles défaillances de ses coéquipiers. Egalement en plus du 4° tour de draft en la personne de Wesley Johnson qui tournait à 16,5 pts et 8,5 rebonds à Syracuse l’an dernier, les Wolves récupèrent K.Koufos le solide intérieur d’Utah. De plus, les T’Wolves ont acquis A.Tolliver qui vaut actuellement 8 points en pré saison mais qui ne sera pas un joueur déterminant malgré le fait qu’il est en phase de progression. Pour terminer, le poste de meneur titulaire, laissé vacant par le départ de Session vers Cleveland, a été comblé par l’arrivée de Ridnour, mais l’équipe peut y perdre dans l’échange car Sessions est plus offensif alors que Ridnour est certes plus en retrait mais éventuellement correspond peut être au jeu académique que veut prôner Rambis pour commencer à créer son équipe. Par contre, on peut mettre en relief les décisions du club toujours aussi hasardeuses lorsque l’on observe le choix de signer D.Milicic le bide par excellence de la draft 2003 pour 20 millions de dollar sur 4 ans. A travers ce choix, et également, le départ de Jefferson, la fausse arrivée de Rubio, le départ de Sessions en partie comblé, l’énigme Beasley ; les Minnesota Timberwolves par le biais de leur président des opérations, David Khan attestent d’un groupe hétérogène, immature et surtout d’un front office incompétent.

– Head Coach :
Kurt Rambis : Ancien adjoint de Phil Jackson chez les Lakers qui s’occupait du coaching lorsque ce dernier était absent, il rejoint les Wolves le 10 août 2009. Egalement il a été coach lors de l’intérim de Del Harris aux Lakers et a mené l’équipe à 24 victoires pour 13 défaites et une élimination au 2nd tour des playoffs. Joueur de la Cité des Anges lors de l’époque du Show Time il a remporté 4 titres en tant que joueurs au côté de Magic Johnson dans les années 80 et 3 en tant qu’assistant lors du Three Peat des Lakers au début 2000. Ses statistiques de joueur sont de 5.2 points et 5.6 rebonds en 880 matches joués. Les Timberwolves ont donc optés pour Rambis comme coach ce qui peut s’avérer être un choix judicieux car il a appris à gagner aux Lakers mais également à observer comment coach Jackson a su gérer les égos de ses joueurs, ce qu’il aura certainement l’occasion de faire dans son effectif lors les diverses crises qu’ils auront à traverser au long de la saison. Néanmoins son arrivée pour tendre vers un léger optimisme s’il arrive à créer le moule tant attendu depuis 2007.

– Roster :
10 HAYWARD Lazar USA 26/11/1986 Ailier 2m00 102 kg
14 PEKOVIC Nikola MNE 03/01/1986 Ailier-Fort 2m11 110 kg
4 JOHNSON Wesley USA 11/07/1987 Arrière 2m01 98 kg
15 AGER Maurice USA 09/02/1984 Arrière 1m96 92 kg
19 ELLINGTON Wayne USA 29/10/1987 Arrière 1m93 91 kg
5 WEBSTER Martell USA 04/12/1986 Arrière/Ailier 2m01 105 kg
22 BREWER Corey USA 05/03/1986 Arrière/Ailier 2m06 84 kg
8 BEASLEY Michael USA 09/01/1989 Intérieur 2m06 111 kg
31 MILICIC Darko SEM 20/06/1985 Intérieur 2m13 122 kg
42 LOVE Kevin USA 07/09/1988 Intérieur 2m08 117 kg
3 TELFAIR Sebastian USA 09/06/1985 Meneur 1m83 75 kg
6 HART Jason USA 29/04/1978 Meneur 1m90 82 kg
10 FLYNN Jonny USA 06/02/1989 Meneur 1m83 84 kg
13 RIDNOUR Luke USA 13/02/1981 Meneur 1m88 79 kg
12 THOMAS John USA 08/09/1975 Pivot 2m06 120 kg
41 KOUFOS Kostas GRE 24/02/1989 Pivot 2m18 121 kg
44 TOLLIVER Anthony USA 01/06/1985 Pivot 2m03 109 kg

– Arrivées:
Wes Johnson (4ème choix)
Nikola Pekovic (Grèce)
Luke Ridnour (Milwaukee)
Antony Tolliver (Golden State)
Delonte West (Cleveland)
Sebastian Telfair (Cleveland)
Martel Webster (Portland)
Michael Beasley (Miami)
Kosta Koufos (Utah)

– Départs:
Delonte West (coupé)
Ryan Gomes (Clippers)
Al Jefferson (Utah)
Ramon Sessions (Cleveland)
Ryan Hollins (Cleveland)

– La star:
A défaut du départ d’Al Jefferson, la star de l’effectif est dorénavant Kevin Love. Le joueur, rarement sous les feux des projecteurs a réussi une bonne saison 2009 chez les Wolves avec 12.5 pts par match et 11.5 rebonds sur la saison avec Jefferson dans l’équipe. Or depuis cette été, Love possède désormais les clés de la franchise et ces stats en pré saison le reflètent, avec 19,1 pts par match et le même nombre de rebonds, Love progresse et son pourcentage de réussite a progressé également. Néanmoins le joueur n’apprécie pas réellement la franchise, lui qui préfère être dans une équipe plus compétitive et surtout plus glamour, de ce fait il peut être considéré comme une star mais peut être pas sur le long terme et cela pourrait inhiber une fois de plus les rêves de reconquête de la meute du Minnesota.

– L’arrivée :
C’est incontestablement celle de Michael Beasley, l’ancien coéquipier de D-Wade a déçu son coach avec néanmoins deux saisons à Miami avec environ 14 pts de moyenne et 6 rebonds mais surtout une éthique de travail déplorable et un comportement extra sportif négatif ont eu raison de son passage en Floride. Il est à noter également que Michael a été arrêté en possession de drogue cet été et D.Khan a déjà commencé à trouver diverses excuses pour expliquer le comportement de son joueur. Au final, l’arrivée de Beasley peut être bénéfique car il reste un joueur spectaculaire, très talentueux et son association avec Webster, Love et Flynn pourrait créer un groupe jeune et performant mais avec d’immenses lacunes extra sportives et une fragilité récurrente, le travail sera long mais vaut la peine d’être entrepris.

– La déclaration : ‘’Nous sommes l’équipe à battre’’ .Michael Beasley

– La côte Basket-ball.com: 4,5/10

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

basket-ball.com toute l'info du basket

Basket-Ball.com : Toute l'actualité du basket-ball