NBA : Week 16

by srtb25 | Posted on Sunday, March 6th, 2011

– Les équipes en forme du moment :
‘ Dallas Mavericks : Les Mav’s entament la dernière ligne droite de la saison régulière de la meilleure des manières. Rockets, Kings, Suns, Jazz, Wizards, Raptors et 76ers ont été balayés par la bande Nowitzki & Co. On remarque d’une part que les Mav’s savent ne pas déjouer face à des équipes prétendues plus faibles mais également l’effectif dont dispose Rick Carliste est au complet… sauf Bulter. Oui, on pourrait croire que les Mav’s disposent de la totalité de leur effectif tant les rangs de l’équipe de Dallas sont homogènes. L’arrivée de Stojakovic parfaitement intégrée, le retour de Beaubois et la venue de Corey Brewer (lâché par New York) permettent aux Mav’s de se garnir au niveau des ailes. Ainsi la chevauchée est en marche et clairement cette équipe peut prétendre a quelque chose si les stars Nowitzki, Chandler, Terry et Kidd maintiennent leurs performances.

‘ Boston Celtics : Les hommes en vert reviennent de loin, surtout avec la perte de Perkins, véritable âme de cette équipe avec Pierce et bastion défensif. Les arrivées de Krstic, Green s’inscrivent peu à peu dans la rotation même si leurs performances ne le reflètent pas encore. Cette équipe de Boston fait toujours peur car se pose la question d’une part l’intégration des nouveaux notamment celles de Troy Murphy et Sacha Pavlovic et d’autre part la rotation que va amener Doc’ Rivers car le poste de pivot reste fragile, les deux O’Neal étant blessés, le coach sera obligé de faire jouer Garnett au poste de pivot, permettant de faire jouer l’équipe sur un petit 5. Le calendrier à venir des Celtics, plutôt léger face à des équipes plus faibles permettra de faire le point et de tourner l’effectif tant des victoires s’annoncent à venir, mais ces victoires seront dépendantes de l’intégration de nouveaux joueurs.

‘ Denver Nuggets : Si il y a bien une équipe qui peut observer l’avenir sereinement c’est bien les Nuggets. Le Melo drame a donc pris fin, et l’équipe du Colorado l’a donc excellemment man’uvré. Atlanta, Charlotte et Utah ont subi les foudres de ce nouvel effectif qui, dans son ensemble est très intéressant. Les arrivées de Chandler et Gallinari permettent de combler le déficit sur les ailes dû au départ de Melo, Mozgov vient apporter sa jeune expérience et son potentiel sous les panneaux et pourra éventuellement prétendre au futur de la franchise dans le cas d’un départ de Kenyon Martin (free agent cet été) ou Néné (intéressé pour casser son contrat et signer au Heat). Finalement Raymond Felton vient combler le départ de Billups et forme avec Ty Lawson un jeune duo d’arrières prometteur voir complémentaire. Cette équipe s’en sort avec également des tours de draft. Donc oui les Nuggets ne se sont pas fait ”LeBroned” et, avec une 5ème place de la conférence Ouest peut prétendre à bon spot en playoffs. Néanmoins, le calendrier à venir face notamment aux Hornets, Magic, Heat et Spurs le permettront de se jauger.

‘ Orlando Magic : L’équipe de Dwight Howard s’en sort plutôt bien avec 4 succès de rang, avec notamment les deux derniers succès face aux Knicks et cette nuit contre le Heat. L’effectif toujours fragile avec un collectif encore en phase d’apprentissage peut prétendre à quelque chose en playoffs si et seulement si Superman garde ses stats d’extraterrestre et enchaine les doubles doubles de luxe. Le match de cette nuit en particulier en plus d’être une affiche de demi finale voir une finale de conférence avait des allures de All Star Game. A ce jeu, le Heat menait de 24 points mais s’est fait remonté en 2nde mi temps par un run de 40 points des hommes de Van Gundy amené par les défenses de J-Rich et Q-Rich, les paniers à 3points du premier, les contres de D12 et l’apport final d’Arenas. Les Three Amigos peuvent avoir du regret et peuvent se poser des questions sur leurs facultés à tuer un match, cela malgré l’apport de Mike Bibby, mais cela ne règlera pas les problèmes de défense. Il est en revanche à noter qu’avec le défaite concédée face aux Bulls cette nuit, les progrès du Magic sont encore lacunaires.

‘ Los Angeles Lakers : De tout temps, Phil Jackson a su remotiver ses troupes dès le virage du All Star Game pour attaquer la dernière ligne droite de la saison. Jusqu’à lors plus ou moins décevants, les Lakers ont su rehausser leur niveau de jeu pour enchainer une belle série face aux Hawks, Blazers, Clippers, Thunder et dernièrement face aux T-Wolves. Kobe retrouve son rang de superstar, Artest essaye de relever sa défense et Gasol refait du Gasol. Avec de telles dispositions, les Lakers peuvent oublier leur défaite face aux Cav’s et pourquoi pas viser la 2nde place à l’Ouest si les Mav’s trébuchent.

– Les équipes en baisse :
‘ New Jersey Nets : Le match de cette nuit en terre européenne me donne tort avec la victoire des Nets sur les Raptors mais dans l’ensemble l’équipe d’Avery Johnson n’est pas au mieux de sa forme et n’a pour seul objectif de viser un bon sport dans la draft. Malgré l’arrivée de DeRon Williams, excellent shooteur et meneur, les Nets ont perdu un bon prospect en la personne de Derrick Favors et le meneur sous côté Devin Harris. Néanmoins ce trade n’est pas dénué de sens et ce malgré 6 défaites de suite. La victoire donc à Londres cette nuit pour le premier match NBA sur le sol européen reste spéciale et ne pourra permettre à la troupe de Brook Lopez de remonter au classement tant l’équipe souffre dans tous les compartiments du jeu

‘ Miami Heat : L’équipe avec le plus fort potentiel de la ligue est à la peine et ne rassurer pas avec ce mois de mars difficile qui lui permettra de répondre a toutes ses questions. Or, avec 3 défaites de suite dont la gifle reçue cette nuit face aux Spurs 125-95 pose encore plus d’interrogations. Cette équipe d’une part a un problème de leader. Il faut trouver un leader afin de créer une harmonie dans le vestiaire car même si le scoring est équitable entre Wade et LBJ personne ne sait à l’heure actuelle qui a le dessus sur ses coéquipiers. Chris Bosh lui est anormalement décevant et peine à trouver ses marques. Quant aux postes de meneur et pivot ils sont les points faibles de cette équipe. Malgré la signature de Bibby, le Heat peine toujours à avoir un point guard qui fixe son jeu et saches trouver les joueurs au bon endroit. L’ancien meneur des Hawks, ancienne star sous les Kings est un excellent shooteur mais à perdu de sa superbe au niveau de la distribution du jeu, voila pourquoi il avait été transféré aux Wizards avant d’être coupé. Les pivots de l’effectif eux ne sont pas des foudres de guerre et que ce soit Iglauskas, Dampier ou Magloire en pré retraite aucun des 3 ne peut faire la comparaison avec les Lakers, Celtics, Bulls, Magic voir même Thunder et Spurs. Oui le Heat peut se poser des question et avec donc un mois de mars difficile peut voir ses rêves de titre partir en fumée.

‘ Washington Wizards : On peut avoir l’un des meilleurs dunkeurs de la ligue, ce n’est pas ça qui fait gagner des matches. Avant dernier à l’Est, les troupes de John Wall d’une part enchainent les défaites (7) et n’ont pas d’identité propre. De la même manière que le Heat, avec les victoires en moins. Les hommes de Flip Sanders souffrent du manque d’un meneur et cela malgré un bel effectif. Wall confirme que c’est un bon prospect sans avoir des stats à la Griffin, Young est un joueur de qualité encore trop irrégulier mais avec un potentiel assez impressionnant, Rashard Lewis est tombé dans un certains anonymat depuis sa très belle prestation en playoffs 2008. Andrey Blatche reste constant avec 16pts et 8rbs et l’arrivée de Maurice Evans dans le cadre du départ de Kirk Hinrich (et la fausse arrivée de Bibby) apporte un peu de profondeur de banc. Dans l’ensemble et donc également de la même manière que les Nets, les Wizards ne peuvent désormais prétendre qu’a reconstruire avec un bon tour de draft qui sera intéressant d’y intégrer en tant que pivot. Equipe avec un beau potentiel il serait intéressant de les suivre dans les années à venir même si à l’heure actuelle leurs matches face aux grosses équipes ne servent que de matches plus ou moins gagnés d’avance.

‘ New Orleans Hornets : Equipe elle aussi active lors de la période des transferts, par le recrutement de Carl Landry des Kings contre Marcus Thornton, les Hornets déçoivent et intriguent. Déçoivent car avec un tel début de saison, New Orleans est retombée dans ses travers enchainant défaites stupides et victoires de prestige et intriguent car le cas Chris Paul fait débat. En effet, en course pour le rôle de MVP en ce début de saison, le joueur à l’image de son équipe est rentré dans le rang mais c’est son avenir qui pose. Lors de la défaite des Hornets à New York des chants de fans faisant référence au Big Three New Yorkais ou criant ”CP3” ont fusés des travées du MSG demandant l’arrivée du meneur All star à Big Apple. Or il est à envisager que le cas Chris Pau lors de la saison 2012 s’apparente au cas Carmelo Anthony car les Hornets comme les Nuggets refuseront de laisser partir leur star sans contre partie. Actuellement 6ème à l’Ouest, si les playoffs commençaient maintenant, les Hornets seraient opposés aux Lakers ce qui veut dire une élimination quasi certaine. De plus au niveau extra sportif, la franchise actuellement appartenant à la NBA voit toujours le spectre d’un déménagement de New Orleans pour des raisons financières même si David Stern s’y oppose fermement.

– Les records de la semaine :
‘ 12 ans : C’est le nombre d’années successives que les Spurs font des saisons avec au moins 50 victoires. Ce record existe déjà du côté de L.A entre 1979 et 1991. C’est dire si ces équipes gardent au fil des ans leur standing. Plus impressionnant encore, les hommes de Gregg Popovich ont franchi ce total lors de la saison actuelle avec seulement 61 matches, cela bien évidement étant un record de la franchise texane

‘ Dwight Howard est devenu le plus jeune joueur de l’Histoire de la ligue à atteindre le cap de 7000 rebonds (25 ans et 83 jours) et surclasse ainsi le record détenu jusqu’à lors par l’extraterrestre Wilt Chamberlain qui avait à l’époque 26 ans et 168 jours.

‘ Face au Thunder, Kobe Bryant ‘ Black Mamba ‘ est devenu le 7ème meilleur marqueur de l’Histoire de la NBA par le biais de son 27 314ème point en carrière. Il dépasse ainsi Elvin Hayes.

45 : Soit le nombre de double double consécutifs du Wolf Kevin Love. C’est un nouveau record dans l’Histoire de la ligue sur une seule et même saison. .

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

basket-ball.com toute l'info du basket

Basket-Ball.com : Toute l'actualité du basket-ball