Analyse : Les transferts. Partie 2 : La Conférence Ouest 1/2

by srtb25 | Posted on Wednesday, August 4th, 2010

Honneur au champion en titre l’équipe de Los Angeles. Les Lakers, qui ont réussi à remporter de nouveau le championnat cette année, possédaient déjà un effectif hyper homogène et sans carence. Kobe devient de plus en plus le réel successeur de Jordan, d’ailleurs Jordanesque lors des Playoffs. Il est bien accompagné par le vétéran Fisher qui a justement rempilé après avoir été approché par le Heat. Poursuit également l’aventure, l’espagnol, Pau Gasol, impérial et excellent coéquipier, Artest, Odom, Bynum complètent le groupe par leurs performances respectives. De cet optique néanmoins s’ajoute également un banc certes peu profond. De ce fait les Lakers ont sans bruit fortement amélioré leur effectif, malgrè les départs de Jordan Farmar décevant, et Powell constamment remplaçant respectivement aux Nets et Hawks. Welcome à S.Blake, T.Ratliff et surtout M.Barnes. Blake passé par Portland notamment avec une saison à 11pts parti s’égarer aux Clippers pose dorénavant ses valises dans l’autre franchise de L.A avec pour rôle un remplacement poste pour poste de Farmar. Ratliff véteran (37 ans), sait pertinemment qu’il ne grappillera que des miettes mais apportera son expérience dans un vestiaire qui en possède déjà et son calme dans toutes les circonstances. Dernier joueur arrivé et non pas des moindres, Matt Barnes. A l’instar de Ratliff, cet éternel globetrotter et bad boy sort d’une saison intéressante aux Magics, présent dans le 5 de départ avec une saison à 9 points de moyenne mais éliminé en finale de conférence face aux Celtics. Ce défenseur rugueux et bon shotteur à 3pts possède le même profil qu’Artest dans la hargne de vaincre et l’excellence défensive. Au final, et par l’analyse du groupe, les Lakers paraissent renforcés par cet été 2010, l’arrivée de Barnes fournit au roster des Angelinos une réelle teneur en défense par l’addition de joueurs doués offensivement mais également méthodique et physique en défense. L’équipe chère à J.Nicholson demeure toujours autant favorite pour sa propre succession.

A l’inverse des Lakers, les Warriors veulent créer un groupe fiable et durable autour du prometteur joueur S.Curry, rookie l’année précédente. Ce joueur a des stats prometteuses (17pts et 6 passes par match), était secondé précédemment par C.Magette, parti cet été aux Bucks, et M.Ellis le franchise player où le futur ex franchise player, qui a du mal à s’entendre avec le rookie star. En effet, les deux joueurs jonglant aux mêmes postes, Ellis s’était déclaré dans l’impossibilité de jouer avec son coéquipier. Les Warriors sont une équipe brouillonne et hyper offensive avec une carence évidente en défense,non qualifiée pour les playoffs. C’est surement pour cela que le roster de l’équipe a été nettement modifié cet été. Au revoir donc Azubuike, Turiaf et Randolph pour le bonjour de D.Lee toujours aussi excellent au rebond et stable dans ses performances. Le départ de Maggette n’a pour autant pas été comblé, en effet arrivent en échange C.Bell et D.Gadzuric qui sont deux vétérans qui n’apporteront rien ou peu de choses. Le but premier étant d’alléger la masse salariale. De ce fait, E.Udoh a été sélectionné en 6° position de la draft 2010 pour remplacer Randolph car il joue au même poste et peut être une bonne surprise de la saison en venir. La saison à venir justement s’axera principalement sur les joueurs cités précédemment. Dans cet optique, D.Lee sera l’un des investigateurs du jeu des Warriors avec autour de lui S.Curry pour former un axe meneur/pivot. Cette addition de Lee peut paraitre hasardeuse mais finalement D.Nelson a prit le parti de réduire son effectif déjà pléthorique et focaliser son jeu sur l’instinct et la vitesse ,mais à l’inverse le poids de Lee dans la raquette devra ralentir le tempo quitte à bouleverser le style de jeu. Finalement cette équipe demeure une interrogation, seuls Biendrins, Radmanovic et Tolliver peuvent apporter une menace en dehors des joueurs cités mais cette menace parait bien faible et surtout non fiable à long terme, dans cet optique le staff de San Fransisco devra avoir recours aux trades pour améliorer son roster, et surtout des trades cohérents pas comme celui qui sacrifiait Maggette. Les Warriors seront à n’en pas douter hyper dépendants des performances de leur trio. Ce trio que l’on n’est loin de qualifie de Big Three (Curry,Ellis,Lee ) car relativement jeune. Il devra redorer le blason des hommes de Neslon, équipe en quête de rachat. La métamorphose du club s’est lancée en interne par l’édition d’un nouveau logo et maillot, espérons qu’elle suive sur la tendance sur le terrain.

Autre équipe en quête de rachat, les T’Wolves. L’ancienne franchise de KG sort d’un bilan catastrophique avec 15 victoires pour 67 défaites, voulant tendre vers un futur plus clair avec pour objectif premier de créer un groupe sain et performant. Avec la bonne surprise, Jonny Flynn et les performances toujours imposantes de K.Love, le groupe, à l’instar des Warriors, possède une ossature posée mais friable, l’arrivée de Wesley Johnson l’arrière de Syracuse en 4° position de la draft permet d’ajouter une menace extérieure la ou le jeu des Wolves se basait souvent à l’intérieur. A l’intérieur justement, A.Jefferson pourtant l’un des derniers représentants de l’époque KG car acquis pour le trade vers Boston est parti direction l’Utah pour remplacer Boozer. Orphelin d’un poids à l’intérieur, les Wolves ont profité de la reconstruction du Heat pour ramener M.Beasley des plages de South Beach direction la forêt du nord des Etats Unis. Joueur intéressant mais à caractère fort, Beasley devra s’isoler dans le Minnesota pour retrouver son basket et s’éloigner de ses démons. Capable de jouer au poste 4-5, il peut, avec l’addition de Love, former un mur intéressant voir même performant. De plus, le Jazz laisse dans la balance deux premiers tours de draft contre Jefferson, bien que l’équipe soit souvent bien classé, cela reste non négligeable. Egalement, les dirigeants ont tenté un coup de bluff en signant Milicic. Habitué à décevoir depuis sa 2° place a la fameuse draft 2003, son arrivée a de fortes chances de s’apparenter à un échec de plus mais il est néanmoins courageux de croire en lui, il sera en concurrence avec Love ou il pourra former, à l’inverse, un duo lent mais avec un impact dans la raquette là où Beasley est plus athlétique et moins solide. Pour finir, ces joueurs seront secondés par Webster, Ridnour et Koufos pour ne citer qu’eux afin de créer un groupe homogène pas seulement posé sur le jeu intérieur. Les T’Wolves au même titre que les Warriors sont dans une optique de reconstruction, néanmoins avec un trio moins impressionnant et plus difficile à gérer que celle de San Fransisco. Ces deux équipes de la conférence ouest disposent du même objectif, atteindre les playoffs dans les 2-3 années à venir, ce qui à fortiori n’est pas irréalisable dans le futur mais a l’heure d’aujourd’hui quasi impensable.

A l’inverse de ces deux équipes qui veulent tendre vers une qualification en playoffs, les Suns eux peuvent se targuer de les collectionner. Eliminée malgré un parcours héroïque qui l’aura amené en finale de la conférence Ouest, l’équipe d’Alvin Gentry possède un effectif taillé pour le jeu « run & gun » avec à la baguette S.Nash et à la conclusion A.Stoudemire. Néanmoins, une nuance et non des moindre Amare ne fait plus partie de l’effectif ! Direction New York sous la houlette de d’Antoni. Les Suns orphelins de leur ailier fort, all star, energizer débutent eux aussi non pas une nouvelle ère à proprement parlé mais abordent un changement de trajectoire pour le moins novateur et énigmatique. On peut cependant ne pas noircir le tableau aux vues des arrivées à Phoenix. Josh Childress fait son retour NBA par la grande porte, Hedo Turkoglu vient avec pour optique de retrouver son niveau d’Orlando après avoir signé un énorme contrat à Toronto. Leandro Barbosa fait lui le chemin inverse direction le Canada pour renforcer l’accent international de l’effectif des Raptors. Hackim Warrick pose également ses valises avec pour lourde tâche non pas de remplacer numériquement le Stoud’, d’apporter sa fougue, son explosivité et surtout son jeu athlétique. Channing Frye a été resigné lui qui préfère s’éloigner de la raquette pour dégainer a 3pts avec un bon pourcentage, cela ne faisant pas de lui un réel poste 4. Louis Amundson sera probablement tradé car malgré sa combativité et des bonnes rentrées, son rôle d’avère très limité par l’éventuelle éclosion de R.Lopez. Le frère de Brook sort d’une saison ternie par les blessures mais avec certains matches références qui peuvent lui permettre d’endosser le rôle de pivot titulaire ; ces joueurs attestent de la faible présence dans la raquette et du jeu extérieur qui sera joué par les Suns, car avec un Nash qui reste magistral a quand même bien 36 ans . J.Richardson qui reste un joueur hyper sous estimé et qui peut néanmoins porter nombre de matches sur ses épaules mais qui va souffler ses 30 ans, G.Hill qui attaque normalement sa dernière année, ce trio là se porte réellement sur du court terme avec l’addition de Turkoglu qui est lui aussi un vétéran. Dragic et Dudley font office de nouvelle génération, deux arrières très intéressants, doués de performances stables. Dragic sera la relève de Nash, quant à Dudley, il est la continuité des D.Majerle, Q.Rich’ à Phoenix pour dégainer à 3pts. Au final, l’effectif des Suns de Phoenix reste une valeur sûre, la seule présence de Nash étant un gage de sécurité. Néanmoins le départ d’Amare n’a pas été compensé et la question se pose de savoir si il est réellement possible de le remplacer ‘ Dotée d’une effectif vieillissant mais avec deux arrivées non négligeables, surtout celle du Turc Turkoglu qui par sa vision et son jeu de passe peut faire des miracles avec Nash, et Childress qui a tout a prouver aux USA, l’équipe de l’Arizona peut toujours prétendre à une place de finaliste de conférence mais pas réellement plus.

La suite dès demain.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
About the Author

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

basket-ball.com toute l'info du basket

Basket-Ball.com : Toute l'actualité du basket-ball