Actu NBA: Course aux playoffs ‘ L’Est va trembler

by | Posted on Thursday, March 13th, 2008

Deux conférences aux niveaux et aux enjeux différents

Y aurait il vraiment une différence de niveaux entre les deux conférences ‘

Les puristes nostalgiques de la grande époque de l’Est auront beaucoup de mal à se faire entendre, car oui définitivement l’Ouest est une usine à champions.D’un coté les grosses cylindrées des divisions Northwest, Pacific et Southwest se disputent les quatre premières places préférentielles synonyme comme chacun sait d’avantage du terrain, mais les places sont déjà largement distribuées et méritées, même si Denver va chercher à effrayer Dallas et sa bête noire Golden State.

De l’autre, la conférence Est, elle va se permettre le luxe de nous tenir en haleine jusqu’au buzzer final. Alors que Boston se prépare déjà à lancer les produits marketing du titre de conférence, les résidents du palace d’Auburn Hill de Detroit entendent bien laisser au big three des Celtics le seul titre de meilleure vente de maillots de la ligue. Quand à Orlando, surprenante équipe 2008, le flaire du GM Otis Smith et les stats héroïques d’un superman de 2 mètres 11 leur a permis de se voir propulser à une place dominante dans la conférence. Ce sont les poursuivants qui vont animer les débats, au moins dans le cœur des fans, car à six semaines de la fin de la saison, mis à part les finalistes malheureux de 2007, Cleveland, et la jeune garde Canadienne de Toronto qui se sont mis à l’abri, il reste trois places et cinq équipes au coude à coude.

Cinq candidatures à l’Est

Washington Wizards ‘ 6 éme place
Avec un bilan de 31 victoires pour 32 défaites, les Wizards occupent la sixième place de la conférence. Et pourtant après 8 matchs de saison régulière, le couperet tombe, la superstar controversée Gilbert Arenas (22,4 ppg) se blesse gravement au genou et laisse penser à une saison hasardeuse pour la franchise de la capitale. Mais cette équipe possède deux autre joyaux, moins médiatisés mais tout autant efficaces, Jamison (21,2 ppg 10,30 reb) et Butler (21,4 ppg) deux néo All star. Une équipe jeune et talentueuse, que demander de plus ‘ Garder Arenas en Juin ‘..

Philadelphie Sixers ‘ 7 émé place
La surprise !!! Alors que tout le monde s’attendait à voir Phila s’enliser de nouveaux des les bas fonds de la conférence, persuadés que le traumatisme de la perte d’Iverson marquait encore la franchise, cette équipe a su surfer sur la vague de l’explosif Iguodala et pourrait se voir récompenser par un saison prolongée. Aujourd’hui à la septième place avec un record de 31 victoires pour 34 défaites, on ne peut que féliciter leur parcours.

New Jersey ‘ 8 éme place
Autrefois nommé le Big three, New Jersey aura vu en une saison leur surnom se voir attribué à un autre vrai trio, et leur maître à jouer s’envoler vers Dallas. Cependant même si l’avenir nous dira si miser sur la jeunesse d’Harris pour remplacer Kidd aura été stratégique, le jeune meneur assume parfaitement ses fonctions de titulaire (18,8 ppg) et épaule Carter et Jefferson pour conserver le standing de la franchise. Avec un Sean Williams étonnant, les Nets sont à la dernière place qualificative pour un record de 27 victoires et 38 défaites. Vince Carter en forme et Diop en guerrier dans la raquette sont les atouts dont les Nets ont besoin pour conserver cette place.

Chicago bulls ‘ 9 éme place
26 victoires pour 38 défaites. Chicago est la grosse déception de cette saison. Alors que la plupart des analystes voyaient les Bulls prétendants au titre de conférence, ils se retrouvent aujourd’hui à se battre afin de se qualifier. Windy City a vu sa franchise défrayer la chronique de Juin à aujourd’hui. Entre les trades ratés (Garnett, Bryant ou Gasol), les prolongations de contrats de Deng et Gordon refusées, pas étonnants que les Bulls ont eu un début de saison difficile. Pourtant l’équipe la plus jeune de la NBA a réussi un coup à la date limite du 21 Février, en se débarrassant du décevant Big Ben et de son contrat gargantuesque. Les arrivées de Hughues (16,4 ppg) et Gooden (12,6 ppg 10 reb) permettent au club vedette des années 90 de pratiquer son jeu favorie, le run and gun. Alors Chicago en playoff ‘ Comment en douter, maintenant que coach Boylan laisse sa chance au meilleur joueur des finals NCAA deux années de suite, notre Noah national a su démontrer à ses détracteurs que depuis que son temps de jeu a explosé, ses stats sont au niveau de son talent. (13 points 20 rebonds contre Cleveland et son ancien mentor Wallace le 6 mars dernier).

Atlanta Hawks ‘ 10 éme place
Saison 1998/99 saison raccourcie pour cause de blocus. Ce fut la dernière apparition des Hawks en playoffs, qui passent un tour puis se font sweaper par les futurs vices champions New Yorkais. Voila maintenant dix années que les fans d’Atlanta attendent de revoir leurs joueurs fouler le parquet avec le logo playoffs. Dix longues années à voir la franchise ramer pour se reconstruire, à faire de mauvais choix de transferts, de coachs. En 2003 Ils parviennent même l’exploit de signer Rasheed Wallace pour un match avant de le transférer à nouveau à Detroit ou il devint’ Champion !! En 2005 ils signent Joe Johnson dans un échange contre Diaw qui avec l’arrivée du coach Woodson ne joue plus, pour le voir obtenir avec sa nouvelle équipe de Phoenix le titre de Most Improved Player en 2006. Mais ce fut paradoxalement le début de la vraie reconstruction. Aujourd’hui avec 26 victoires pour 38 défaites, les Hawks sont encore en course pour se qualifier. Avec deux ailiers explosifs (Johnson 20,7 ppg et Smith 17,6 ppg), l’arrivée de Bibby et un pivot surdoué comme Horford (9,6 ppg 10 reb) candidat au titre de Rookie of the year, les Hawks ont bien l’intention d’associer leurs nouvelles couleurs avec un retour en playoffs.

Six semaines nous séparent donc du verdict final, et si la saison a vue la domination à l’Est des puissants Celtics, Pistons et Magic, nous pouvons nous attendre à un fabuleux sursaut d’orgueil des derniers qualifiés. Quelles meilleures motivations pour les joueurs que de prétendre goûter à la chaleur et l’effervescence des playoffs ‘ Une seule certitude, galvanisés par cette chance d’écrire une nouvelle page de leurs histoires, les clubs auront tous en tête la fabuleuse aventure californienne de Golden State de l’année passée.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
About the Author

Affichage 3 Commentaires
Qu'en pensez vous ?
  1. Cradle of Fear says:

    A part Boston et Detroit aucune équipe de la conf Est ne peut espérer gagner le titre. Et se dire que Sacramento 11ème à l West ac 44,4% de victoires serait 8ème à l Est y a un gros pb.

  2. Ostertag says:

    C vrai que le déséquilibre entre les 2 conférences n a jamais paru aussi important !

    C est un problème, mais Stern à déja annoncé qu il ne changerait pas sa formule de playoffs pour pallier à ce déséquilibre.

    En tous cas, comme tu dis si les prétendants au titre crédibles sont nombreux à l Ouest, à l Est, seuls Detroit et Boston peuvent jouer les yeux dans les yeux avec les gros que sont Phoenix, SA, Lakers, Dallas, NO (quoiqu un peu jeunes pour aller au bout je pense)…
    Si par miracle, Orlando, les Cavs ou les Raptors parviennent en finales, celles-ci seront aussi déséquilibrées et insipides que celle de l an passée !

    Personellement je vois bien Detroit venir titiller l ouest en finales.

  3. lapache says:

    ce que l on remarque le plus à l EST c est que les plus grandes progressions durant la saison sont soit due à un changement de coach ou soit au talent de celui ci qui a sa strategie d equipe que prend forme et les resultats qui suivent!!!

Qu'en pensez vous ?

You must be Logged in to post comment.

basket-ball.com toute l'info du basket

Basket-Ball.com : Toute l'actualité du basket-ball